18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

27/09/2017 | L'emploi transfrontalier est un des derniers chantiers lancés par l'Eurorégion Nouvelle-Aquitaine - Euskadi - Navarre. Au commencement, un diagnostic partagé XXL.

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine

Après la concrétisation de Transfermuga, projet de coopération transfrontalière sur la mobilité, l’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine - Euskadi - Navarre, s’attaque désormais au sujet de l’emploi transfrontalier. Une première étape a été mise en œuvre dans ce sens avec le lancement d’une enquête de grande ampleur auprès de plus de 1000 entreprises sur chacun des ces 3 territoires. Objectif : établir un diagnostic de la réalité de l’emploi transfrontalier au sein de l’Eurorégion et en dresser les opportunités d’avenir. Un projet doté d'un budget de 256 012 euros, financé à 65 % par l’Europe (fonds FEDER). Son nom: Empleo.

Avec le projet Empleo, sous-titré « Consolider l'Europe : développement d'un bassin d'emploi euro-régional Aquitaine-Euskadi-Navarre », le pari de l’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine – Euskadi – Navarre est ambitieux. Il vise à « convertir le principe européen de libre circulation des travailleurs en réalité tangible, dans ces trois régions limitrophes ». Il faut dire qu’à vue d’œil, avec un tissu industriel diversifié et des domaines d’activités complémentaires, de puissants groupes industriels, des entreprises emblématiques ou encore une qualification des travailleurs qui dépasse la moyenne de celle des travailleurs de l’Union européenne, l’Eurorégion ne peut que constater sur son territoire « un fort potentiel de développement et d’un espace d'opportunités tant pour les entreprises que pour la population active ». Mais l’ambition ici est bien de transformer un espace transfrontalier prometteur en « une plateforme compétitive dans le contexte européen ».

Plus de 1000 entreprises solicitéesPour ce faire, il s’agit connaître au plus près du terrain, la situation du marché du travail transfrontalier afin de rechercher des solutions permettant de répondre aux besoins des entreprises et des travailleurs des trois territoires. Telle est la vocation de l’enquête menée par le cabinet-conseil IKEI, avec la collaboration de Bihartean (groupement des chambres de commerce des trois territoires) dans le cadre du projet Empleo.
De manière concrète ce sont donc plus de 1000 entreprises qui ont été sollicitées pour participer à cette enquête. Au fil d’un questionnaire, les entreprises sont amenés à préciser des aspects tels que leurs salariés transfrontaliers, les caractéristiques des emplois qu'elles proposent, les obstacles qu'elles ont rencontrés pour ce type d'embauches, etc. Des questions plus générales sont également abordées, telles que leur opinion concernant l'emploi transfrontalier et ses perspectives.
En outre, l’enquête permettra aussi d’aborder d'autres aspects liés notamment à la complémentarité des marchés du travail de part et d'autre de la frontière, à la situation fiscale des entreprises et des travailleurs ou encore, une analyse du système de certifications et d'homologations partagées. L’objectif ultime étant de connaître la situation du marché du travail transfrontalier afin de rechercher des solutions pour répondre aux besoins des entreprises et des travailleurs des trois territoires.

Un diagnostic partagé, un portail web et des points d'informationAutant d’axes de travail sur lesquels pourront notamment se pencher les partenaires du projet Empleo à l’échelle de l’Euro-région, à savoir outre les collectivités, une cinquantaine de structures et acteurs du monde de l'entreprise, services publics d'emploi, syndicats, ou agence de développement. Autant d’acteurs réunis en séminaire au mois de décembre prochain, à l’occasion de la diffusion des résultats et analyses issues de l’enquête, qui s’achève quant à elle, à la mi-octobre.

Suite à la réalisation de ce diagnostic, le projet Empleo, prévoit dans une deuxième étape, la création d’un portail web sur l’emploi transfrontalier qui regroupera toutes les informations utiles aussi bien pour les entreprises que pour les travailleurs et demandeurs d’emploi des 3 régions. Enfin une troisième étape, donnera lieu à la diffusion des informations recueillies auprès des administrations des trois régions afin de mieux les sensibiliser à cette question et au cadre légal correspondant afin qu’elles puissent mieux conseiller les travailleurs et les entrepreneurs. Dans le même ordre d’idée, des points d’information spécifiques pourraient être mis en place dans les services publics d’emploi ainsi qu’auprès des organismes collaborateurs.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Eurorégion Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre

Partager sur Facebook
Vu par vous
2345
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !