10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Parti socialiste: les positions des principaux élus d'Aquitaine avant le congrès de Reims

14/10/2008 |

En novembre, à Reims, le prochain congrès du PS

En Gironde, Dordogne, dans les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques, Aqui! publie les prises de positions des principaux élus socialistes d'Aquitaine, parlementaires, présidents de collectivités, maires des plus grandes villes. Les militants du PS voteront le 6 novembre sur les six motions présentées par les leaders socialistes en vue du congrès de Reims des 14, 15 et 16 novembre prochain.

Bertrand Delanoë est le premier signataire de la motion A soutenue également par François Hollande ou Pierre Moscovici.Gérard Collomb, le maire de Lyon, est à la tête de la motion E à laquelle se sont joints Ségolène Royal, Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône ou encore Manuel Valls. Martine Aubry porte les couleurs de la motion D qui rassemble les fabiusiens et une partie de l'ancien courant Strauss-Kahn, dont Jean-Christophe Cambadélis et Arnaud Montebourg. Benoît Hamon a déposé la motion C, celle de la gauche du PS qui a reçu le soutien d'Henri Emmanuelli, Marie-Noëlle Lienemann ou Jean-Luc Mélenchon. Le pôle écologique, représenté par Christophe Caresche défend la motion B. Franck Pupunat d'Utopia est dépositaire de la motion F. À titre de comparaison, cinq motions étaient en lice au Congrès du Mans en 2005.

Premier constat, en Aquitaine, une majorité de "grands élus" soutient la motion présentée par Bertrand Delanoë et François Hollande, notamment en Gironde, en Lot-et-Garonne et en Dordogne. Deuxième constat, les soutiens à Ségolène Royal - toujours parmi les élus des principales villes et collectivités - ont fondu comme neige au soleil, et il n'y a plus qu'en Gironde qu'ils trouvent une affirmation auprès des élus.
Troisième constat, Martine Aubry fait une percée, mais sans s'imposer comme un recours évident, chez ces élus.
Quatrième point, du fait du poids des Landes, l'aile gauche du PS est fortement représentée.
Enfin, un certain nombre d'élus socialistes n'ont pas encore choisi, soit qu'ils attendent encore pour le faire, comme Claude Bérit-Debat, sénateur de Dordogne, soit qu'ils dénoncent une stratégie réduite à des positionnements de leaders dans l'optique des élections présidentielles de 2012, et ils déplorent alors l'absence de débat de fond, qui sommes nous, où allons nous et pour quoi faire? Tel est le cas de Martine Lignières-Cassou qui affirme sur son blog qu'elle refuse, dans ces conditions, de faire un choix de motion.

"Ras le bol de la pagaille parisienne".
Martine Lignières-Cassou et Alain RoussetLeur refus de s'engager traduit l'existence d'une désorientation, d'un désarroi, parfois d'une colère.
Si Gilbert Mitterrand, maire de Libourne, reste vague sur les raisons qui le conduisent à ne signer aucun texte, Pascale Got, députée de Gironde, indique que "les militants souhaitaient un long temps de réflexion et d'échange. Ils en ont ras le bol de cette pagaille parisienne". A titre personnel, la députée qui avait signé la contribution Royal, se dit encore dans la mouvance de l'ex-candidate à la Présidence de la République.
David Habib, député des Pyrénées-Atlantiques, proche de la motion Aubry, attend pour donner sa signature, exprimant ses réserves: " depuis 2007, jamais nous ne nous sommes confrontés à la vraie question de notre utilité dans le pyasage politique. Si nous n'arrivons pas à reprendre le pouvoir, c'est qu'il y a un vrai problème de fond, qui ne se réduit pas à la personnalité de Nicolas Sarkozy. Parti comme il l'est, ce congrès risque de ne servir à rien et nous prenons le risque de nous retrouver dans le même état après qu'avant".
Martines Lignières-Cassou, députée maire de Pau, lance un "appel aux socialistes" sur son blog : "Nous avons (...) des réflexions fondamentales à mener (...) Il nous faut bâtir un projet d'avenir pour la France autour d'un Premier secrétaire résolument au service du collectif. Les enjeux sont énormes, en France et dans le monde ; les attentes aussi. Et que font les socialistes ? Ils se livrent à une guerre entre présidentiables(...). Nous confondons les échéances, oubliant qu'un parti politique est un organisme vivant. Le nôtre est né il y a un siècle mais il peut disparaître quand nous ne discutons pas d'un projet, nous ne parlons pas aux Français. Ce choc des ambitions personnelles ne peut durer. (...) Je ne signerai donc aucune motion présentée dans l'attente d'un ressaisissement".

 

Motion Bertrand Delanoë
Alain Rousset, président de la région Aquitaine.

Gironde
Philippe Madrelle, président du conseil général , sénateur
Jean-Jacques Benoît, maire de Pessac
Serge Lamaison, maire de Saint-Médard en Jalles
Ludovic Freygefond, vice-président de la CUB, maire du Taillan
Michel Sainte-Marie, maire de Mérignac
Françoise Cartron, sénatrice maire d'Artigues
Jean Touzeau maire de Lormont

Landes

Pyrénées Atlantiques

Lot-et-Garonne.
Jérôme Cahuzac, député maire de Villeneuve-sur-Lot
Pierre Camani, président du Conseil général
Gérard Gouzes, maire de Marmande
Nicolas Lacombe, maire de Nérac
Guy Saint Martin, conseiller général

Dordogne
Bernard Cazeau sénateur, Président du Conseil général
Colette Langlade, députée
Michel Moyrand, maire de Périgueux
Dominique Rousseau, maire de Bergerac

Motion Ségolène Royal
Gironde.
Vincent Feltesse, président de la CUB, maire de Banquefort.
Gilles Savary, député européen, conseiller général de Talence.
Michèle Delaunay, députée, conseillère générale de Bordeaux.

Landes

Pyrénées -Atlantiques

Lot-et-Garonne

Dordogne

Motion Martine Aubry
Gironde
Alain Anziani, sénateur,premier secrétaire fédéral
Martine Faure, députée
Conchita Lacuey, députée maire de Floirac
Alain David, maire de Cenon

Landes.
Alain Vidalies, député

Pyrénées-Atlantiques

Lot-et-Garonne

Dordogne


Motion Benoît Hamon
Gironde.
Matthieu Rouveyre, conseiller général
Naïma Charai, conseillère régionale

Landes.
Henri Emmanuelli président du conseil général
Jean-Pierre Dufau, député maire de Capbreton
Jean-Louis Carrère, sénateur
Philippe Labeyrie, sénateur
Gabriel Bellocq maire de Dax

Pyrénées- Atlantiques
Annie Jarraud-Vergnolles, sénatrice
Jean Espilondo, maire d'Anglet

Lot-et-Garonne

Dordogne
Germinal Peiro, député maire de Castelnaud

Motion Pôle écologique
Gironde.
Philippe Plisson, député

Landes

Pyrénées- Atlantiques

Lot-et-Garonne

Dordogne
Pascal Deguilhem, député maire de Saint-Aquilin


Motion Utopia
Gironde

Landes

Pyrénées-Atlantiques

Lot-et-Garonne

Dordogne

Ne se prononcent pas
Gilbert Mitterrand, maire de Libourne (longtemps Fabiusien)
Pascale Got, députée Gironde (mais reste proche de la mouvance Royal)
Martine Lignières-Cassou, députée maire de Pau (a lancé sur son blog un appel à l'unité)
David Habib, député maire de Mourenx (appel à l'unité, mais soutiendra Martine Aubry )
Claude Bérit-Debat, sénateur de Dordogne ( précise qu'il se prononcera ultérieurement)

Photo Martin Menu

Marie-Paule Mémy

Partager sur Facebook
Vu par vous
783
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Webmestre | 13/10/2008

Bonjour et merci pour cette lecture attentive. Les modifications que vous indiquiez ont été prise en compte.

Simon Thirot | 13/10/2008

Bonjour,
Je me permets tout d'abord de me présenter, je suis le responsable départemental du MJS Gironde. Je viens de lire l'article et quelque chose d'inexact m'a frappé.
Dans les soutiens girondins à la motion C, vous y écrivez "Matthieu Rouveyre, MJS". Or Matthieu Rouveyre n'est plus au MJS depuis maintenant plus de deux ans, car il en a dépassé la limite d'âge. D'autant plus que le MJS en tant que tel étant autonome du PS, l'organisation ne soutien aucune motion et encore moins une personnalité.
Je vous demande donc de rectifier cette erreur. Vous pouvez par ailleurs rajouter dans les élus soutenant cette motion en Gironde Naïma Charai, conseillère régionale.
Cordialement
Simon Thirot

Garrouste | 16/11/2008

Cet article comme d'autres oublie certains élus ce qui peut expliquer le décalage entre ce qui était attendu et le vote des militants.
Pour Ségolène Royal, en Dordogne comme en Lot-et-Garonne, nous sommes plusieurs élus régionaux à la soutenir - comme la députée européenne d'ailleurs.
Nous avons aussi constaté des signatures d'élus qui ne sont pas au P.S.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !