Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

  • 22/06/18 | Charentes : de nouvelles plantations viticoles autorisées

    Lire

    Suite à son AG de juin, le Conseil viticole du bassin "Charentes-Cognac" a fait le point sur les demandes d’autorisation de plantations nouvelles en 2018. Elles ont dépassé les limitations fixées. Chaque demandeur de ces secteurs se verra donc attribuer une surface minimale dans la limite de la surface demandée. A savoir : 48 ares pour l’AOC Cognac ; 3 ares pour l’AOC pineau des Charentes ; 13 ares pour l’IGP charentais ; 59 ares pour les demandes de vins sans IG (VSIG).

  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Noyades à Bordeaux : Une initiative de Michèle Delaunay qui suscite l'ire d'Alain Juppé

25/06/2012 | En demandant à son collègue ministre de l'Intérieur de venir à Bordeaux se pencher sur la question des noyades Michèle Delaunay a suscité l'ire d'Alain Juppé.

En un an, six personnes se sont noyées dans la Garonne

Une sixième personne a récemment disparu sur les quai de la Garonne. Or, la fête du vin et les festivités de l'été approchent. De quoi inquiéter les élus locaux. La ministre du grand âge et de l'autonomie, la Bordelaise Michèle Delaunay, a décidé d'interpeller son collègue de l'Intérieur, Manuel Valls, en lui demandant de se rendre sur place. Une démarche, qui a profondément irrité le maire UMP de Bordeaux et a mis le feu aux poudres lors du conseil municipal. Alain Juppé dénonce une attitude "anti-républicaine", visant simplement à lui nuire.

Dans son communiqué sur "les noyades à répétition de Bordeaux ", Michèle Delaunay indiquait que " la survenue d'une sixième disparition (jeudi 21 juin, ndlr) l'incitait à rappeler au ministre de l'Intérieur l'importance de cette visite ". Dans un courrier précédent, le 24 mai, elle écrivait à Manuel Valls que les noyades "soulèvent beaucoup d'interrogations de la part de la population ". Surtout, elle soulignait que la fermeture des épiceries de quartier après 22 heures décidée par le préfet Patrick Stefanini n'était pas susceptible de régler la totalité du problème et mettait d'autre part en péril la survie de ces petits commerces de proximité. Le conseiller municipal PS, Matthieu Rouveyre, s'était également à l'époque inquiété de leur situation, sans être écouté par la préfecture.

La réponse de Juppé à Delaunay
"Une visite de votre part pourrait être être l'occasion d'envisager avec les autorités locales, à la fois les causes possibles de ces accidents dramatiques, mais aussi toutes les solutions susceptibles de les prévenir ", écrivait-elle. Par ailleurs, dans son communiqué, Mme Delaunay " regrette " que le dernier magazine municipal "n'ait pas comporté le moindre message d'alerte sur la possibilité d'accidents et non plus le moindre message d'invitation à la modération à l'occasion de la fête du vin et au delà d'elle ". Depuis un an, six corps de jeunes ont déjà été repêchés dans la Garonne. Selon les autorités, il s'agit de chutes accidentelles provoquées par une alcoolisation excessive. Mais, de plus en plus, la police s'intéresse à une piste criminelle. Reste à savoir désormais si Manuel Valls va entendre le message de Michèle Delaunay. Ce lundi 25 juin, le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, a fustigé l'attitude  de Michèle Delaunay, lors d'un point presse. "Je voudrais dénoncer le comportement très peu républicain de Mme Delaunay, qui vient de montrer que son objectif prioritaire est d'embêter la ville de Bordeaux", a-t-il dénoncé. L'ancien ministre a rappelé que Michèle Delaunay avait aussi envoyé un courrier à la ministre du Logement, Cécile Duflot, concernant la situation du centre d'hébergement d'urgence Leydet à Bordeaux. Alain Juppé a souligné qu'il s'agissait d'une initiative prise "sans prévenir la ville de Bordeaux ce qui est contraire à tous les usages et avec une information très inexacte". Mais, surtout, le maire de Bordeaux a détaillé ses mesures pour éviter tout nouvel incident à quelques jours du début de la fête du vin. Ainsi, il y aura de la vidéosurveillance, un double barriérage le long du fleuve, la brigade policière fluviale va renforcer ses patrouilles. La signalétique sera renforcée pour alerter les personnes des "dangers" du fleuve. Par ailleurs, tout est mis en oeuvre pour que la consommation de vin reste modérée. "On ne peut pas apporter une bouteille de vin, on ne peut pas acheter une bouteille de vin et, dans le cadre du pass-dégustations, nous avons réduit cette année le volume du verre de 7 à 5 cl", a précisé Alain Juppé. "Les drames sont liés à la consommation d'alcool dur. Ce n'est vraiment pas l'état d'esprit de notre manifestation", a rappelé Stéphan Delaux, adjoint au tourisme à la mairie de Bordeaux. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
758
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Guillaume Besset | 26/06/2012

Pourquoi JC Decaux continue t il d afficher des publicités de vodka et autres alcools durs ????????

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !