Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales: Vincent Feltesse propose "Un grand Bordeaux pour changer d'ère"

21/01/2014 | A Bordeaux la campagne s'accélère. Après la présentation du programme d'Alain Juppé, c'était au tour de Vincent Feltesse de présenter son projet ce 20 janvier.

Vincent Feltesse lors de la présentation de son projet pour les élections municipales 2014 de Bordeaux

Contrairement à son adversaire sortant qui a présenté son programme sur la scène d'un théâtre afin d'accueillir environ un millier de militants convaincus, c'est à l'atelier participatif Le Garage Moderne, par une conférence de presse, élargie à ses soutiens de la première heure, que Vincent Feltesse a choisi de révéler son projet pour les municipales. Un projet pour «changer d'ère» qui comporte 12 engagements déclinés en 80 mesures. Lors de cette matinée, il a mis l'accent sur quelques unes d'entre elles, après les introductions de Pierre Hurmic et Michèle Delaunay, intervenant chacun dans leur domaine de prédilection: la transition écologique et les séniors dans la ville.

«J'ai une conviction: Bordeaux pour toutes et tous. J'ai une ambition: passer de la ville patrimoine à la ville création. J'ai une solution: articuler les quartiers avec la métropole». Un triptyque en guise d'introduction et de conclusion de l'intervention d'un peu plus d'une heure de Vincent Feltesse sur lequel se base la petite dizaine d'idées développées par le candidat, ce lundi matin 20 janvier.

Une grande pépinière aux AubiersPremière d'entre elle, déjà évoquée lors de l'inauguration de sa permanence, faire du quartier Gare Saint-Jean – Victoire, le nouveau Quartier Latin de France». Quartier sur lequel le candidat veut y voir «un enchevêtrement de culture, d'universités, de classe populaire, de transport et d'économie». Pour fluidifier les arrivées et départ des futurs 20M de voyageurs de la Gare Saint-Jean, il imagine un tram entre la Victoire et la Gare Saint-Jean (30M€ pour 1,4 km). Autre suggestion : faire des 6000m2 de la faculté d’odontologie, qui déménage bientôt, un «learning center», sorte de «super médiathèque» ouverte 24h/24 où les étudiants, mais pas seulement, pourront travailler, faire des recherches, côtoyer des entreprises...

Dans le domaine économique et social, notant que «Bordeaux a du potentiel industriel, mais finalement peu d'emplois», Vincent Feltesse réaffirme son soutien projet de refit aux Bassins à Flot et met en exergue l'existence de nombreux terrains pour développer des zones artisanales et commerciales. Il pense aussi aux Aubiers: «il y a une friche d'environ 700m2 pour laquelle nous avons un projet simple: une pépinière de grande dimension sur le numérique mais aussi économie solidaire, projet en micro-crédit,etc...».
Parmi les grandes ambitions, il propose un travail de requalification sur les boulevards et les barrières "totalement laissés à l'abandon", et qui sont, selon lui, "le principal enjeu d'aménagement des 7 à 15 ans", tant sur le transport, le logement que les activités économiques.

La Base sous-marine, un lieu de programmation extraordinaireVient ensuite la culture, à propos de laquelle il persiste et signe: «elle est la grande brûlée des années Juppé». Son objectif: dégager des marges pour la municipalité pour redistribuer aux acteurs locaux. La culture pourrait ainsi être un enjeu de la Métropol;, c'est notamment le cas de l'opéra, qui pourait davantage s'ouvrir à Toulouse et Angoulême, sur le modèle du rapprochement de Nantes et d'Angers. De plus, «des objets culturels peuvent devenir autonomes», le CAPC par exemple.
Sur la culture, le grand projet de Vincent Feltesse tourne autour de la Base sous-marine. S'il est financièrement impossible de la réhabiliter, «elle peut être un lieu de programmation extraordinaire, fréquenté par des dizaine de milliers de personnes», s'enthousiasme-t-il. Au programme notamment: arts culinaires, musiques ou encore arts graphiques.
Autre ambition pour Bordeaux: «en faire la ville de l'humanisme du 21ème siècle», par la création d'une «Villa Montaigne», sur l'inspiration de la Villa Gillet à Lyon, où chercheurs et penseurs échangeraient sur de la thématique du vivre ensemble et de la République laïcisée.

"Transfert de pouvoirs radical" aux Mairies de quartierAutre grand axe du projet: «la remise à niveau des équipements de proximité défaillant», travailler quartiers par quartiers et se soucier davantage du quotidien des écoles. Sur les quartiers, il insiste sur sa volonté de contractualiser avec les associations de Bordeaux. Il promet également «un transfert de pouvoirs et de services assez radical». Voirie, services sociaux, papiers, pourraient être concernés.
Pour lui, «la solution de demain c'est d'articuler la ville avec ses quartiers et au delà avec la Métropole». Une Métropole qui «face aux tensions budgétaires croissantes dans les municipalités, pourra absorber certains grands équipements, ou compétences comme la propreté.»

Il porpose également de créer plusieurs structures telles qu'une «Maison de la mobilité» où siègera le délégataire de TBC, mais aussi de toutes les associations en lien avec ces questions. Un lieu (l'ancien magasin Virgin, place Gambetta) où on aborde «les mobilités de demain, y compris le stationnement», précise-t-il. Sur le foncier, il propose de contribuer à résoudre la flambée des prix par la création d'un Etablissement Public Foncier.
Enfin, il avance l'idée de créer, sur le modèle toulousain, un Office de la Tranquillité Publique joignable 24h /24 pour les problèmes d'incivilité, de nuisances, d'encombrants...

80 000 exemplaires de son projet sont prêts à être distribués aux bordelais.

Projet détaillé: http://www.vincentfeltesse.fr/

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1928
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !