Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/06/20 : Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, se rend le 5 juin à Bordeaux, pour le pré-lancement du 800 360 360 : un numéro vert d’appui pour les personnes en situation de handicap et les aidants dans le cadre de la crise.

03/06/20 : La Rochelle : La ligne La Rochelle – Lyon redémarrera le 15 juin, à raison de 3 rotations hebdomadaires les lundis, mercredis et vendredis, avec le maintien de 2 fréquences par semaine au mois d’août (les lundis et vendredis).

03/06/20 : Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, se rend en Gironde, les 3 et 4 juin, pour valoriser la reprise des activités ostréicoles et agrotouristiques,au programme notamment la visite du marché des Capucins à Bordeaux.

03/06/20 : La Rochelle : près de 300 établissements représentants environ 1 300 salariés qui ont repris leur activité depuis hier.

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, 12,55% des suffrages au 1er tour a jeté l'éponge. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et Nathalie Motsch en solo. Cap constant pour la leader M. Arosteguy. Bref une quadruple à Biarritz.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/06/20 | Municipales à Saint-Médard-en-Jalles (33) : J. Mangon et S. Bessière signent le Pacte pour laTransition

    Lire

    L'équipe "Rassemblons-nous sur l'essentiel!", issue de la fusion des listes "Saint-Médard, naturellement!" et " Mieux vivre Saint-Médard", conduites par Jacques Mangon, le maire sortant, et Stéphane Bessière, vient de signer un Pacte pour la Transition composé de 32 engagements en matière de transition écologique, justice sociale et démocratie locale.

  • 04/06/20 | A Eysines, le conseil municipal installé

    Lire

    Christine Bost, la maire sortante d’Eysines et réélue en mars dernier, vient d’installer son nouveau conseil municipal. Un conseil constitué de 29 conseillères et conseillers issu·es de la liste Eysines durablement menée par Christine Bost, de 4 conseillères et conseillers issu·es de la liste Fiers d'Eysines menée par Arnaud Derumaux et de 2 conseillères et conseillers issu·es de la liste Vivre mieux ensemble menée par Nadine Jimenez-Sanguinet.

  • 04/06/20 | Municipales : A Coulounieix Chamiers, ce sera au final un duel droite gauche

    Lire

    A Coulounieix Chamiers (24) où l'abstention avait été forte, à l'issue du 1er tour des municipales, quatre listes pouvaient se maintenir. Au final, deux listes ont été déposées hier en préfecture. A gauche comme à droite, c'est la fusion qui a été décidée. Vincent Belloteau, conduira la liste de gauche avec en 2e position sur la liste Mireille Bordes, qui était arrivée 4e le 15 mars. Il sera opposé à la liste conduite par Thierry Cipierre, qui accueille six personnes de la liste d'Yves Schricke, qui s'est retiré.

  • 04/06/20 | Phare de Cordouan : reprise des travaux

    Lire

    Suspendus durant le confinement, les travaux du phare de Cordouan ont repris. Ils vont s'échelonner jusqu'au 10 juillet pour laisser la place à l'accueil des visiteurs cet été. Ils reprendront l'hiver prochain pour une livraison au printemps 2021. Les visites estivales devraient se faire par petits groupes, dont le nombre pourrait varier en fonction des protocoles sanitaires demandés par l'Etat.

  • 04/06/20 | Municipales : la gauche groupée à Villenave d’Ornon (33)

    Lire

    PS, EELV, PCF, PRG, Nouvelle Donne, Les Radicaux de Gauche, Place Publique, Changer, La France Insoumise et Villenave en commun unis pour le 2nd tour des élections municipales du 28 juin prochain. « Stéphanie Anfray rassemble toute la gauche pour enfin réussir l’alternance et construire avec les habitant.e.s de Villenave d’Ornon des solutions aux problèmes écologiques, sociaux et sanitaires que la crise du Covid-19 exacerbe déjà ». la gauche est à moins de 500 voix du Maire sortant et pour la première fois depuis 25 ans, le maire sortant a été mis en ballotage à l’issue du 1er tour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Nouvelle-Aquitaine : éloge de la stabilité et inquiétude pour l'apprentissage

19/09/2019 | Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, a effectué sa rentrée politique et médiatique ce jeudi 19 septembre. Elle s'est déroulée dans une ambiance... remontée.

Alain Rousset rentrée 2019

Formation, écologie, Europe. Voilà, en substance, le triptyque formé par la rentrée politique du président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, qui s'est déroulée ce jeudi 19 septembre à Bordeaux. À moins de quinze jours d'un Congrès des Régions qui devrait, à minima, être révélateur sur les relations entre les 13 collectivités et le gouvernement, l'ancien chef de file de l'ARF n'a pas vraiment été tendre avec ce dernier, notamment concernant la réforme de la formation professionnelle. Tout en s'en servant pour évoquer une candidature à sa propre succession en 2021, il a souligné le souhait clair d'une "stabilité" qui tarde à venir...

Après avoir annoncé un virage vert en janvier (qui a donné naissance au vaste plan NéoTerra), la rentrée politique d'Alain Rousset, qui s'est effectuée ce jeudi 19 septembre à Bordeaux, était moins apaisée. Une grosse dizaine de jours avant le prochain Congrès des Régions de France, qui se tiendra les 30 septembre et 1er octobre prochain à Bordeaux (et devrait inviter quelques têtes d'affiches gouvernementales dont Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer), le président de la Nouvelle-Aquitaine n'a pas vraiment été tendre avec certaines réformes phares. "Il y a une instabilité dans la définition du rôle des uns et des autres". Le plus gros coup de gueule est aussi le plus prévisible : c'est celui contre la loi "choisir mon avenir professionnel", pour laquelle la rapporteur et députée Catherine Fabre est en ce moment même en train d'assurer un service après-vente sous la forme d'un "Tour de France" de l'apprentissage. Visiblement, Alain Rousset ne digère pas vraiment le fait que les Régions aient perdu le monopole sur la gestion des Centres de Formation des Apprentis.

Formation professionnelle : l'œil dans les tuyaux

"L'action publique, c'est le temps long. C'est assez piquant de voir le Premier Ministre et Muriel Pénicaud aller inaugurer des CFA tous neufs qui ont des succès extraordinaires et n'ont rien à voir avec la dernière loi puisque c'était l'ancienne et nos compétences qui s'appliquaient", a ainsi tenu à rappeler l'élu socialiste Nous ne connaissons pas la tuyauterie, qui ne s'est pas encore mise en place, sur le financement de l'apprentissage. Or elle est essentielle pour tenir un CFA dans un milieu rural. Je suis très inquiet pour l'avenir de nos CFA si le gouvernement n'arbitre pas pour confier aux régions les moyens, tant en investissement qu'en fonctionnement, pour les préserver. La volonté du ministère du travail, ça a été de mettre de la concurrence partout et de payer au "coût-contrat". Autrement dit, si vous ouvrez une section de formation à 12 places et que vous n'en avez que six, vous ne serez payés que sur six et vous pouvez avoir des cycles économiques rendant très difficiles vos moyens de fonctionnement. Ça risque d'être dramatique, surtout pour les territoires ruraux. Si on y supprime les possibilités de formation et les usines, ce sera pire que la désertification médicale des médecins. Je suis stupéfait de l'incompétence de ces réformes, je ne sais pas si c'est de gauche ou de droite, mais c'est incroyable. La tuyauterie ne peut pas se mettre en marche avant trois ou quatre ans. Les grands groupes vont se financer leurs propres dispositifs, ce sera dans les grandes villes. Mais les apprentis ont des problèmes de mobilité : quid des transports, de l'hébergement ? Cette centralisation de certains organismes professionnels comme l'IUMM est contraire au développement de nos territoires".

Un rappel d'autant plus remonté que la région s'est engagée en janvier dans un Pacte régional d'investissement dans les compétences (2019-2022) d'un montant de 502,45 millions d'euros visant l'augmentation du nombre de parcours de formation pour atteindre le chiffre de 60 000 en 2020. La rentrée 2019 est d'ailleurs l'occasion pour la collectivité de mettre en place des "plateformes d'amorces de parcours de formation" (5000). Le Fonds régional d'innovation dans la formation s'est vu confier le rôle de "se préparer aux évolutions de la nouvelle loi" et de s'adapter aux "mutations technologiques". Il a retenu, pour sa deuxième année, 27 dossiers jugés "innovants" qui seront présentés au sein d'une commission permanente en octobre. "Ce sont les régions qui ont fait bondir le nombre d'apprentis depuis 2015", justifie ainsi l'élu pour illustrer les récents chiffres assez positifs mis en avant par le Ministère du Travail. Le Congrès des Régions, qui sera notamment dédié à une séance sur la décentralisation, devrait à coup sûr être un moment privilégié pour vérifier si les violons ont des chances de s'accorder, alors qu'une application du Compte Personnel de Formation doit arriver en novembre.

Fonds européens : nouveau plaidoyer

Pas question non plus de décolérer sur la recentralisation des fonds européens dits FEADER de soutien à l'agriculture souhaitée par le gouvernement (représentant 1,4 milliards sur les 2,5 milliards d'euros accordés entre 2014 et 2020 aux régions qui faisaient jusqu'à présent office d'autorités de gestion. Et le fait que la dotation "jeunes agriculteurs" resterait à priori de la compétence des conseils régionaux (30% du total FEADER) ne rassure pas vraiment le chef de file de la Nouvelle-Aquitaine. "Nous sommes la première région agricole d'Europe et pourtant l'emploi dans l'agriculture est en baisse. Nous n'avons pas d'explication précise, mais il faut bien sûr pouvoir réanimer l'installation en y ajoutant une véritable quête de sens, comme nous l'avons fait avec le programme Usine du futur que nous souhaitons démultiplier pour arriver à en labelliser 1500 (il y en a actuellement plus de 600). Nous avons doublé les aides à l'agriculture en Limousin et en Poitou-Charentes. Les Crédits Européens correspondent aux compétences des régions. Il ne faut pas que les fonds structurels des crédits européens deviennent un camouflage des régulations budgétaires de Bercy. Ma dernière discussion avec Édouard Philippe sur ce sujet me laisse un peu d'espoir, la gestion régionale du FEADER pourrait être expérimentée dans plusieurs régions". À charge pour elles de monter le dossier des demandes de soutien financier, échéance sur laquelle la France, à entendre la vice-présidente du Conseil Régional en charge de l'Europe et de l'International Isabelle Boudineau, n'est pas vraiment en avance... 

Poursuivre l'élan

Enfin, le dernier volet politique majeur de cette rentrée aura sans aucun doute été celui de l'environnement. Alors que les travaux du comité scientifique Écobiose doivent être officiellement restitués le 4 octobre et que les ambitions en termes de transition écologique se multiplient dans le rapport NéoTerra voté en juillet (la réduction de 35% de la consommation d'eau et l'objectif de 30% de gaz vert dans les réseaux en 2030 n'en sont que deux exemples parmi de nombreux autres), la Nouvelle-Aquitaine a récemment été lauréate de l'appel à projets "Territoires d'innovation" au travers du projet VitiREV dont l'ambition est d'accompagner la sortie des pesticides dans la viticulture. Une enveloppe de 73,6 millions d'euros que Lydia Héraud, conseillère régionale déléguée à la viticulture, a détaillé. "Le programme se fonde sur une cinquantaine d'actions précises, par exemple développer des outils de formation spécifique virtuels dédiés aux viticulteurs pour qu'ils puissent identifier via des simulateurs les solutions alternatives à apporter en matière de traitement de la vigne. On veut aussi développer des escape game et jeux vidéo pour transformer la vision qu'ont les jeunes de la viticulture". "On ne réussira que si on embarque tout le monde dans cette barque ambitieuse mais indispensable", a abondé Alain Rousset. 130 "partenaires" s'y sont déjà engagés.

La satisfaction ne cache pas l'inquiétude sur un autre dossier : celui de la sécheresse "que connaissent actuellement beaucoup de nos territoires. Que ce soit en Corrèze, dans la Creuse ou la Vienne, la situation est très préoccupante. À Guéret, ils vont être obligés de prélever et de traiter l'eau du lac de loisir qui se situe juste à côté pour approvisionner le réseau. Ce n'est pas forcément à l'échelle de la région que l'on va régler le problème de la résilience, mais je vais réunir un séminaire de travail associant des chercheurs et des spécialistes concernés par ce problème. Faudra-t-il un plan de réactions, de solidarités ? Une régulation du ruissellement ?", questionne le président de Région en annonçant qu'un vaste plan de lutte et de gestion des ressources en eau devrait être établi dans les prochains mois. "Il faut des retenues d'eau, reste à se mettre d'accord sur le où et le comment". 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5445
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
En Dordogne, on revote dans 49 communes le dimanche 28 juin Politique | 04/06/2020

Municipales en Dordogne : Huit triangulaires et une quadrangulaire pour le second tour

Une installation de conseil municipal inédite à Châtellerault, ce jeudi 28 mai 2020. Elle s'est déroulée à huis clos au complexe culturel de l'Angelarde. Politique | 04/06/2020

Huis clos inédit pour l’installation du conseil municipal de Châtellerault

Florian Cazenave municipales Bordeaux Politique | 03/06/2020

À Bordeaux, Florian et Cazenave défendent "un rassemblement qui tombait sous le sens"

Des partenaires unis pour lancer ce programme de renouvellement urbain. Politique | 03/06/2020

Limoges : dix ans pour renouveler les quartiers Beaubreuil et Val de L’Aurence sud

Ludovic Renard Politique | 02/06/2020

Trois questions au politologue Ludovic Renard après l'alliance Florian/Cazenave à Bordeaux

Jean-Marc Soubeste devant son QG de campagne Politique | 02/06/2020

La Rochelle : EELV refuse une alliance avec Fountaine

La séance plénière extraordinaire, ce matin, a permis de dresser le bilan des actions menées durant la crise sanitaire. Politique | 02/06/2020

Département de la Haute-Vienne : Un plan d'aide pour faire face à la crise sanitaire, économique et sociale

Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault et président de Grand Châtellerault Politique | 02/06/2020

Jean-Pierre Abelin, réaffirme le soutien de Châtellerault à ses entreprises

Alain Rousset Politique | 29/05/2020

Economie, tourisme et précarité : des délibérations réussies autour du Covid-19

Edouard Philippe Politique | 28/05/2020

Déconfinement : les annonces de la phase 2

Alain Rousset Politique | 28/05/2020

Le Covid-19 au cœur des préoccupations de la Région Nouvelle-Aquitaine

Le chantier du numérique, représente un des plus gros investissement de l'année Politique | 20/05/2020

Le Département de la Dordogne met la main au porte monnaie pour relancer l'économie

Alexandra Siarri Politique | 12/05/2020

Tribune Libre – Alexandra Siarri - "Pour des villes plus solidaires, au-delà de la crise, mettons fin à la fracture digitale"

Déconfinement Politique | 07/05/2020

Déconfinement du lundi 11 mai : ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

carte de synthèse sur la situation épidémique du coronavirus le 5 mai 2020 Politique | 06/05/2020

A quoi va ressembler le déconfinement en Nouvelle-Aquitaine ?