17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Pau : la liste arc-en-ciel de François Bayrou

15/02/2014 | Le candidat Modem voulait une liste de rassemblement. Les volontaires n’ont pas manqué, assure-t-il

François Bayrou et Josy Poueyto, "sans qui tout cela aurait été impossible"

Le cas n’est pas unique. Mais « il est très original pour une ville de la taille de Pau » commente François Bayrou. Celui-ci voit d'ailleurs là ce qu’il aimerait initier sur le plan national. La liste qu’il vient de constituer pour les élections municipales s’appuie sur « une grande diversité d’opinions ». Elle réunit des candidats de tous âges, de toutes origines ainsi qu’une majorité de personnes n’ayant jamais fait acte de candidature (32 sur 49), mais aussi des représentants du Modem, de l’UDI, de l’UMP et des adjoints dissidents de la maire socialiste sortante.

Cette volonté de rassemblement a été rappelée vendredi lors d’une soirée organisée à la MJC du Laü. Un lieu symbolique, situé dans un quartier populaire, non loin de la salle choisie récemment par le socialiste David Habib. Les candidatures n’ont pas manqué, assure François Bayrou, qui a dû trancher. Par exemple, il n'a pas appelé à ses côtés  Patrick de Stampa, le président de la chambre de commerce et d’industrie Pau Béarn. Celle-ci étant en affaire avec la Ville sur la foire-expo et l’aéroport, la chose n’était juridiquement pas possible, explique-t-il. Même si l’intéressé, qui est  UMP et a figuré parmi ses premiers soutiens,  s’en étonne.

L'étudiante, le patron et le scientifique Avec « Aimons Pau », la diversité est d’abord professionnelle, et les choix habiles. Les commerçants d’un centre-ville dont la  revitalisation nourrit bien des débats, y côtoient des patrons de PME et des avocats. Ce qui n’empêche pas de retrouver là, entre autres,  le proviseur du plus ancien lycée palois, des scientifiques, une réceptionniste,  ou encore Martin de Charentenay, délégué sud Aquitaine de Total développement régional. Une occasion pour François Bayrou d’affirmer que la reconversion du bassin de Lacq n’a pas été menée « par untel ou untel » - autrement dit par son principal  concurrent David Habib, l'actuel député-maire de Mourenx – mais par le groupe pétrolier.

De l’étudiante de l’UPPA, qu’il tenait à avoir sur sa liste,  à la présidente de l’ordre départemental des infirmières, ou encore à Keny Bertonnazi, responsable du Comité national des entreprises d’insertion, le candidat à la mairie balaie large. Sans oublier pour autant les associations et les quartiers : tel celui du 14 juillet, dont la présidente de comité l’a rejoint, ou celui du Hameau qui accueille de nombreux Palois d’origines multiples. Un même constat est fait pour le sport : Pierre Lahore, le capitaine du Billère Handball Pau Pyrénées, fait partie de son équipe, tout comme André Lestorte, le président de la Section paloise omnisport.

Autres symboles : Jacqueline Ticolat, ancienne conseillère municipale d’André Labarrère, l’emblématique maire de Pau décédé en 2006, l’accompagne. Il en va de même pour trois adjoints « en divergence » avec la maire sortante : Odile Denis, chargée du développement économique, Anne Castera (jumelages) et Pascal Boniface, auquel sa délégation à l’environnement a été retirée. « Je n’aime pas le dogme, le sectarisme. C’est pourquoi j’ai souffert pendant ce mandat » confie la première. Ambiance.

Quant à Eric Saubatte, l’ex  adversaire UMP du président du Modem, il  explique son soutien en quelques mots  : « A un moment, il faut faire un choix entre une politique dure, dont François Bayrou a d’ailleurs déjà subi les conséquences, et l’intérêt général de la ville. Ensemble, tout devient possible ».

Josy Poueyto, la cheville ouvrièreReste la garde rapprochée, avec notamment les UDI Véronique Lipsos-Sallenave,  l’ancien préfet des Pyrénées-Atlantiques Marc Cabane,  et Thibault Chevenevière,  président départemental du Parti radical. Sans oublier les fidèles, comme l'ancien batonnier Jean-Paul Brin, ou le scrupuleux Jean-Louis Pérès. « Il a assisté à 100% des séances du conseil municipal » dit François Bayrou de ce dernier. Une manière indirecte de répondre aux accusations d’absentéisme lancées à son encontre par ses adversaires.

Lors de la présentation de la liste, un vibrant hommage a enfin été rendu à Josy Poueyto, conseillère générale Modem du canton de Pau centre, connue comme le loup blanc en ville, et infatigable cheville ouvrière de la cause bayrouiste, après avoir jadis été adjointe au maire socialiste. « Il faut impérativement que François Bayrou soit le prochain maire de Pau » a-t-elle lancé. « Sinon, on en prend pour vingt ans ».

Les membres de la liste :  http://aimonspau.fr/equipe/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1269
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !