aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Philippe Madrelle: des voeux pour "donner toujours plus de sens au mot solidarité"

08/01/2015 | Philippe Madrelle s'apprête à quitter le Conseil général de Gironde, «non sans tristesse et nostalgie, mais avec le sentiment de la mission accomplie» a-t-il confié lors de ses vœux aux médias

Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde, lors de la présentation de ses voeux 2015 à la presse

C'est avec une certaine émotion mais «sans le réaliser encore vraiment», avoue-t-il, que Philippe Madrelle présentait ce 7 janvier, ses derniers vœux à la presse en tant que Président du Conseil général de Gironde. L'occasion pour lui de revenir sur son parcours au sein de «cette maison qu'il a beaucoup aimée», sans oublier de souligner les politiques du Département, organiser autour des solidarités humaines et territoriales, plusieurs fois mises en exergue dans son intervention. Une rencontre avec les médias lui permettant également d'évoquer les élections cantonales du mois de mars prochain et d'affirmer sa détermination et « sa combativité » auprès des candidats PS dans la campagne à venir. Car, répète-t-il volontiers, s'il «quitte le ring, il ne raccroche pas les gants». Un rendez-vous avec la presse qui a par ailleurs été marqué par l'annonce de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Elu pour la première fois au Conseil général en janvier 1969, et constamment réélu depuis, Philippe Madrelle est à la tête du Département depuis 1976. « J'avais 38 ans, j'étais un des plus jeunes Présidents de Conseil général de France. J'ai été élu à la tête de l'exécutif 11 fois, c'est un record ; mais ça commence à faire beaucoup ! ». Et, continue-t-il, « malgré mon envie intacte, je souhaite passer le relais à la nouvelle génération.»

Le Département, "acteur de premier plan des solidarités"C'est par un retour sur son parcours comme une occasion ultime de souligner son attachement à la décentralisation, et à l'échelon départemental qu'à démarré le discours des vœux à la presse de Philippe Madrelle ce mercredi. Se remémorant François Mitterrand, Gaston Deferre et Pierre Mauroy, les pères de la décentralisation, il rappelle que «jusque-là, quelque soit les alternances politiques, jamais les fondamentaux de la décentralisation n'ont été mis en question ». Et même si un «chiffon rouge a régulièrement été agité devant nous, le Département tient bon », se satisfait-il en ce début d'année électorale. Et plus encore selon lui, « le Département s'impose comme un échelon intermédiaire absolument indispensable au regard des nouvelles grandes régions, et s’affirme même avec la crise, et plus que jamais, comme l’acteur de premier plan des solidarités humaines et territoriales. »
Une proximité et une politique de solidarité au cœur des vœux 2015 du Président du Conseil général, qu'il illustre avec la mise en œuvre cette année de la stratégie «Gironde 2033». Celle-ci a vocation à « renforçer les équités, la proximité, l'accessibilité aux services pour tous» et, selon des formules qu'il affectionne, «pour un développement équilibré du territoire» et «contre une Gironde à deux vitesses». Sur la solidarité territoriale, Philippe Madrelle insiste, «nous n'entendons pas lâcher la main des communes, ce sont des partenaires essentielles». En 2014, 2500 projets communaux ont ainsi été aidés par le Département, soit «la quasi totalité des projets déposés», insiste le Président.

Sur les solidarités humaines, outre les différentes allocations sociales distribuées par la collectivité départementale, Philippe Madrelle cite le récent Pacte Territorial d'Insertion «porteur d'espoir» ; «la création d'emplois pérennes», à chaque création d'EHPAD, la réalisation ou reconstruction d'une dizaine de pôles et maisons de la solidarité et de l'insertion, l'engagement dans la construction de logements locatifs sociaux («1500 réalisés en 2014»)... Autres politiques portant «la dynamique d'innovation» du Conseil général citées par son Président: la mobilité durable, avec le développement de nouveaux services liés à tTransgironde, le soutien à l'économie sociale et solidaire, les politiques de la jeunesse et plus particulièrement l'effort continue en direction des collèges, mais aussi l'action touristique et culturelle, un plan d'action en faveur du paysage... Et au total, résume-t-il, malgrè «les contraintes budgétaires, les investissements en 2015 seront au même niveau qu'en 2014.»

2015: une assemblée départementale "transfigurée et rajeunie"Enfin sur les élections à venir, il le garantit, il mettra «toutes ses forces dans la bataille pour que le travail accompli de poursuive ». Quand aux ambitions et aux espoirs de l'opposition sur les scrutins à venir, «je les comprends» dit-il dans un demi sourire avant de poursuivre, «mon long parcours politique m’a appris qu’une élection n’était gagnée qu’après la proclamation des résultats!» Cependant il l'admet : «il y aura des surprises, il y en a toujours!».
Quant à la forme inédite de ces élections, avec de nouveaux cantons «nécessaires», selon lui, pour s'adapter aux évolutions démographiques et au strict respect de la parité par des binômes homme/femme de candidat, il s'en réjouit : « l'assemblée départementale sera complètement transfigurée et rajeunie ». Si c'est une assemblée à laquelle il ne siègera pas, il a affirmé face à la presse qu'il resterait «un homme de gauche très actif, luttant contre les injustices, prêt à les dénoncer à chaque instant, et à les combattre.» Un rôle qu'il pourra d'autant plus tenir, que s'il « s'efface » au niveau départemental, il a été réélu en octobre dernier à son siège de sénateur de Gironde d'où il compte bien « relayer avec pugnacité les projets girondins, que ce soit auprès des collègues de la Haute Assemblée ou auprès de l’État ».

 

C'est au cours de cette cérémonie des vœux à la presse, que les journalistes présents et le Président du Conseil général, ont appris les tragiques événements survenus dans les locaux de Charlie Hebdo. Une annonce suite à laquelle Philippe Madrelle a interrompu son intervention pour observer une minute de silence avec les représentants des médias présents.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5136
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !