18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Pau et Saragosse se retrouvent sur le rail

17/05/2016 | Situées sur un grand axe européen de circulation, Pau la béarnaise et Saragosse l’aragonaise ont tout pour s’entendre. Leurs maires se sont rencontrés

François Bayrou, le maire de Pau, et son collègue de Saragosse, Pedro Santisteve

250 kilomètres et une chaîne de montagnes les séparent. Pau et Saragosse ont pourtant les mêmes intérêts. Les maires de ces villes jumelées ne savent pas parler, l’un l’espagnol, l’autre le français. Mais, comme c’est souvent le cas de part et d’autre des Pyrénées, ils arrivent quand même fort bien à se comprendre. Tous deux viennent de se rencontrer en Béarn. Ce qui les a amenés à discuter développement et projets communs. Une occasion pour remettre sur la table quelques dossiers toujours brûlants en dépit du temps qui passe. C’est le cas des routes et de la voie ferrée.

La différence de taille n’empêche pas les bonnes relations. Avec près de 150 000 habitants, l’agglomération paloise fait figure de Petit Poucet à côté de sa lointaine voisine espagnole.

Saragosse, qui est la  5e ville la plus peuplée d’Espagne a en effet donné naissance à une aire urbaine où vivent 750 000 personnes. A titre de comparaison, c’est presque aussi grand que Strasbourg, plus dense que Rennes ou Grenoble. Bref, c’est du lourd.

« Les liens s’étaient affaiblis à l’extrême »Une tradition de jumelage très ancienne existe entre les deux cités, rappelle François Bayrou, le maire de Pau. « Elle remonte à une époque où, pour des raisons d’ordre politique, les relations entre l’Espagne et le reste de l’Europe n’étaient pas faciles. L’un de mes prédécesseurs, Louis Sallenave, avait pourtant voulu que ce lien soit affirmé. " Cette décision avait joué un rôle important dans le désenclavement de la capitale aragonaise.

Certes, les liens noués entre les deux cités s’étaient «affaiblis à l’extrême depuis des années ». Raison de plus pour les raviver. D’autant plus que, de chaque côté de la frontière,  les préoccupations sont communes : développement économique et culturel, économies d’énergie, vie de la cité au quotidien…

Podemos, Nuit Debout : ce qui se passe chez les autres« Ces questions sont centrales pour nous » explique François Bayrou. Avant d’évoquer l’intérêt que, de manière plus générale, il porte aussi à ses voisins. « Je regarde la société espagnole avec beaucoup de soin. De nouveaux mouvements émergent pour sortir du phénomène général du bipartisme, qui est en fin de course. » Podemos en fait partie, entre autres, tout comme les forces régionalistes. « La question est de savoir si ces sensibilités différentes pourront un jour travailler ensemble ».

Mêmes échos chez son hôte, Pedro Santisteve, le maire de Saragosse, intéressé par le « développement républicain » que la France connait en ce moment la France et qui, sur le plan local,  cherche à relever le difficile défi de l’emploi. Un chantier d’autant plus ardu que 80% des ressources dont sa ville dispose proviennent de l’Etat.

Un axe européen essentielVoilà pour les principes. Restent les actes.
En Aragon, l’agglomération de Saragosse accueille la plus grande plateforme logistique d’Europe, spécialisée en particulier dans le transport des produits alimentaires frais (légumes, viande, poisson). Un projet de plateforme terrestre et maritime créé en partenariat avec Valence, qui possède le plus grand port de marchandises d’Espagne, est par ailleurs à l’étude. C’est dire si le développement des liaisons établies sur l’axe Bordeaux-Pau, et par là, avec  le reste de l’Europe intéresse au plus haut point nos voisins ibériques.

La question a été évoquée mardi en Béarn. Ce qui a, bien sûr, amené les deux maires à parler des liaisons aériennes entre les deux villes, à étudier pour le fret, mais aussi de voies ferrées.

Bayrou pour le train et la Pau-CanfrancPour François Bayrou, les choses sont claires. Il est partisan de la ligne Pau-Canfranc. « Non pas seulement sur le plan touristique, mais aussi en matière de fret. Je sais bien que, pour des raisons techniques, des trains de 600 à 700 mètres de long ne passent pas. Mais on pourrait imaginer des convois plus petits ».

« Deux positions s’affrontent ici. Je le dis avec prudence, car mes amis sont partagés sur le sujet. Il y a ceux pour lesquels la voie ferrée relève d’un autre siècle. Ce que je ne crois pas. Par ailleurs, si l’on considère les notions de développement durable, d’économies d’énergie ainsi que l’incroyable travail fait voici trois générations, on peut se demander si l’on ne peut pas tirer parti de ce qui existe déjà. Car, à mon avis, la traversée centrale des Pyrénées ne sera toujours pas réalisée dans 50 ans ».

«  Ce chantier est en effet plus difficile techniquement que le tunnel sous la Manche. Pour la simple raison que les Pyrénées ne sont pas constituées d’une craie compacte, mais de cisaillements de roches extrêmement dures ».

« Je suis persuadé depuis longtemps que l’on verra fonctionner à nouveau  la Pau-Canfranc. Même s’il y a vingt ans que je dis ça ».

Une rencontre prévue en juilletSon homologue de Saragosse y croit, lui aussi. « Pour le moment, la voie ferrée va aller jusqu’à Bedous. Il faut qu’elle arrive jusque Canfranc » insiste-t-il Avant d’assurer que ses compatriotes feront ce qu’il faut de leur côté.
Quant à l’amélioration de la route, côté français, via la vallée d’Aspe… Elle suscite parfois quelques plaisanteries chez nos voisins : « Ah bon, il y a des routes en France ?  » a ainsi demandé un jour un élu espagnol à l’un de ses collègues béarnais.

Sans doute en reparlera-t-on lors d’une rencontre organisée début juillet à Saragosse pour discuter de l’avenir de ce couloir européen. Les Palois y sont invités.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
7573
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Xavier | 19/05/2016

Vous citez Strasbourg et Rennes pour comparer la démographie de l'aire urbaine de Saragosse (750 000 hbts). Vous avez oublié, plus près du Béarn, Bordeaux Métropole et ses 749 595 habitants (2013... Cela n'enlève rien à la qualité de votre article, fort intéressant au demeurant (ah la liaison Pau-Canfranc, et le fret ferroviaire, c'est quand même un sujet digne d'intérêt). Bien à vous

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs