Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales : Duel droite gauche à Montignac avec Lascaux IV en toile de fond

16/02/2014 | A Montignac, commune de 3100 habitants, le maire UMP sortant Laurent Mathieu sera opposé à Christian Teillac, candidat de l'Union de la gauche.

Laurent Mathieu et Christian Teillac sont candidats à Montignac

Le débat du vendredi 14 février sur France bleu Périgord réunissait les deux candidats en campagne pour les élections municipales à Montignac : le maire UMP sortant Laurent Mathieu et le candidat de la gauche réunifiée Christian Teillac. Les deux hommes se sont livrés à un vrai débat d'idées sur la situation de l'emploi et de l'économie locale, les solutions à mettre en oeuvre . Si les deux candidats considèrent le dossier Lascaux IV comme un atout pour leur commune, Christian Teillac et Laurent Mathieu ont des projets différents pour compléter cet outil de développement touristique.

Montignac, commune touristique du Périgord noir de 3100 habitants, vote traditionnellement à gauche. En 2012, François Hollande avait obtenu 59,07 % des voix et Germinal Peiro, aux législatives avait totalisé 45,75 %. Pourtant, la municipalité en 2008 avait basculé dans le camp de la droite. L'UMP Laurent Mathieu l'avait emporté en raison de la division des socialistes et des leurs alliés. Aujourd'hui, le maire Laurent Mathieu, qui rassemble autour de lui diverses sensibilités dont des personnes proches de la gauche, veut croire à la victoire. A gauche,  le socialiste Christian Teillac est parvenu à l'unité, après douze ans de divisions. "L'union des deux sections PS est une réalité, les négociations avec le Parti communiste, le Front de gauche et les écologistes ont abouti. C'est une liste composée de diverses sensibilités dont un tiers sont des personnes issues de la société civile sans étiquette qui va se présenter devant les électeurs." Les deux camps veulent croire en la victoire.
Vendredi soir, Christian Teillac et Laurent Mathieu ont confronté leurs points de vue lors du débat de France bleu Périgord. Il fut question de la situation économique de la cité. Le bassin d'emploi du Terrassonnais dans lequel se situe Montignac est l'un des secteurs du département où le nombre d'emplois salariés a le plus diminué et où le taux de chômage a fortement progressé + 7,6 % en un an, selon l'Insee. Face à ces mauvais chiffres, Laurent Mathieu a tenté de relativiser en mettant en avant "la création de l'hôtel d'entreprises qui regroupe 23 entreprises. Il évoque "les 80 salariés qui vont travailler tous les jours, les 45 créations d'emplois et la disparition de toute friche industrielle sur la commune."

Des salariés précaires en augmentationLe socialiste Christian Teillac ne partage pas l'analyse du maire sortant argumentant que cet hôtel d'entreprises a coûté très cher aux finances communales, que ce dossier aurait dû être porté par l'intercommunalité. Il met en avant la montée de la précarité des Montignacois avec la multiplication de salariés à temps partiel, l'augmentation de 20 % des bénéficiaires des Restos du coeur. Même si Montignac n'est pas la commune la plus endettée du département, la fiscalité a alimenté le débat. Laurent Mathieu a défendu son bilan en mettant en avant les douze millions d'investissements nécessaires, en indiquant qu'il avait entamé une réduction des dépenses d'un quart depuis 2009. "L'endettement a diminué depuis quatre ans et  la part communale de l'impôt n'a pas été augmentée. Les deux candidats se sont livrés, à des analyses différentes sur la situation économique de la ville.  Chiffres à l'appui, avec un argumentaire étayé, Christian Teillac annonce un taux d'endettement par habitant bien supérieur à celui évoqué par le maire, "la faiblesse de la capacité d'autofinancement de la ville", à hauteur de 250 000 euros. Il dénonce la vente d'une partie du patrimoine. Il évoque la nécessité d'une gestion plus rigoureuse. 

Lascaux IV, un atout mais... On ne peut pas évoquer Montignac, sans parler du futur centre international d'art pariétal dont la première pierre sera posée le 24 avril en présence du ministère de la culture. Les deux candidats considèrent que ce dossier  évalué à 57 millions d'euros, avec le bâtiment, la réalisation des parkings, est un atout. La commune s'est engagée à hauteur de 1,4 millions sur ce projet pour les voies d'accès, le réseau chaleur bois. Les habitants expriment des craintes et redoutent que Lascaux IV ne profite pas aux commerces du centre ville, que cela crée pas d'emplois pour la ville. Christian Teillac entend l'inquiétude des Montignacois mais c'est une chance inouie, une aubaine. "Il faut investir avec l'aide du Département pour que les touristes de Lascaux IV se rendent  dans le coeur de Montignac, réfutant toute idée de nouveau pont qui rejoindrait directement les Eyzies à la route de Sarlat. "Il faut qu'il y ait une antenne de l'office du tourisme au sein du Centre d'art pariétal. Nous avons des idées, comme la création de voies cyclables, des projets de location des vélos. Nous sommes dans une démarche de démocratie participative avec les habitants, nous nous inscrivons dans un projet novateur." Considérant ce dossier comme une chance, Laurent Mathieu évoque  une offre complémentaire. "Cette offre ne peut être apportée que par partenaires privés et des porteurs de projets privés et non pas par des investissements communaux. "Lascaux IV sera le site culturel incontournable de la Dordogne. Il faut créer aussi des  d'hébergements complémentaires. Pour Christian Teillac, il faut  aussi compléter par des animations commerciales,  relancer l'association des commerçants et recréer une dynamique avec le comité des fêtes.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2304
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !