Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pau : la liste arc-en-ciel de François Bayrou

15/02/2014 | Le candidat Modem voulait une liste de rassemblement. Les volontaires n’ont pas manqué, assure-t-il

François Bayrou et Josy Poueyto, "sans qui tout cela aurait été impossible"

Le cas n’est pas unique. Mais « il est très original pour une ville de la taille de Pau » commente François Bayrou. Celui-ci voit d'ailleurs là ce qu’il aimerait initier sur le plan national. La liste qu’il vient de constituer pour les élections municipales s’appuie sur « une grande diversité d’opinions ». Elle réunit des candidats de tous âges, de toutes origines ainsi qu’une majorité de personnes n’ayant jamais fait acte de candidature (32 sur 49), mais aussi des représentants du Modem, de l’UDI, de l’UMP et des adjoints dissidents de la maire socialiste sortante.

Cette volonté de rassemblement a été rappelée vendredi lors d’une soirée organisée à la MJC du Laü. Un lieu symbolique, situé dans un quartier populaire, non loin de la salle choisie récemment par le socialiste David Habib. Les candidatures n’ont pas manqué, assure François Bayrou, qui a dû trancher. Par exemple, il n'a pas appelé à ses côtés  Patrick de Stampa, le président de la chambre de commerce et d’industrie Pau Béarn. Celle-ci étant en affaire avec la Ville sur la foire-expo et l’aéroport, la chose n’était juridiquement pas possible, explique-t-il. Même si l’intéressé, qui est  UMP et a figuré parmi ses premiers soutiens,  s’en étonne.

L'étudiante, le patron et le scientifique Avec « Aimons Pau », la diversité est d’abord professionnelle, et les choix habiles. Les commerçants d’un centre-ville dont la  revitalisation nourrit bien des débats, y côtoient des patrons de PME et des avocats. Ce qui n’empêche pas de retrouver là, entre autres,  le proviseur du plus ancien lycée palois, des scientifiques, une réceptionniste,  ou encore Martin de Charentenay, délégué sud Aquitaine de Total développement régional. Une occasion pour François Bayrou d’affirmer que la reconversion du bassin de Lacq n’a pas été menée « par untel ou untel » - autrement dit par son principal  concurrent David Habib, l'actuel député-maire de Mourenx – mais par le groupe pétrolier.

De l’étudiante de l’UPPA, qu’il tenait à avoir sur sa liste,  à la présidente de l’ordre départemental des infirmières, ou encore à Keny Bertonnazi, responsable du Comité national des entreprises d’insertion, le candidat à la mairie balaie large. Sans oublier pour autant les associations et les quartiers : tel celui du 14 juillet, dont la présidente de comité l’a rejoint, ou celui du Hameau qui accueille de nombreux Palois d’origines multiples. Un même constat est fait pour le sport : Pierre Lahore, le capitaine du Billère Handball Pau Pyrénées, fait partie de son équipe, tout comme André Lestorte, le président de la Section paloise omnisport.

Autres symboles : Jacqueline Ticolat, ancienne conseillère municipale d’André Labarrère, l’emblématique maire de Pau décédé en 2006, l’accompagne. Il en va de même pour trois adjoints « en divergence » avec la maire sortante : Odile Denis, chargée du développement économique, Anne Castera (jumelages) et Pascal Boniface, auquel sa délégation à l’environnement a été retirée. « Je n’aime pas le dogme, le sectarisme. C’est pourquoi j’ai souffert pendant ce mandat » confie la première. Ambiance.

Quant à Eric Saubatte, l’ex  adversaire UMP du président du Modem, il  explique son soutien en quelques mots  : « A un moment, il faut faire un choix entre une politique dure, dont François Bayrou a d’ailleurs déjà subi les conséquences, et l’intérêt général de la ville. Ensemble, tout devient possible ».

Josy Poueyto, la cheville ouvrièreReste la garde rapprochée, avec notamment les UDI Véronique Lipsos-Sallenave,  l’ancien préfet des Pyrénées-Atlantiques Marc Cabane,  et Thibault Chevenevière,  président départemental du Parti radical. Sans oublier les fidèles, comme l'ancien batonnier Jean-Paul Brin, ou le scrupuleux Jean-Louis Pérès. « Il a assisté à 100% des séances du conseil municipal » dit François Bayrou de ce dernier. Une manière indirecte de répondre aux accusations d’absentéisme lancées à son encontre par ses adversaires.

Lors de la présentation de la liste, un vibrant hommage a enfin été rendu à Josy Poueyto, conseillère générale Modem du canton de Pau centre, connue comme le loup blanc en ville, et infatigable cheville ouvrière de la cause bayrouiste, après avoir jadis été adjointe au maire socialiste. « Il faut impérativement que François Bayrou soit le prochain maire de Pau » a-t-elle lancé. « Sinon, on en prend pour vingt ans ».

Les membres de la liste :  http://aimonspau.fr/equipe/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1466
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !