Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales : Duel droite gauche à Montignac avec Lascaux IV en toile de fond

16/02/2014 | A Montignac, commune de 3100 habitants, le maire UMP sortant Laurent Mathieu sera opposé à Christian Teillac, candidat de l'Union de la gauche.

Laurent Mathieu et Christian Teillac sont candidats à Montignac

Le débat du vendredi 14 février sur France bleu Périgord réunissait les deux candidats en campagne pour les élections municipales à Montignac : le maire UMP sortant Laurent Mathieu et le candidat de la gauche réunifiée Christian Teillac. Les deux hommes se sont livrés à un vrai débat d'idées sur la situation de l'emploi et de l'économie locale, les solutions à mettre en oeuvre . Si les deux candidats considèrent le dossier Lascaux IV comme un atout pour leur commune, Christian Teillac et Laurent Mathieu ont des projets différents pour compléter cet outil de développement touristique.

Montignac, commune touristique du Périgord noir de 3100 habitants, vote traditionnellement à gauche. En 2012, François Hollande avait obtenu 59,07 % des voix et Germinal Peiro, aux législatives avait totalisé 45,75 %. Pourtant, la municipalité en 2008 avait basculé dans le camp de la droite. L'UMP Laurent Mathieu l'avait emporté en raison de la division des socialistes et des leurs alliés. Aujourd'hui, le maire Laurent Mathieu, qui rassemble autour de lui diverses sensibilités dont des personnes proches de la gauche, veut croire à la victoire. A gauche,  le socialiste Christian Teillac est parvenu à l'unité, après douze ans de divisions. "L'union des deux sections PS est une réalité, les négociations avec le Parti communiste, le Front de gauche et les écologistes ont abouti. C'est une liste composée de diverses sensibilités dont un tiers sont des personnes issues de la société civile sans étiquette qui va se présenter devant les électeurs." Les deux camps veulent croire en la victoire.
Vendredi soir, Christian Teillac et Laurent Mathieu ont confronté leurs points de vue lors du débat de France bleu Périgord. Il fut question de la situation économique de la cité. Le bassin d'emploi du Terrassonnais dans lequel se situe Montignac est l'un des secteurs du département où le nombre d'emplois salariés a le plus diminué et où le taux de chômage a fortement progressé + 7,6 % en un an, selon l'Insee. Face à ces mauvais chiffres, Laurent Mathieu a tenté de relativiser en mettant en avant "la création de l'hôtel d'entreprises qui regroupe 23 entreprises. Il évoque "les 80 salariés qui vont travailler tous les jours, les 45 créations d'emplois et la disparition de toute friche industrielle sur la commune."

Des salariés précaires en augmentationLe socialiste Christian Teillac ne partage pas l'analyse du maire sortant argumentant que cet hôtel d'entreprises a coûté très cher aux finances communales, que ce dossier aurait dû être porté par l'intercommunalité. Il met en avant la montée de la précarité des Montignacois avec la multiplication de salariés à temps partiel, l'augmentation de 20 % des bénéficiaires des Restos du coeur. Même si Montignac n'est pas la commune la plus endettée du département, la fiscalité a alimenté le débat. Laurent Mathieu a défendu son bilan en mettant en avant les douze millions d'investissements nécessaires, en indiquant qu'il avait entamé une réduction des dépenses d'un quart depuis 2009. "L'endettement a diminué depuis quatre ans et  la part communale de l'impôt n'a pas été augmentée. Les deux candidats se sont livrés, à des analyses différentes sur la situation économique de la ville.  Chiffres à l'appui, avec un argumentaire étayé, Christian Teillac annonce un taux d'endettement par habitant bien supérieur à celui évoqué par le maire, "la faiblesse de la capacité d'autofinancement de la ville", à hauteur de 250 000 euros. Il dénonce la vente d'une partie du patrimoine. Il évoque la nécessité d'une gestion plus rigoureuse. 

Lascaux IV, un atout mais... On ne peut pas évoquer Montignac, sans parler du futur centre international d'art pariétal dont la première pierre sera posée le 24 avril en présence du ministère de la culture. Les deux candidats considèrent que ce dossier  évalué à 57 millions d'euros, avec le bâtiment, la réalisation des parkings, est un atout. La commune s'est engagée à hauteur de 1,4 millions sur ce projet pour les voies d'accès, le réseau chaleur bois. Les habitants expriment des craintes et redoutent que Lascaux IV ne profite pas aux commerces du centre ville, que cela crée pas d'emplois pour la ville. Christian Teillac entend l'inquiétude des Montignacois mais c'est une chance inouie, une aubaine. "Il faut investir avec l'aide du Département pour que les touristes de Lascaux IV se rendent  dans le coeur de Montignac, réfutant toute idée de nouveau pont qui rejoindrait directement les Eyzies à la route de Sarlat. "Il faut qu'il y ait une antenne de l'office du tourisme au sein du Centre d'art pariétal. Nous avons des idées, comme la création de voies cyclables, des projets de location des vélos. Nous sommes dans une démarche de démocratie participative avec les habitants, nous nous inscrivons dans un projet novateur." Considérant ce dossier comme une chance, Laurent Mathieu évoque  une offre complémentaire. "Cette offre ne peut être apportée que par partenaires privés et des porteurs de projets privés et non pas par des investissements communaux. "Lascaux IV sera le site culturel incontournable de la Dordogne. Il faut créer aussi des  d'hébergements complémentaires. Pour Christian Teillac, il faut  aussi compléter par des animations commerciales,  relancer l'association des commerçants et recréer une dynamique avec le comité des fêtes.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2781
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !