aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Orientations budgétaires 2015: l'Aquitaine reste dans l' "anticipation"

21/10/2014 | Grâce à une situation financière saine, le Conseil régional poursuivra ses investissements sur l'innovation en 2015. Face au recul des dotations, l'opposition se demande "où le couperet va tomber".

Les élus régionaux réunis en assemblée plénière le 20 octobre 2014 (dans les locaux de la CUB)

La séance plénière du Conseil régional de ce 20 octobre (qui s'est tenue à la CUB, pour cause de travaux à l'Hôtel de Région) n'a pas failli à l'obligation législative de la présentation des orientations budgétaires pour 2015. Alain Rousset et Isabelle Boudineau sa vice-présidente en charge du Budget se sont livrés à l'exercice, insistant tout à la fois sur la situation saine des finances régionales, en dépit de la diminution prévisible des ressources, ainsi que sur le maintien du cap politique aquitain sur le soutien à l'innovation. Des annonces accueillies sans grands heurts par l'opposition qui s'est presque davantage inquiétée dans ses prises de parole de la mise en œuvre de la réforme territoriale. En effet, ces orientations budgétaires,sont les dernières de la mandature et donc aussi de la Région Aquitaine dans son périmètre actuel.

Sur le plan des financements de la collectivité, Alain Rousset et Isabelle Boudineau ne sont pas avares de critique contre les choix de l'Etat d'une part de poursuivre «les diminutions drastiques» des dotations à la Région et d'autre part de lui réserver une «fiscalité atone» sur laquelle, elle n'a globalement pas de marge de manœuvre. L'occasion par ailleurs pour le Président de la Région de souligner « l'injustice de réserver à la Région la plus petite part de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) alors que c'est précisément elle, du fait de ses compétences économiques qui investit le plus pour les entreprises».
Pour autant malgré ce «contexte financier détérioré», la satisfaction est au rendez-vous pour les deux élus régionaux. «L'Aquitaine maintient une situation financière extrêmement saine», avec une épargne brute préservée pour l'investissement, un emprunt auprès de la BEI et de la Caisse des dépôt «au meilleur coût», une capacité de désendettement à 1,7 an (l'objectif étant de ne pas dépasser les 4 ans en 2017), et une dette par habitant raisonnable de 172€. Autant d'éléments de satisfaction pour l'exécutif et sa majorité qui peuvent en outre se prévaloir des rapports très positifs de la Chambre régionale des comptes et de l'agence de notation Standards and Poor's.

Investissements marqués sur l'innovationUne bonne santé financière régionale qui permet donc à l'Aquitaine de pouvoir poursuivre ses investissements marqués sur le soutien à l'innovation le tout en appuyant le bien fondé de sa démarche sur la présentation, dans l'après-midi, d'une thèse relative précisément à l'impact économique sur les territoires de cette politique régionale. Sur le thème de l'innovation, le Préisdent de la Région cite d'ailleurs au programme de l'année 2015 deux dossiers importants : « l'accélération de la création d'entreprises avec la mise en route du dispositif «Start Up Region» qui permettra de soutenir et accompagner la création de starts up dans les domaines technologique, médical, numérique, ou encore des matériaux.» Innovation encore avec «le projet «Usine du futur » qui permettra de reconstruire, robotiser et numériser les entreprises pour améliorer la productivité». Autre grand chantier annoncé: «l'Océan, un grand défi tant en matière d'énergie, de santé, de production de protéine, tourisme, d'off shore,etc...». Pourtant si les grands investissements liés au développement économique, à la recherche et à l'innovation se poursuivent, l'éxecutif n'exclue pas «une stabilisation voire une diminution de nos dépenses de fonctionnement» et « de réduire certaines dépenses, voire d'en abandonner certaines».

"Les réductions d'intervention? il faut dire quand et comment!"Face à la difficile critique sur la gestion financière de la région, c'est justement sur ces choix de «réduction de certaines dépenses » que sont venus titiller et interroger les élus de l'opposition. A l'UMP tout comme au Modem, Michel Diefenbacher et Geneviève Darrieussecq interrogent : «Sur les interventions que la Région veut diminuer, voire abandonner, il faut dire, quand et comment! Où le couperet va-t-il tomber et sur quels critères? Qu'allons-nous poursuivre ou abandonner?» Et l'élu de l'UMP d'inviter la collectivité à «réduire son train de vie», tandis que sa collègue du Modem suggère de « ne pas oublier le tissu économique en grande difficulté parfois pour peu de chose, comme l’obtention d'une aide bancaire par exemple» et de garder «une approche volontariste» auprès des entreprises pour le développement de l'apprentissage ainsi que sur le développement du très haut débit sur les territoires.
Sur le train de vie, et notamment les dépenses liées aux rémunérations Alain Rousset a estimé ne pas pouvoir faire plus; 2/3 de ces dépenses de fonctionnement sont liés à la revalorisation de points d'indice fixés par Paris, donc «sauf à baisser le personnel, ça ne dépend pas de nous». Il a par ailleurs dit partager les souhaits de Geneviève Darrieussecq sur l'apprentissage et le numérique. Par contre, sur le fait de mettre une priorité aux entreprises en difficultés, Alain Rouset est clair: «la Région n'a pas vocation à préserver les canards boiteux, ça n'est pas préparer l'avenir» a-t-il estimé, avant de préciser qu'il fallait pour autant «bien sûr aider les salariés à la reconversion».

"Sur la méthode, cette réforme, c'est n'importe quoi!"Mais le débat sur les Orientations Budgétaires a également été l'occasion sur les bancs de l'Assemblée régionale, de se saisir de la question de la réforme territoriale. Si le sujet avait en effet déjà donné lieu à débat au mois de juin dernier, l'hypothèse à l'époque était celle d'une Aquitaine future, semblable dans son périmètre, à la collectivité actuelle.
Une réforme, dans sa mise en œuvre en tout cas, qui reste assez critiquée par les élus régionaux. Michel Diefenbacher a en effet demandé à ce que l'Assemblée régionale soit saisie de la question pour «identifier les principales difficultés concernant le travail autour de l'harmonisation des politiques budgétaires, des interventions, de la politique patrimoniale, etc». Geneviève Darrieusscq au nom du Modem, reconnaissant qu' «une réforme paraît indispensable», s'est pourtant inquiétée de «la désorganisation massive de l'action publique en la matière en raison de l'absence de méthode».
Une critique largement partagée par Gérard Boulanger pour le Parti Communiste : «sur la méthode, cette réforme c'est n'importe quoi, le peuple est absent du débat, les élus ne sont pas consultés...». Seul, Stéphane Delpeyrat, le président du groupe PS, reconnaissant que les choses sont «compliquées» souligne, à l'égard de ces collègues, que «si on avait demandé l'avis de tous les élus de chaque Région, rien n'aurait bougé et vous le savez bien. Là ça va enfin bouger et ce sera favorable aux Régions».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1423
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !