18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Nouvelle Donne : leur "plan d'urgence" pour la France

25/06/2015 | Le 9 juin dernier, le parti Nouvelle Donne a lancé une campagne au niveau national. 5 mesures concrètes et immédiates en guise de plan d'urgence reprises au niveau local

Nouvelle Donne a récemment lancé un plan de 5 mesures phares pour l'emploi

Hausse du chômage de 0,5% en mai, indicateurs de confiance en baisse... on ne peut pas dire que les récentes lumières sur l'emploi en France soient au beau fixe. Depuis le 9 juin et à la proche d'une élection régionale décisive, le parti Nouvelle Donne a lancé au niveau national un "plan d'urgence pour la France" avec 5 mesures phares et "immédiates" selon eux, "qu'une simple loi pourrait mettre en pratique". Protection des salariés, lutte contre la spéculation bancaire, protection des PME... sous tous les angles, ces mesures ne semblent pas si "immédiates". Explications avec des élus Nouvelle Donne en Gironde.

Nouvelle Donne, jeune parti politique naissant fondé, notamment, par le très médiatique Pierre Larouturou, continue le combat. Après un score de 5,84% aux dernières départementales dans les cantons ou la liste se présentait seule (contre 3,7% aux dernières européennes), le parti semble en progression, mais le faible nombre de circonscriptions dans lesquelles ils étaient présents (seulement 33 cantons ont bénéficié de listes indépendantes sur les 2054 présents) ne donne pas forcément une image de bonne santé. En interne, par contre, force est de constater que les choses bougent nettement plus. Tous les 15 jours, les militants du parti (qui ne revendiquent d'ailleurs aucune carrière politique et sont issus de corps de métiers très différents) tiennent une réunion de comité, en présentant à chaque fois un thème phare très différent (culture, emploi, transition énergétique, ect). 

Le 9 juin dernier, le parti a lancé au niveau national une campagne sous forme de fascicule détaillé baptisé "Plan d'urgence pour la France", dans lequel ils présentent 5 mesures immédiates "qui permettraient de relancer la dynamique de l'emploi en seulement 3 mois". "Nous souhaitons entamer des discussions, nous ne sommes pas des spécialistes et nous n'avons pas de formation d'économistes. Mais le parti de Nouvelle Donne, c'est de prendre des grands thèmes nationaux et de les appliquer à l'échelle de la région", persuade Cyril Mouguet, prof d'Histoire-géographie et militant du parti en gironde depuis un an et demi. Un plan qui semble donc difficile pour ceux qui se revendiquent comme des "non spécialistes de l'économie". Pourtant, parmi les 5 mesures, certaines sont très concrètes. 

Des idées concrètes...On peut notamment citer la proposition numéro 4 : "investir dans le logement et faire baisser les loyers". Pour cela, trois applications à mettre en place : placer les 37 milliards d'euros que constitue le Fond de Réserves de Retraites dans la construction de logements, modifier le Code des Assurances pour obliger les assureurs à investir 20% de leur collecte annuelle dans la construction de logements et par là même créer des emplois (environ 200 000 postes) et faire baisser les loyers. En filigrane, dans beaucoup des idées du parti, on retrouve un combat virulent contre "la doctrine du néo-libéralisme et des marchés financiers". Autre proposition, celle d'investir 1000 milliards (sur 1200) créés par la BCE en janvier dernier, en proposant un traité dès le prochain sommet européen (la COP21) pour "sauver le climat" et militer pour la transition énergétique. Enfin, au rayon des mesures concrètes, celles créées pour protéger les PME (Petites et Moyennes Entreprises, NDLR) : renforcer leur trésorerie et leur recouvrement de créances, leur accorder des délais pour payer l'URSSAF et leur réserver un tiers des commandes publiques (y compris au niveau régional) et diminer de 10% l'impôt sur leurs bénéfices pendant une durée maximale de 5 ans. 

...d'autres moinsLes deux dernières mesures, en revanche, sont plus vagues ou moins concrètes : séparer les banques de dépôt des banques d'affaires (pour rappel, une loi de 2013 est allée dans ce sens, mais uniquement pour la séparation de 2 à 3% des activités des banques). et "protéger les salariés" en adaptant une mesure canadienne. Quand une entreprise a 20% de salariés en trop, elle baisse le temps de travail de 20%. Une réduction du temps de travail (à 32 heures), déjà testée dans d'autres pays, permettrait, selon Nouvelle Donne, de faire baisser le taux de chômage. "La loi De Robien de 1996 était déjà allée dans ce sens. Nous souhaiterions aller plus loin et proposer une semaine de quatre jours pour sécuriser les emplois et éviter les licenciements massifs", affirme Cyril Mouguet. "Le chômage est aujourd'hui voulu et décidé. Sans parler de conspiration, on peut parler de cynisme. On attend des politiques qu'ils sachent accepter le changement du monde du travail". 

Un chantier de sensibilisationLes propositions sont là, les réunions avec les citoyens aussi, mais le parti manque toujours de monde : ils sont environ une centaine en Gironde, mais seuls quelques habitués fréquentent les réunions régulièrement, "toujours les mêmes", nous confie Cyril Mouguet. D'autant qu'avec l'avènement de la future grande région, le challenge est de taille pour ce petit parti qui va bénéficier d'un handicap supplémentaire. Mais les militants s'accrochent. Même si le calendrier et la campagne des régionales n'est pas encore fixée ("on ne sait même pas si on aura assez d'argent pour y aller"), ceux qui incarnent la Nouvelle Donne reste positifs : "On pense que le pouvoir politique, c'est celui que voudra nous donner le citoyen. On voit bien, en allant dans la rue à leur rencontre, que les gens ont un intérêt pour nos idées", confie Sylvie Justou.

Petite subtilité qui fait des élus de Nouvelle Donne des cas à part dans le paysage politique : lors des dernières européennes, ils ont signé une charte éthique empêchant le cumul de leurs mandats, et le parti s'est engagé à surveiller ses élus quitte à se retourner contre eux. En attendant, le jeune parti cherche à renforcer ses rangs : il revendique 550 000 électeurs aux dernières européennes. Sur leur site internet, une pétition lancée en même temps que le plan d'urgence, à pour l'instant recueillis 4850 signatures sur... 100 000 espérées. Avant même de se lancer dans les batailles électorales, un gros chantier reste donc à faire. D'autant que la soixantaine de militants ont annoncé leur démission, se plaignant de "l'innéficacité du mouvement" créé il y a un an et demie. Mais ça, Nouvelle Donne en est conscient : les militants et les curieux vont s'intéresser, le 9 juillet prochain, à la transition énergétique. Et continuer, malgré tout. 

L'info en plus : pour retrouver l'actualité de Nouvelle Donne, c'est par là

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5758
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Vincent | 26/06/2015

Merci pour ce papier qui donne une bonne idée de où en est ND. Les recompostions à gauche ne sont pas faciles !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs