Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/12/20 : Bordeaux-L'Observatoire girondin des libertés publiques organise ce vendredi 4 décembre 18h, Place de la Victoire, un rassemblement contre la loi "Sécurité Globale". Dans ce cadre, la mobilisation du 28 novembre avaient déjà réuni 20 000 personnes+ d'info

03/12/20 : Ce 3 décembre, les communes de Bordeaux et Le Tourne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue pour la période du 9 au 11 mai 2020.

03/12/20 : Valéry Giscard d'Estaing est mort ce 2 décembre à 94 ans. Son élection en 1974 a été considérée comme un tournant dans le cours de la société française avec l'abaissement à 18 ans de l'âge de la majorité et le soutien à la loi sur l'IVG de Simone Veil

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/12/20 | Une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret

    Lire

    La société BFM Biométhane a été créée par trois entreprises agricoles pour porter une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret dans les Landes. Dans le cadre du projet, plutôt que d'être détruites avant l'implantation de la culture principale, les cultures intermédiaires seront valorisées grâce à la méthanisation à des fins énergétiques. Le projet permettra d'éviter l'émission de 4600 tonnes équivalent CO2. Pour la construction de cette unité de méthanisation, la Région vient d’allouer une subvention de 700 000 euros.

  • 04/12/20 | La Flow Vélo poursuit son développement sur Grand Cognac

    Lire

    La Flow Vélo, qui relie l’Ile d’Aix à Thiviers longe le fleuve Charente et termine son tracé au coeur du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin. Un plan global d’aménagement a été élaboré pour mettre en œuvre le tracé définitif en garantissant la qualité et la sécurisation du parcours. C’est dans ce contexte que l’agglomération de Grand Cognac prend en charge la réalisation d’un linéaire de 35km au travers 3 phases de travaux. La 3ème phase, correspondant à l’aménagement entre Jarnac et Angeac bénéficie d’une aide régionale de 316 000 euros.

  • 04/12/20 | Restauration des zones humides en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l'appel à projets « restauration des zones humides de têtes de bassin versant », la communauté de communes Ventadour-Egletons-Monédières en Corrèze, propose d'accentuer son action avec la reconquête pastorale de zones humides dégradées du bassin versant du ruisseau d'Egletons, ainsi que la restauration des fonctions hydrologiques et du potentiel d'autoépuration de la zone humide du Maumont. La Région vient d’attribuer une aide de 61 000 euros à la Communauté de Communes pour les travaux d’investissement.

  • 03/12/20 | Exelus poursuit sa quête de l'innovation

    Lire

    La société bordelaise Exelus, spécialisée dans la télé-médecine, lance un programme afin que la start-up soit LA référence dans ce domaine pour les professionnels de santé. Ce qui fait qu’elle se démarque? Son offre complète et évolutive ainsi que son avance en matière d’innovation. Un programme qui mobilisera 13 salariés jusqu’en mars 2022. Exelus reçoit le soutien du Conseil régional avec une aide à hauteur de 400 000€. Pour information, la start-up commercialise depuis 2016 la plateforme de télé-médecine Nomadeec, leader sur le marché français.

  • 03/12/20 | Le projet « Dock de légumes » va voir le jour

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente de la Région Nouvelle-Aquitaine, celle-ci vient d’attribuer une aide de 55 842 euros au projet « Dock de légumes » porté par la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême. Cette action vise à préfigurer les équipements et services collectifs nécessaires pour sécuriser et développer les productions maraîchères biologiques et locales. Plusieurs études ont déjà été menées afin de réaliser l’état des lieux de l’écosystème agricole et alimentaire territorial notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux Métropole 2050 : entre politique et libertés

16/03/2019 | Le ministre de l'Éducation nationale était en déplacement à Bordeaux ce vendredi. Entre autres débats, il a participé à la clôture de la grande réflexion "BM 2050".

Jean-Michel Blanquer

Ce vendredi 15 mars, le ministre de l'Éducation nationale était en visite à Bordeaux, quelques semaines seulement après le départ d'Alain Juppé pour le Conseil constitutionnel. Ce dernier était au premier rang du dernier débat organisé dans le cadre de Bordeaux Métropole 2050 organisé au Palais des Congrès de Bordeaux Lac, où l'on débattait de "culture" et de liberté". Cette visite ministérielle au contexte particulier a mis en lumière un débat entamé en janvier qui doit se terminer lors d'une journée spéciale organisée au Hangar 14 le 29 mars prochain. Petit point d'étape symbolique (et politique ?) avant le "jour j".

Liberté et éducation

Ce vendredi, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer était l'invité particulier du dernier débat organisé dans le cadre de la grande réflexion autour de Bordeaux Métropole 2050, qui a organisé une propection démarrée en janvier. Le thème choisi ce vendredi était "Culture et Liberté". Il a d'ailleurs largement été question de liberté dans ce débat autour des invités venus donner leur propre vision de sa définition, perdue entre les notions de liberté individuelle et de liberté collective. "Dans ce monde ou tout change, il faut que les enfants aient, dès le début de leur vie, les assises qui vont leur permettre de s'adapter quoi qu'il arrive", a ainsi souligné Jean-Michel Blanquer. "De ce point de vue, lire, écrire et respecter autrui sont trois points fondamentaux sur lesquels j'insiste, au risque de passer pour archaïque. On voit de jeunes étudiants un peu déstabilisés parce que leur maîtrise du langage n'est pas aussi bonne qu'elle devrait être et ça brime leur liberté. Pour la regagner il faut d'abord leur redonner cette assise et y ajouter deux autres piliers qui sont leurs meilleures armes contre l'ère de la post-vérité dans laquelle on est entrés : la culture et la logique. La culture pour aller à la conquête de plus de liberté et de discernement mais aussi de la logique, des maths, de l'informatique. On parle souvent de manière un peu rapide des générations X,Y,Z pour évoquer le fait qu'ils soient digital-native. C'est plus ou moins vrai, ce n'est pas parce que vous surfez sur internet avec votre doigt que vous êtes habile en informatique. Le numérique que l'on doit souhaiter pour chaque enfant, c'est de savoir coder, de connaître l'histoire et les enjeux déontologiques de l'informatique. Ce n'est pas un anti-modèle que de préconiser le rééquilibrage du temps de l'enfant, être plus en contact avec la nature, la culture et le sport au travers des activités périscolaires. Cette compétence en informatique doit être une vraie compétence, pas une addiction. L'interdiction du portable en cours, si elle n'est pas la mesure la plus importante, est en tout cas celle qui a fait le plus parler parce que le phénomène de société est mondial. On doit permettre que l'enfant prenne confiance en lui-même grâce à et par l'école. Quant-au statut de la liberté à l'école, tout acte éducatif a comme finalité de donner plus d'autonomie à celui qui en bénéficie. Mais ça passe parfois par des actes qui ne se traduisent pas toujours par une notion de liberté. Ca passe aussi par une philosophie de liberté de construction, pas d'immédiateté, sinon on est dans l'individualisme alors qu'on doit apprendre davantage le sens du collectif. Il faut assumer ce mélange de libertés et de contraintes", a notamment assuré le ministre lors de cette assemblée.

Ce débat n'était, bien sûr, pas le seul objectif dans la tournée bordelaise de Jean-Michel Blanquer. Ce dernier a ainsi visité plusieurs établissements scolaires, permettant au nouveau maire Nicolas Florian d'éprouver sa première visite ministérielle. Les thèmes centraux de la visite visaient une participation à des débats scolaires autour de la mobilité européenne mais surtout (à deux reprises) du changement climatique, alors même que plus de 2000 jeunes ont défilé le même jour à Bordeaux (et plusieurs milliers dans toute la France) dans le cadre d'une "journée mondiale de la jeunesse pour le climat". Les hasards de calendriers politiques n'existant que rarement, il faut souligner que Jean-Michel Blanquer avait fait partie des (crédibles) candidats potentiels à la mairie de Bordeaux en 2020, avant le départ d'Alain Juppé pour le Conseil Constitutionnel. En cours de visite, lorsque la presse évoque cet épisode, le ministre de l'Éducation nationale ne botte pas vraiment en touche mais joue la réserve. "Mon nom circule toujours sur plein de choses, c’est plutôt flatteur, mais je reste concentré sur mon poste". Blanquer, candidat aux futures municipales ? Encore trop tôt pour le dire, mais il aurait sûrement un Thomas Cazenave en face. 

Bilan provisoire

Pour en revenir à BM 2050, pas de prolongation prévue pour Nicolas Florian (à l'inverse d'un certain grand débat national pour Emmanuel Macron). La "campagne" de prospective, qui a d'ailleurs recueilli, selon des derniers chiffres officiels, 50 000 contributions citoyennes, s'achèvera le 29 mars prochain lors d'une "grande journée" organisée au Hangar 14 de 9h à 22h30, ouverte à tous. Ils y trouveront des expositions de travaux scolaires et étudiants ayant, à leur manière, participé au débat, des séances cinéma, du théâtre, de la musique, des stands centrés autour des thèmes de réflexion entamés par BM 2050 (notamment celui des concertations dans les communes de la métropole et des stands autour de grands thèmes comme l'éducation ou les "grands enseignements" prodigués par les multiples conférences organisés dans le cadre de l'évènement). Surtout, le 29 mars sera l'occasion de prolonger les débats en guise de bilan autour des principaux thèmes abordés lors des précédents débats : logement, mobilité, mutations sociales et... changement climatique, avant un bilan provisoire (de 18h à 19h30) intitulé "Et maintenant, que faire ?". Boucler la boucle en posant une question ouverte, un bon résumé de la philosophie portée par cet "avenir métropolitain"...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3866
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !