Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/21 | Haute-Vienne : le loup revient après un siècle d'absence

    Lire

    Le 1er décembre, un loup gris (canis lupus) a été observé en Haute-Vienne sur la commune de Champagnac-la-rivière. Observation validée par l'Office français de la Biodiversité, et appuyée dès le 2 décembre par un autre signalement, vraisemblablement du même animal, à Ladignac-le-Long. Dans la région, la présence du loup gris, espèce à la forte capacité de dispersion, a déjà été avérée en Dordogne (2015), elle est permanente dans les Pyrénées-Atlantiques depuis 2018. De manière occasionnelle, le loup a été identifié en 2019 en Charente-Maritime, en 2020 en Charente, et cette année en Creuse et Vienne.

  • 03/12/21 | La Coopérative CEA Loulay parie et investit aussi sur le bio

    Lire

    Avec 648 agriculteurs adhérents, la Coopérative CEA Loulay en Charente-Maritime dispose de plusieurs sites de collecte, séchage et stockage de céréales, oléagineux, protéagineux et légumes secs. Aujourd'hui elle souhaite investir dans un site de stockage de céréales bio au travers d'un système de ventilation, d'aspiration et de transport des grains plus performant.

  • 03/12/21 | Niort : Une résidence pour les jeunes en formation

    Lire

    La SEM Immobilière et Economique de Niort, qui dispose actuellement de 2 structures d'accueil des jeunes travailleurs va créer une offre de logements de qualité pour les jeunes en formation. Cette nouvelle résidence se composera de 165 logements. La gestion de ces futurs logements sera confiée à l'association L'Escale. Pour les aider, la Région Nouvelle-Aquitaine leur a attribué une aide de 500 000 €.

  • 03/12/21 | La distillerie Douence améliore encore son efficacité énergétique

    Lire

    La distillerie Douence en Gironde collecte, distille et valorise les sous-produits de la viticulture depuis 1947. Pour couvrir ses besoins thermiques elle consomme quasi exclusivement de la biomasse. Afin d'améliorer encore son efficacité énergétique sur son sécheur de marc de raison, elle souhaite intégrer son projet dans une démarche globale de valorisation énergétique et réduire par conséquent ses émissions de CO2 car actuellement 42 % de la consommation d'énergie est concentrée dans le sécheur.

  • 02/12/21 | Une Cité du Cuir à Saint-Junien

    Lire

    Saint-Junien en Haute-Vienne souhaite engager, avec la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, un projet de valorisation des savoir-faire du cuir au travers d'une Cité du Cuir. La commune a en effet toujours une filière locale active avec des entreprises tournées vers le haut de gamme et le luxe. Au travers de ce projet, la commune souhaite dynamiser le tourisme, le patrimoine mais aussi faire venir des entreprises. La Cité se décomposera en 2 parties : un musée et une partie consacrée aux animations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

16/03/2020 | Avec plus de 56% d'abstention, les résultats de ce premier tour en Gironde ont été marqués, comme partout, par l'impact de la pandémie de coronavirus.

1

Les résultats du premier tour des élections municipales en Gironde sont un reflet parlant de la grande incertitude et de climat inédit qui caractérise le contexte de son déroulement national. Avec 56,56% d'abstentions, soit 623 857 votants sur 1,1 millions, le département affiche des résultats contractés. Entre maires sortants largement confirmés, ballotages plus ou moins favorables et abstention record, le coronavirus a considérablement rebattu les cartes, une réalité que l'on retrouve aussi en Nouvelle-Aquitaine, avec 48,18% pour le taux de participation quasi-définitif.

À Bordeaux, les premiers tours historiques ne sont plus de rigueur, même si le premier tour à bien quelque chose d'historique : en plus d'une abstention bien plus importante qu'en 2014 (63,07% contre 44,71%), la municipalité se retrouve convoitée par une quadrangulaire divisée en deux paires très serrées. Dans la première, le maire sortant Nicolas Florian est en tête avec 96 voix supplémentaires et 34,56% devant l'élu d'opposition écologiste et sa liste d'union de gauche, Pierre Hurmic, juste derrière avec 34,38% des voix. Un peu plus loin derrière, le candidat LREM Thomas Cazenave (12,69%) arrive devant Philippe Poutou, qui, avec son alliance avec La France Insoumise, arrive tout de même à dépasser les 10% (11,77%). Enfin, seuls le candidat RN Bruno Paluteau (3,26%) et Pascal Jarty (1,25%) dépassent les 1% : le candidat UPR Gilles Garçon est à 0,66%, Yves Simone est à 0,96% et Fanny Quandalle à 0,45%. Thomas Cazenave devrait donc être, s'il ne se retire pas du jeu avant, être l'arbitre entre les deux principaux adversaires, ce qui pourrait donner lieu à une alternance inédite pour Bordeaux, ville sur laquelle règne la droite depuis 1947. 

Métropole : 17 maires élus au premier tour

Au total sur les 28 communes de la métropole bordelaise, 17 ont un maire élu au premier tour. À Gradignan, le maire sortant Michel Labardin est plébiscité à 72,41% (pour 39,81% des votants). À Eysines, Christine Bost (65,97%) fait un score supérieur à 2014 (56,13%) mais avec une abstention elle aussi supérieure (67,16%). Même logique pour Bouliac (Dominique Alcala à 63,45%), Le Haillan (Andréa Kiss avec 58,66%), Talence (Emmanuel Salaberry avec 53,05%) , Blanquefort, ou Véronique Ferreira repasse avec 55,68% ou Béatrice de François à Parempuyre(51,37%) Au Bouscat, le maire sortant et président de Bordeaux Métropole fait un peu moins bien qu'aux municipales précédentes (59,01% contre 66,15%). 

En revanche, plusieurs communes sur la métropole se retrouvent avec des maires sortants en ballotage, voire en triangulaires et quadrangulaires. C'est le cas, par exemple, à Bègles où Clément Rossignol-Puech (49,68%), maire écologiste marchant dans les pas de Noël Mamère, devra affronter au second tour Christian Bagate, ancien président du club omnisport de Bègles sans étiquette. À Carbon-Blanc, Alain Turby (35,15%) est en difficulté face à Patrick Labesse (30,89%) et Valérie Drouhaut (26,10%), tout comme Franck Raynal à Pessac qui, bien qu'ayant un score confortable (45,41%), se retrouve en triangulaire aux côtés du candidat socialiste Sébastien Saint-Pasteur (26,31%) et de l'écologiste Laure Curvale (21,37). Situation encore plus compliquée à Ambarès-et-Lagrave : Nordine Guendez, sans l'ancien maire Michel Héritié, culmine à 30,64% et se retrouve en quadrangulaire face à David Poulain (15,84%), Eric Poret (14,23%) et Steeven Flores qui passe de justesse avec 10,88%. Même constat pour Bruges (Brigitte Terraza avec 47,40%) ou encore Saint-Médard-en-Jalles, ou le sortant Jacques Mangon récolte 37,98% des voix (contre 49,79% au premier tour en 2014). 

Abstention importante sur la rive droite

Sur le reste de la métropole, on peut d'abord noter une abstention plus importante qu'ailleurs sur la rive droite de la métropole bordelaise, particulièrement sur les quatre communes du GPV où la gauche se maintient tout de même après une victoire du Front National lors des dernières européennes. C'est à Cenon qu'elle est la plus forte : le maire sortant socialiste Jean-François Egron est réélu avec 52,19% des voix avec une abstention à 70,01%. Juste derrière, le maire de Lormont Jean Touzeau est plébiscité avec 61,96% des voix mais seulement 30,33% des votants. À Floirac, avec 65,81% d'abstention, le sortant Jean-Jacques Puyobrau obtient 48,61% des voix. À Bassens, l'adjoint et dauphin de l'ancien maire Jean-François Egron, Alexandre Rubio, obtient 72,13% face à l'opposant Alex Jeanneteau (27,87%) et avec une abstention au peu moins forte (59,59%). 

La Gironde confirme

En dehors de la métropole, on peut globalement dire que le département de la Gironde confirme quelques sièges : Yves Foulon (LR) pour un quatrième mandat à Arcachon (65,75%), Alain Renard (PS) à Saint-Savin de Blaye qui bat la liste RN d'Edwige Diaz (56,20% contre 43,80%) et une abstention plus faible qu'ailleurs (42,38%), Agnès Versepuy (70,33%) au Taillan-Médoc, Christophe Duprat (74,76%) à Saint-Aubin, Bernard Guiraud à Lesparre (54,36%) ou encore le maire sortant de Libourne, Philippe Buisson, qui décroche à nouveau la victoire (56,61%) face à un Charles Pouvreau en hausse (18,76%). Maire de Cestas depuis 47 ans, Pierre Ducout, 77 ans, rempile pour un neuvième mandat avec 74,30% des voix. En Sud-Gironde, on constate plusieurs victoires notables : à Langon où le candidat de la majorité sortante Jérôme Guillem l'emporte à 65%, à Sainte Foy la Grande où Christelle Guionie l'emporte avec 52,28% des voix, à Bazas où Isabelle Dexpert grimpe  à 66% ou encore à La Réole où Bruno Marty atteint les 70%. À Sauveterre-de-Guyenne, en revanche, la candidate Sylvie Panchou, soutenue par le maire sortant Yves d'Amécourt, manque de peu la première marche face à Christophe Miqueu : le candidat France Insoumise aux législative atteint 52%. 

C'est moins évident, en revanche, à Blaye, où le maire sortant Denis Baldès (45,71%) se retrouve en ballotage favorable face à Michel Renaud, ex-élu socialiste de la commune sous Bernard Madrelle, et Virginie Zana (18,64%). À Pauillac, Florent Fatin devra lutter pour maintenir sa place face à l'élu départemental RN Grégoire De Fournas, qui grimpe à 27,12%, et l'ancien adjoint municipal (de 2014 à 2017) William Pouyalet (26,67%). Pour le plus vieux maire de France Marcel Berthomé, 97 ans, c'est serré à Saint-Seurin sur l'Isle : il y obtient 45,62% face à aux deux adjoints Éveline Lavaure-Cardona (41,20%) et Jean-Marc Sallaberry (13,17%), avec un taux d'abstention de 50,27%. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
11883
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !