Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | "Ne laisser personne au bord du chemin", la résolution 2020 d'Eric Spitz, Préfet des Pyrénées-Atlantiques

23/01/2020 | Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a présenté ses vœux à la presse ce jeudi 23 janvier. Au menu, les « très bonnes nouvelles » de 2019 et les résolutions 2020 de l'Etat dans le département.

Eric Spitz, Préfet des Pyrénées-Atlantiques

Ce jeudi matin, c'est entre optimisme et volontarisme qu'Eric Spitz, Préfet des Pyrénées-Atlantiques a voulu placer ses vœux à la presse. Revenant dans un premier temps sur « les très bonnes nouvelles » portées par l'année 2019, il a également souligné sa volonté pour 2020 de « ne laisser personne au bord du chemin », évoquant notamment le monde rural, et agricole avec l'annonce dans le département de la création d'une commission de lutte contre l'agribashing. Autre sujets également abordés : la prédation et la sécurité routière

« En France on a du mal avec les bonnes nouvelles. Pourtant dans les Pyrénées-Atlantiques 2019 a été marqué par de très bonnes nouvelles ». A ainsi démarré optimiste, Eric Spitz face à la presse. De « très bonnes nouvelles », donc, sur le plan économique, « avec un taux de chômage qui a régressé à 7,2% », « avec la présence de locomotive industrielle et de leur sous-traitant qui tirent l'activité économique, sans oublier Total et le bassin de Lacq », ainsi qu'un secteur du tourisme « qui a très bien fonctionné ».

Le bilan des réussites 2019
A cela Eric Spitz, ajoute que « l'image de notre département a été considérablement valorisé à l'international » grâce à la tenue du G7 de Biarritz en août dernier et plus récemment du G5 Sahel à Pau. Celui qui en a assuré l'organisation avec succès, citant dans ces deux événements « des atouts extraordinaires pour la communication et la valorisation de nos produits et de nos savoir-faire. »
Autre point positif pour le département que le Préfet verse au bilan des réussites de 2019 : la labellisation Territoire d'industrie, représentant 166M € d'investissement sur les territoires partenaires de Pau, Tarbes et Lacq, ou encore la labellisation « TIGA » du projet « Ambition Pyrénées » porté par les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.
Et le représentant de l'Etat, n'oublie pas non plus de citer le projet de reconversion de Lacq en « un bassin plus vert », avant de terminer cette liste des très bonnes nouvelles par « l'accord entre Vinci et le Conseil départemental pour la réalisation de nouveaux échangeurs sur l'A 64 et l'A 641, et un notamment au Nord de Pau qui était attendu depuis plus de 10 ans », s'est-il félicité.

"Etre attentif et répondre au sentiment d'abandon"
« Mais, enchaîne-t-il, ce n'est pas pas parce qu'on est sur une tendance favorable qu'il faut laisser une partie de la population de côté. Il faut répondre et être attentif à ce sentiment d'abandon qui s'est manifesté dans le mouvement des Gilets Jaunes et qui peut se traduire dans les bulletins de vote. » Alors pour le Préfet des Pyrénées-Atlantiques en 2020, une résolution et une seule : « Ne laisser personne au bord du chemin ».
Face à « l'augmentation du nombre de chômeurs de longue durée et à un taux de chômage structurel plus élevé que ce qu'on attendait, environ 5% au lieu de 3, en lien avec un problème de compétences et de savoir-être », le préfet met en avant le Plan national d'investissement dans les compétences, décliné au niveau départemental. Sur les 30 000 chômeurs 10 000 sont déjà entrés dans le Plan de compétence, l'objectif 2020 est d'en faire bénéficier 15 000 personnes. Autre dispositif cité : HOPE, « qui permet aux réfugiés de s'insérer dans la société et dans l'entreprise et de répondre aux marchés en tension. Ca marche très bien, mais le principal obstacle reste la langue ». Ces réfugiés, « il faut vraiment mieux les accueillir ; par des dispositifs pour les aider à trouver un logement, un travail, et pour les aider à apprendre le français. », estime-t-il. En la matière, semble-t-il, l'effort est encore à faire
Autre cible de l'attention de l'Etat dans le 64 : le monde rural avec l'implantation des Espaces France Service « pour avoir une réponse sur l'ensemble des services publics au plus près des habitants ». Objectif 2020 : passer de 3 à 17 le nombre de ces espaces sur le département.
Sur la ruralité à nouveau, Eric Spitz rappelle aussi le travail mené avec le Département sur déploiement de la fibre et de la 4G, afin de lutter contre la fracture numérique et éradiquer les zones blanches.

"Contre l'agribashing, il faut rétablir le dialogue"
Encore en lien avec les acteurs du monde rural, et à l'image de nombreux autres départements qui s'en sont déjà dotés, le Préfet annonce l'installation prochaine d'une commission départementale de lutte contre l'agribashing. Cette commission réunira les principaux syndicats agricoles, les forces de l'ordre et des associations de défense de l'environnement. « Les agriculteurs ont le sentiments d'être mal aimé par la population, il faut lutter contre ce sentiment. En France, nous avons une des agriculture la plus verte du monde et pourtant c''est une des plus critiquée. Il faut rétablir le dialogue entre les agriculteurs et es défenseurs de l'environnement, qui sont souvent des citadins. Il faut que ces deux mondes apprennent à se parler », indique Eric Spitz.
Sur la question de l'agriculture, et plus particulièrement de l'élevage, il a également rappelé l'engagement pris par le Président de la République lors de sa venue à Pau début janvier de ne pas procéder à de nouvelle réintroduction d'ours dans les Pyrénées d'ici la fin du mandat, et de rester attentif au comportement des ourses pour la mise en place si nécessaire de mesure d'effarouchement. Des ourses qui, dans les Pyrénées-Atlantiques, n'ont pour l'heure pas causé grands dégâts selon le Préfet. « Sorita est frugivore, elle n'a aucun attaque à son compte, et Claverina a tué deux ou trois brebis dans la Soule et menée quelques attaques du côté espagnol, principalement sur des ruches » précise-t-il.
Quant au loup, une photo très récente a été prise d'un loup gris sur la commune de Louvi-Soubiran. « Selon les analyses de ses excréments, c'est le même loup qui était apparu au même endroit en août 2018, sans prédation. Il avait disparu comme il était venu. » L'occasion pour le Préfet de souligner que « l'essentiel des brebis attaquées l'ont été par des chiens errants ».

Sécurité routière: la multiplication des contrôles annoncée pour 2020
Enfin sur autres les priorités de l'Etat au cours de la nouvelle année, Eric Spitz est revenu sur des chiffres qui cette fois ont été « très mauvais » en 2019, ceux de la sécurité routière. « Et au 23 janvier, il y a déjà eu 2 morts sur les routes départementales (et 42 accidents, contre 21 à la même période en 2019, ndlr) », pointe-t-il, même s'il reconnaît « des chiffre contrastés » avec l'an dernier, certe, une augmentation du nombre de tués sur les routes mais aussi une diminution d'une dizaine de pourcent du nombre de blessés hospitalisés.
Côté répression, si en 2019, la moitié des radars ont été détruits, et qu'un tiers ne fonctionnent pas encore, « ils vont être remplacés en 2020, avec, pour partie, par des radars plus sécurisés », indique le Préfet. Comprendre l'installation de radars tourelles plus difficiles à vandaliser de par leur hauteur. Trois radars de ce type sont déjà installés dans le département sur la flotte départemental de 44 radars. A ces nouveaux radars, le Préfet Spitz assure également que « 2020 donnera lieu à une multiplication des contrôles en voitures banalisées », que ce soit sur la vitesse ou sur les comportements de conducteurs impliquant d'autres types d'infractions, notamment sur l'autoroute.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3207
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !