aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Municipales : Un possible grand chelem pour la droite en Dordogne

25/03/2014 | Les communes de Périgueux, Bergerac, Le Bugue, gagnées par la gauche en 2008 peuvent basculer dimanche. A Ribérac, le maire socialiste est en difficulté.

Dominique Rousseau, le maire de Bergerac et Michel Moyrand  à Périgueux sont en difficulté

Les villes de Périgueux, Bergerac, Le Bugue et Ribérac, où les maires socialistes sont en ballotage difficile, constituent les principaux enjeux de ce deuxième tour en Dordogne. A Périgueux, Michel Moyrand doit se battre pour conserver la ville. Il sera opposé à Antoine Audi, candidat UMP associé au Modem et à l'UDI. A Bergerac, au final, les électeurs auront le choix entre trois candidats encore en lice. A Ribérac, fief de Bernard Cazeau, où Rémy Terrienne a devancé de 24 voix Patrice Favard, le secrétaire de l'UMP, le duel s'annonce serré. Et au Bugue, Gérard Labrousse est en difficulté.

Et si on assistait à un scénario inverse de celui des municipales de 2008  où la gauche avait conquis Périgueux, Bergerac et le Bugue ? La droite en rêve et pour la gauche périgourdine, le risque est réel.
A Périgueux, le maire socialiste Michel Moyrand a remporté 46,62 % des suffrages. Il devance le candidat UMP Antoine Audi qui obtient 39,53% des voix.  Le maire est arrivé en tête dans 8 des 21 bureaux de vote. En quelques mois, Antoine Audi  ancien instituteur ribéracois, secrétaire général de Capgémini, est parvenu à rallier l'UDI et le Modem en prenant place dans le paysage politique périgourdin. Avec le retrait de l'ancien maire et conseiller général Jean-Paul Daudou, qui a réalisé 13,85% des voix, le camp Audi veut croire à la victoire. Si on aditionne le nombre de voix des deux listes de droite, on arrive en effet à 53,37% et la gauche aurait déjà perdu la ville. Pourtant, rien n'est joué  ni dans un camp, ni de l'autre. Que feront les électeurs de Jean-Paul Daudou, qui sans apporter un vrai soutien à Antoine Audi, a appelé  "à battre le maire sortant". Il n'est pas certain, que le report des voix soit total au vu du déroulé de la campagne et du ressenti de certains colistiers de Daudou. Au premier tour, le taux d'abstention a été élevé avec près de 37%. Les blancs et nuls sont aussi très importants : 7,60%. Michel Moyrand estime que beaucoup d' électeurs de gauche n'ont pas voté.  Les abstentionnistes du premier tour détiennent les clefs du scrutin de dimanche prochain. Ces derniers jours, Michel Moyrand et son équipe mobilisent leurs troupes sur le terrain avant l'ultime meeting de jeudi soir. 

Au final une triangulaire inédite à Bergerac A Bergerac, le maire socialiste sortant Dominique Rousseau est arrivé en tête au premier tour. Il obtient 34,41% des voix mais surtout il a devancé les cinq autres candidats dans tous les bureaux de vote de la ville sauf un. Dimanche prochain, les électeurs auront finalement  le choix entre trois listes. L'ancien maire Daniel Garrigue, qui en 2008 portait les couleurs de l'UMP, est en deuxième position avec 30% des voix. Malgré ses prises de positions, notamment lors des présidentielles de 2012, sa démission de l'UMP, l'ancien député a conservé une certaine aura et des fidèles.  Arrivé en quatrième position, avec 11,09% des voix, Carmel Fontana, le candidat de l'UMP, avait annoncé dans un premier temps sa volonté de se maintenir. Et finalement, il n'a pas déposé de liste à la sous préfecture.  'Ne souhaitant pas prendre la responsabilité de favoriser la réélection de la liste socialo-communiste", il est revenu sur sa décision, sans doute poussé par les appels des responsables départementaux de l'UMP, de se désister. Carmel Fontana et ses colistiers ne sont pas pour autant parvenus à un accord avec Daniel Garrigue. L'ex candidat ne donne aucune consigne de vote pour le second tour.
Le chef de fil du Front national en Dordogne, Robert Dubois constituera donc l'arbitre de ce deuxième tour. Il réalise 17,52% au premier tour, un bon score qui confirme la percée du courant bleu marine  dans la sous préfecture. Quant à la gauche, les négociations entre les listes socialiste et écologiste n'ont pas abouti. La députée écologiste du Bergeracois, Brigitte Allain apporte son soutien à Dominique Rousseau qui organise son dernier meeting de campagne jeudi soir. Le candidat écologiste malheureux, Lionel Frel qui a réalisé 6,98% des voix ne soutient pas le maire sortant. Il faudra aussi surveiller le taux d'abstention; il a dépassé les 37% à Bergerac, un record et l'attitude des absentionnistes du premier tour. 

Au Bugue, la droite en reconquêteLe Bugue, commune de 2 800 habitants aux portes de la Vézère, a été pendant vingt cinq ans, administré par la droite. Gérard Fayolle, RPR puis UMP a été maire de 1983 à 2008. En 2008, le conseiller général socialiste Gérard Labrousse l'avait emporté dès le premier tour avec 51,44% des voix. Le maire est en très grande difficulté : dimanche dernier, il a terminé en deuxième position avec 38,05%. Il est devancé par l'UMP Jean Montoriol qui réalise 47,05%. La troisième liste, menée par Hervé Puichaud (14,89%), ancien adjoint au maire chargé des finances ayant démissionné il y a un an, aurait pu jouer le rôle d'arbitre. Mais la tête de liste, en accord avec son équipe a décidé de la retirer. Sans donner de consigne de vote. La participation du premier tour a dépassé les 80%. L'attitude des électeurs d'Hervé Puichaud sera déterminante.

Un duel serré à RibéracRibérac, le fief de Bernard Cazeau, président socialiste du Conseil général, détenu depuis 1971 par la gauche, est-il en passe de basculer ? Rémy Terrienne, maire socialiste depuis 2001 n'a devancé Patrice Favard, le secrétaire départemental de l'UMP, que de seulement 24 voix. Le scrutin s'annonce très serré.  On aurait pu croire à une triangulaire inédite. Au final, ce sera un duel droite gauche, après le retrait de Bruno Larebière qui a obtenu 13 % des voix. Ce candidat, après avoir hésité un temps à se maintenir, a décidé de retirer sa liste. Il ne donne pas de consigne de vote et annonce qu'il votera blanc. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
644
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !