Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pierre Camani et l'injustice territoriale: « Je suis révolté par cette situation ! »

12/09/2017 | Pierre Camani, président du CD47, juge que « l’Etat compense très mal les dépenses sociales qu’il nous impose » ce qui plonge les départements ruraux dans de grandes difficultés financières.

Pierre Camani "le défenseur des départements ruraux"

Depuis quelques mois déjà, Pierre Camani, président et sénateur du Département de Lot-et-Garonne, remue ciel et terre pour faire entendre la voix des départements ruraux. Ainsi, en juillet dernier, il a rencontré le président Macron pour lui faire part des difficultés budgétaires que rencontrent ces départements « de l’intérieur », car « l’Etat compense très mal les dépenses qu’il nous impose ! », les Allocations Individuelles de Solidarité (RSA, APA, PCH). Aujourd’hui, avec son groupe de travail dont il est le chef de file au sein de l’Assemblée des Départements de France, il a pour ambition d’apporter des solutions pour établir un meilleur équilibre dans la répartition de la richesse nationale…

« Ne pas craindre de donner plus à ceux qui ont le moins ». Tels étaient les propos du président Macron, en juillet dernier, lors de sa rencontre avec Pierre Camani, président et sénateur du Lot-et-Garonne. « Lors de cette entrevue, qui avait pour objet les difficultés financières des départements ruraux, j’ai rencontré un président au fait de cette problématique », raconte-t-il. « Mais aujourd’hui, je suis un peu perplexe car les actes ne suivent pas ». « Fracture territoriale »Le 6 septembre dernier, une quarantaine de départements étaient réunis autour de Pierre Camani pour tenter de faire ressortir et proposer des solutions au gouvernement. Ces solutions seront exposées dans un rapport qui sera remis à Marseille lors du Congrès national de l’Assemblée des Départements de France du 18 au 20 octobre. « Ce travail que nous menons au sein de ce groupe est capital car il existe dans ce pays une véritable fracture territoriale, une injustice territoriale même entre les départements », justifie-t-il. En effet, pour le chef de file de ce combat, « il existe, en France, d’un côté les départements disposant d’une métropole et ceux situés près des côtes et puis les autres, les départements de l’intérieur, ruraux possédant de faibles ressources mais subissant des charges conséquentes ». C’est la baisse des dotations de l’Etat qui a mis le feu aux poudres, il y a quelques mois de cela. Mais au-delà de cette mesure, qui met véritablement dans le rouge les départements comme le Lot-et-Garonne, le fait que « l’Etat compense très mal les dépenses sociales à notre charge » prend véritablement à la gorge le budget départemental. Hausse de la fiscalité « La Gironde, elle, résiste bien. En effet, ses droits de mutation sont en constante augmentation, alors que les nôtres stagnent. » A cause de ses difficultés financières, le département a été obligé d’augmenter la fiscalité de quelques dizaines de pourcent ce qui révolte profondément Pierre Camani. « Pendant huit années, nous avions réussi à ne pas augmenter la fiscalité foncière ! ». Du reste, les départements ruraux ont une fiscalité foncière beaucoup plus élevée que la moyenne. « Et c’est contre cette injustice que je m’élève, je me bats parce que demain j’espère, je rêve peut-être mais j’espère que s’il y a une meilleure compensation de l’Etat et bien nous pourrons revenir sur l’augmentation de la fiscalité que nous avons été contraints de faire cette année pour équilibrer nos comptes. »
En décembre prochain, lors de la présentation du projet de loi de finances, Pierre Camani espère que le travail mené au sein de son groupe sera repris pour établir un meilleur équilibre dans la répartition de la richesse nationale, et souhaite vivement qu’en 2018, « une politique claire du gouvernement soit affichée concernant ce sujet ».

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
22843
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !