Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Nouvelle-Aquitaine : une journée de réflexion pour l'emploi

23/01/2018 | Organisé par la Région Nouvelle-Aquitaine, ce séminaire a rassemblé des experts et des acteurs locaux venus échanger sur la question du recrutement dans les entreprises.

recruter une

C'est au Centre Régional Vincent Merle - Cap Métiers à Pessac, que le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine a organisé, hier, « Recruter ! », un séminaire de travail consacré à la problématique du recrutement dans les entreprises. Interventions d'experts, ateliers, débats et retours d'expériences sur des initiatives réussies se sont donc succédé afin de trouver des solutions au fait que sur un même territoire, le chômage demeure toujours élevé alors que nombre d'entreprises peinent à recruter.

Choisi par Alain Rousset car : « c'est un lieu dont les objectifs sont de faire se parler des mondes -tel que celui de l'entreprise et celui de la formation- qui d'ordinaire ne se parlent pas ; Mais aussi, un lieu où l'on cherche à anticiper les besoins de l'emploi ; Un lieu qui diffuse de l'info (présentation de métiers dans les lycées et dans les Maisons de l'Emploi) », le Centre Régional Vincent Merle-Cap Métiers à Pessac a donc accueilli, hier, ce séminaire. Une manifestation organisée afin de comprendre pourquoi en situation de chômage, « des centaines de milliers d'emplois demeurent non pourvus, chaque année ». « Un gâchis humain et une perte économique inconcevable » pour le Président de la Région qui a, au passage critiqué les préjugés lors de l'orientation et l'image dont souffrent certains métiers qualifiés de « pénibles » ; rappelant, par ailleurs, que « recruter (était) la priorité de la Grande Région ».

Des pistes pour comprendre

Une journée qui a commencé par l'intervention de plusieurs experts. Et notamment Hervé Garnier, Secrétaire National CFDT en charge du travail, venu débattre sur « ce que nous enseigne l'étude sur les conditions de travail des salariés ». Et selon l'enquête réalisée fin 2016 par cet organisme, les résultats semblent plutôt encourageants puisque 76% des salariés disent aimer leur travail et 57% y prendre même du plaisir. Des résultats cependant assombris par des critiques relatives au management ; les salariés interrogés ayant largement manifesté leur besoin d'autonomie ainsi que le désir de participer davantage aux décisions de l'entreprise. Toujours selon l'enquête, le salaire arrivant en seconde position après le fait de pouvoir donner un sens à son travail, la reconnaissance de l'employeur et l'articulation de la vie privée/vie professionnelle. Le télétravail (jusqu'ici peu développé : il concerne 15% des salariés), et l'ubérisation croissante du monde du travail se révèlent particulièrement attractifs. « Le salariat ne fait plus rêver face aux velléités d'indépendance », note Hervé Garnier.

Auteur de l'étude de France Stratégie « renforcer la capacité des entreprises à recruter », Morad Ben Mézian se demande, pour sa part, si les difficultés des entreprises à recruter sont dues à un manque de compétence des salariés ou à une inadéquation de ces compétences avec les besoins de l'entreprise. Des recherches qui l'ont amené à constater le peu d'outil RH dont bénéficiaient les petites entreprises. Un constat qui les conduit, pour l'expert, à tergiverser et manquer de jugement lors d'un recrutement. La solution ? « Réfléchir, quand on n'est pas encore en période de recrutement à l'évolution du marché, aux compétences requises... et définir précisément les besoins de l'entreprise ».

Frédéric Toubeau, Directeur Régional de Pôle-Emploi Nouvelle-Aquitaine, a souhaité, quant à lui, aborder la question des besoins de main d’œuvre dans la Grande Région. « On est dans une période de dynamisme, avec un taux de croissance de 1,9% début 2017 », note-t-il. Il n’empêche. Malgré la bonne santé des secteurs comme l'hôtellerie-restauration, les services à la personne, la sylviculture, les transports logistiques ou le numérique, 29 800 offres d'emploi sont demeurées non pourvues en 2017. Dans le même temps, 9% des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle-Emploi n'avaient pas le brevet des collèges, 55% avaient un niveau CAP-BEP, 22% un niveau BAC, 12% BAC + 2 et 11% un niveau supérieur à BAC + 2. « Le diplôme n'est plus une garantie de trouver du travail, il faut travailler sur les compétences, avec des mises en situation professionnelle », précise-t-il.

 recruter bis

Des initiatives qui fonctionnent

Parallèlement, des exemples d'initiatives territoriales réussies ont été présentées lors de cette rencontre :

-ainsi Cathy Pineau, chargée de mission au comité Bassin d'Emploi du Pays niortais et dont la structure analyse, en liaison avec les RH et les dirigeants, les besoins des entreprises du territoire, recrute en lien avec ces besoins et assure la promotion des filières et des métiers

-Gérard Bourges, Directeur RH de Lim Group (Nontron) anticipe ses besoins dans les métiers du cuir grâce à la création d'une école de formation spécifique, créée il à cinq ans pour répondre à un besoin de formation de selliers et accueille des gens de tous horizons.

-Mustafa Gursal, Directeur de la boutique de l'emploi à Limoges forme des étudiants et des demandeurs d'emploi, à la recherche d'un travail en 4 semaines (taux d'insertion de 70% après 3 mois)

-Christophe Alvez, conseiller recrutement à la DRH de l'AIA ou comment Aérocampus forme les sans-emplois aux métiers de maintenance de l'Atelier Industriel de l'Aéronotique de Floirac

-Olivier Salleron, Président de la Fédération du Bâtiment Nouvelle-Aquitaine ou comment le BTP Aquitain a rehaussé ses salaires et prestations sociales.

Un débat qu'ont conclu Alain Rousset et Estelle Sauvat, Haut Commissaire à la transformation des compétences, par l'annonce d'un investissement de l’État de 15 milliards d'euros pour les Régions sur les cinq prochaines années (essentiellement pour la formation des jeunes et des demandeurs d'emploi les moins qualifiés). 11 500 formations supplémentaires sont d'ores et déjà prévues en Nouvelle-Aquitaine pour l'année 2018 et 53M€ pour le mois qui vient. Au final, elle devrait obtenir entre 459 M€ et 559M€ entre 2019 et 2022.

Une annonce qui a précédé la signature en fin de journée de la convention de coopération 2018-2020 entre le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine et Pôle-Emploi de la Région : « Innovons ensemble pour l'emploi et la qualification ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7958
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !