Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Nicolas Sarkozy continue de vanter les mérites de sa réforme des retraites, malgré les manifestations

15/10/2010 |

Nicolas Sarkozy en visite sur le site du laser mégajoule

Ce jeudi 14 octobre, Nicolas Sarkozy était venu inaugurer le laser mégajoule au Barp en Gironde, un site destiné à reproduire les explosions nucléaires militaires à partir de 2014. Mais, ce n'est bien sûr pas sur ce sujet qu'il était attendu. La gronde et les manifestations contre les réforme des retraites ne cessent de s'amplifier. D'ailleurs, pour "l'accueillir", des lycéens se sont rassemblés en fin de matinée demain devant la mairie de Bordeaux pour protester contre la réforme des retraites. Malgré tout, le président de la République entend aller jusqu'au bout. C'est ce qu'il a martelé une fois de plus aujourd'hui.

Nicolas Sarkozy a profité de sa visite au laser mégajoule pour faire l'éloge du principe de la réforme, alors que celle sur les retraites soulève les plus vives contestations. "Je ne suis pas un obsédé de la réforme, mais j'ai la responsabilité de conduire la cinquième économie du monde, dans un monde qui bouge. Notre pays ne peut pas rester immobile", a-t-il déclaré lors de son discours devant des étudiants et chercheurs de l'université de Bordeaux et des salariés du Centre d'études scientifiques et techniques d'Aquitaine (Cesta). "Qui aurait pu imaginer qu'en trois ans, le système universitaire français, volontairement, magnifiquement, aurait évolué vers l'autonomie sans drames, sans querelles idéologiques ? Et malgré quelques grèves, quelques incompréhensions et quelques occupations, notre système universitaire a brillamment passé l'épreuve de sa mutation", a-t-il rappelé. "Nous ne pouvons pas fermer les yeux devant les déficits et les retards qui sont les nôtres. Notre devoir, c'est d'agir. D'agir dans l'intérêt général, d'agir avec justice mais d'agir", a-t-il justifié, évoquant subtilement la réforme des retraites.

"La pire des injustices, c'est l'immobilisme"
"Je crois que la pire des injustices, c'est l'immobilisme. Celui qui consiste à conserver des injustices qui ne sont à mes yeux pas plus légitimes parce qu'elles sont anciennes", a-t-il insisté. Des propos, qui, implicitement, fermaient la porte à toute nouvelle concession sur les retraites. Sans prononcer le mot "retraite", Nicolas Sarkozy, qui a refusé toute interview à la presse, a vanté le crédit impôt recherche institué par le gouvernement, qualifié de "système le plus puissant au monde" en la matière. Autre signe envoyé aux médias : pendant toute la visite, le chef de l'Etat a affiché, devant les photographes et les caméras, sa complicité avec le maire de Bordeaux Alain Juppé, dont le nom est régulièrement cité pour entrer au gouvernement lors du remaniement ministériel prévu en novembre. L'ex-Premier ministre s'est refusé au moindre commentaire sur ce sujet, mais a défendu la réforme des retraites. Il la juge "absolument nécessaire et équilibrée". "Il faut aller de l'avant et boucler la réforme", a-t-il avancé. C'est désormais une certitude pour ceux qui en doutaient encore, la "pause" promise pour l'automne 2011 dans une interview au printemps dernier est définitivement oubliée. Le chef de l'Etat l'a dit mercredi en Conseil des ministres : il "mettra des réformes sur la table jusqu'à la dernière minute de son quinquennat".

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
388
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
da-dorbeaux | 15/10/2010

Arrêtons la casse. C'est à nous citoyens de manifester notre profond désaccord, et notre attachement aux valeurs humaines des droits de l'homme, que la France incarnait il y a peu de temps encore bien au delà de nos frontières.

http://www.da-bordeaux.org/post/2010/10/10/La-retraite-appartient-aux-travailleurs%2C-mais-c-est-l-affaire-de-tous.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !