Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pau : Bayrou sur un nuage, Habib au charbon

24/03/2014 | François Bayrou a le sourire. David Habib va devoir mobiliser à gauche. Pau est sur le point de basculer

François Bayrou avec son équipe, avant le premier tour

Pour François Bayrou, les choses sont évidentes. Le score de près de 42% de voix obtenu dès le premier tour est une réponse « claire est forte » apportée à ceux qui affirmaient que le lien qui le relie à la ville de Pau est rompu. La gorge nouée par l’émotion, le candidat Modem l’a redit dimanche soir. « Cela traduit aussi la volonté irrésistible de la ville d’imposer un changement dont elle a le plus grand besoin » a-t-il ajouté. Avant de donner un coup de chapeau à son équipe. « Des gens qui n’auraient jamais imaginé qu’ils figureraient ensemble sur une même liste ».

 Parmi eux, l’UMP Eric Saubatte, qui a décidé de le rejoindre après avoir été l’un de ses concurrents, dit aujourd’hui sa « fierté » de participer à un tel rassemblement. Ce qui n’empêche pas un appel d’être lancé à la mobilisation pour le second tour. Car la « vague » doit arriver à bon port. Au vu des résultats obtenus dimanche, peu d’obstacles semblent s’y opposer. Car l’addition des 25,77% de voix obtenus par le député socialiste David Habib , des 5,32% du candidat Front de gauche Olivier Dartigolles et des 5,35 % de voix écologistes ne suffisent pas pour le moment à constituer une menace pour la tête de liste Modem.

 

Le parcours du combattant

David Habib va chercher à rassembler à gauche

Ces derniers mois, deux hommes au style très différent se sont affrontés. D’un côté, François Bayrou, qui s’est glissé tranquillement dans le rôle du père de famille rassembleur, et n’a pas manqué de stigmatiser tout dogmatisme. Cela, en ayant l’habileté d’écarter les médias nationaux afin ne pas passer pour le Palois parisien que ses adversaires lui reprochent d’être. De l’autre, David Habib, tonique, fort de sa réussite économique sur le bassin de Lacq, de son parcours incontesté d’élu local, mais au parler plus tranché, et à l’image sans doute moins « repérée ».

Autre constat : en 2008, la liste conduite par la maire PS Martine Lignières-Cassou avait joué l’union dès le premier tour. La gauche de 2014 paie-t-elle le prix d’un départ en ordre dispersé ? Un éparpillement qui a également été marqué dans un premier temps – entre autres péripéties -  par les difficultés que David Habib a éprouvé à faire accepter sa candidature au sein d’un PS palois tiraillé entre deux noms : le sien et celui d’André Duchateau.

Le poids de l'abstentionDimanche soir,  le député béarnais a surtout évoqué l’importance de l’abstention. Un refus de voter qui l’a amené à insister sur la nécessité de « plus parler avec les Palois », de leur faire mesurer l’importance des enjeux locaux, et de les inciter à prendre cette élection « à bras le corps ». Ce qui ne l’a pas empêché de voir dans cette absence une « volonté de l’électorat d’appeler le gouvernement à effectuer des corrections » dans sa politique sociale.

La droite a fait le plein de ses voix, en s’appuyant sur un « rassemblement anachronique » a-t-il ajouté. « Entre 42% et 50%, il y a une marge. Sauf si le Front national constitue un soutien naturel de François Bayrou, elle ne dispose pas de réserve ». Dimanche soir, le mot d’ordre pour les jours à venir était donc clair : convaincre les absents, et réaliser l’union entre les formations de gauche. Au-delà des positions critiques ou divergentes de chacun (les écologistes sur la LGV, par exemple). Ce qui n'a rien d'évident. "Notre campagne est close. Nous n'avons pas trouvé d'accord avec l'équipe PS" a annoncé Eurydice Bled cet après-midi. Sans donner de consigne de vote.

Yves Urieta a la possibilité de se maintenir au second tour

L'inconnue Urieta Que devient Yves Urieta dans tout cela ? L’ancien maire de Pau, aujourd’hui sans étiquette après avoir été socialiste, puis soutenu en 2008 par l’UMP, est bien sur déçu par son score de 13, 21%. Mais il demeure en position de provoquer une triangulaire.  « Nous cherchons le meilleur moyen de continuer à porter nos projets. Journée de travail », a-t-il confié ce matin sur tweeter. Affaire à suivre. Une chose est certaine : à gauche, tout le monde n’apprécierait pas de faire  une alliance de circonstance avec lui. André Duchateau, le colistier de David Habib l’a dit dimanche soir sur les ondes de France Bleu Béarn. Quant au communiste Olivier Dartigolles, c’est hors de question. Yves Urieta a appelé à voter Sarkozy en 2012. Il a choisi son camp.

Mehdi Jabrane, le candidat sans étiquette… et citoyen, crédité de 535 voix, reste pour sa part sur ses positions. Il n’appellera pas à voter pour un candidat ou un autre. Reste le candidat Front National Georges de Pachtère et son score de 6,74% . Celui-ci ne lui permettra pas d’atteindre son objectif : avoir au moins un élu au sein du conseil municipal. Aucune consigne de vote n’est donnée à ses électeurs. Pour le FN, qui continue à creuser son sillon, même s’il reste modeste à Pau, l’essentiel est ailleurs.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1694
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !