Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Oral de passation pour Alain Juppé

14/02/2019 | Le maire de Bordeaux a convié la presse ce jeudi pour s'expliquer sur sa décision après avoir été nommé pour intégrer le Conseil Constitutionnel.

Alain Juppé

L'annonce a été confirmée mercredi après-midi, sans vraiment de signe avant-coureur. Le départ d'Alain Juppé de son mandat de maire de Bordeaux et de Président de Bordeaux Métropole ont suscité de nombreuses réactions depuis. Le principal intéressé, lui, a organisé une conférence de presse ce jeudi matin pour justifier un choix auquel, visiblement, il ne s'attendait pas vraiment. Voici les éléments principaux de son discours, à la veille de sa nouvelle prise de fonction en mars prochain, 24 ans après son arrivée au Conseil municipal.

L'annonce a surpris beaucoup de monde, y compris dans ses rangs, et c'est non sans une certaine émotion qu'Alain Juppé s'est exprimé plus longuement ce jeudi sur l'annonce de son départ de la mairie de Bordeaux suite à sa nomination par le président de l'Assemblée Nationale, Richard Ferrand, au Conseil constitutionnel. La page entamée en 1995 était visiblement difficile à tourner, comme l'a été celle de la dernière présidentielle qui avaient vu le maire de Bordeaux entamer peu à peu un retrait de la vie politique nationale (y compris lorsqu'il a annoncé ne plus être encarté chez Les Républicains. De nombreux élus étaient présents (dont beaucoup avaient déjà à coeur de resserer les rangs au travers du collectif "Esprit Bordeaux" lancé en juin dernier) à l'Hôtel de Ville pour ce qui ressemblait étrangement, entre deux flottements, à une cérémonie officielle de "passation de pouvoir". 

"Depuis plusieurs semaines, j’ai pris en moi-même la décision de ne pas me représenter en mars 2020 à l’élection municipale. J’avais prévu d’annoncer cette décision après la fin des élections européennes à la fin du mois de mai prochain. Deux raisons ont conduit à cette décision : d’abord l’idée de ne pas faire le mandat de trop", a ainsi débuté le maire de Bordeaux dans un discours qui a duré une dizaine de minutes dans lequel il a notamment avoué avoir pris sa décision en 24 heures. "Je suis fier du travail que j’ai accompli pour notre ville depuis près de 25 ans. Je suis heureux de l’attachement réciproque qui me lie aux bordelaises et aux bordelais. Bien sûr, il y a encore tant de choses à faire et j’avais tant de projets en tête. Mais je sens aussi le besoin de renouvellement qui monte ici et là. Le temps est venu pour de nouveaux visages et de nouvelles équipes. J’ai aussi une raison plus personnelle. La vie politique, c’est, comme toujours, un combat. J’ai aimé mener ce combat et je l’ai fait pendant plus de quarante ans avec des bonheurs divers mais toujours avec passion. Aujourd’hui, l’envie me quitte tant le contexte change. L’esprit public est devenu délétère", a dénoncé l'ancien Premier ministre, évoquant pêle-mèle "la montée de la violence sous toutes ses formes, le discrédit des hommes et des femmes politiques réputés tous pourris, la stigmatisation des élites dont tout pays a pourtant besoin pourvu qu’elles ne se reproduisent pas par cooptation mais qu’elles soient ouvertes à la société toute entière. Dans ce climat général infecté par les mensonges de haine que véhiculent les réseaux sociaux, l’esprit et la vie publique sont difficiles à vivre et lourds à porter. Je souhaite continuer à servir notre pays et notre République dans un environnement de travail plus serein. Le Conseil constitutionnel m’en donne la chance".

"Avec Bordeaux et son peuple, nous sommes en quelque sorte un vieux couple", a poursuivi Alain Juppé, les larmes aux yeux, avant d'affirmer qu'il y garderait résidence et y reviendrait régulièrement. La question qui était sur toutes les lèvres ce jeudi était bien entendu celle de sa succession, à la ville comme à la métropole dont il était aussi le Président, au moment de sa nouvelle prise de fonction qui devrait intervenir au début du mois de mars prochain. Poussé plusieurs fois à s'exprimer sur le sujet, le maire de Bordeaux laisse, pour l'heure, un flou relatif. "Je ne jouerai pas à la statue du commandeur, place maintenant à la relève. Nous ne sommes pas en monarchie et il ne me revient donc pas de désigner un dauphin. Je réunirai cette semaine la majorité municipale et métropolitaine et c’est collectivement que nous choisirons celui ou celle qui se présentera à ma suite au suffrage universel municipal et au conseil de métropole. J’ai pleine confiance dans le sens des responsabilité de mes équipiers". Quelques noms ont bien sûr été évoqués ici et là, dont son délégué au budget à la mairie, Nicolas Florian. Le nom du Premier Ministre Edouard Philippe est également ressorti des rangs. Ses visites sucessives à celui qu'il considère comme son "mentor" (dont la dernière en date, marquée par le contexte social national), laissent planer le doute. Interrogé, Alain Juppé a botté en touche mais sans vraiment exprimer un refus catégorique. Le principal intéressé, interrogé lors de l'émission La Grande Explication organisée par LCI et RTL, a précisé qu'il "savait très bien" ce qu'il ferait après Matignon "et ça n’aura pas grand-chose à faire avec la politique et ça m'ira très bien". Les réactions suite à cette nomination ont évidemment été nombreuses  et de tous bords. Tous ont souligné l'ouverture d'une "nouvelle page". Reste à savoir qui va prendre la plume pour la remplir.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6144
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !