Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pierre Camani : « Etre sénateur est un atout pour le Lot-et-Garonne »

09/03/2012 |

Pierre Camani et Nathalie Maubaret attachee parlementaire

Le mercredi 7 mars, Pierre Camani, sénateur et président du Conseil général de Lot-et-Garonne, a invité la presse locale au Sénat afin de parler de sa fonction de législateur et des retombées de ses missions parlementaires pour son département. Plusieurs journalistes de la presse régionale et locale étaient du voyage. Nous avons pu dialoguer, échanger et débattre avec un sénateur disponible, à l'écoute et volontiers pédagogue. Au coeur de notre rencontre : le frelon asiatique, la fibre optique, l'industrie, l'agriculture, mais aussi son rôle de sénateur et la question du cumul des mandats...

Une poignée de main chaleureuse et un sourire au coin des lèvres, c'est un sénateur heureux de son « nouveau métier » de parlementaire qui nous accueille dans son bureau parisien. Un bureau situé rue Bonaparte, à quelques pas du Sénat. Ce mercredi 7 mars, Pierre Camani a décidé de convier la presse lot-et-garonnaise à Paris afin de parler de ses nouvelles fonctions de législateur qu'il occupe depuis septembre. « Etre sénateur, précise-t-il d'entrée de jeu, c'est participer à l'élaboration des lois, mener des études, échanger. C'est un travail passionnant et très enrichissant intellectuellement ». Le décor est posé. Pierre Camani est passionné par ses nouvelles missions.

Fibre optique, frelon asiatique, industrie, vigne, économie agricole...
Pierre Camani et Nathalie Maubaret attachee parlementaireAu Sénat, il est membre de la Commission du Développement durable, des Infrastructures, de l'Equipement et de l'Aménagement du territoire, mise en place le 21 février dernier. « J'ai choisi cette commission car elle traite des problématiques lot-et-garonnaises ». En effet, Pierre Camani a toujours le souci de défendre au mieux les intérêts de son département. D'où le choix aussi de ses groupes d'études. Il a rejoint les groupes « Vigne et vin », « Communications électroniques et Poste », « Gestion des déchets », « Energie », « Economie agricole alimentaire », « Chasse et Pêche » et « Industrie ». Pour preuve aussi, le 8 février dernier, il est intervenu dans le cadre d'une question orale avec débat, face à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'environnement, sur la question de la prolifération du frelon asiatique. Le Lot-et-Garonne étant le département à l'origine de cette invasion en France...

« Etre sénateur, ça ouvre beaucoup de portes »
Pour Pierre Camani, « être sénateur est un véritable atout pour le Lot-et-Garonne ». Cela fait avancer les dossiers. Prenons par exemple celui de la fibre optique. Un sujet qui est une des priorités du sénateur. Il y a quelques semaines de cela, ce dernier a eu l'occasion de suivre, en tant que chef de file pour son groupe, la proposition de loi Maurey-Leroy relative à l'aménagement numérique du territoire. « Ce déploiement de la fibre optique est comparable au déploiement de l'électricité, il y a 50 ans. Les Lot-et-Garonnais n'en ont pas encore conscience », précise-t-il. Aussi, grâce à ses fonctions, il a pu, lors d'auditions, rencontrer les acteurs majeurs de ce dossier tels que les grands patrons des opérateurs privés et des membres du gouvernement. « A Paris, tout est concentré. Ca va plus vite. Ils viennent à moi au Sénat et ça me permet d'être à la pointe de l'information. » Sur ce sujet, en l'occurrence, l'Etat va débloquer une enveloppe financière de 900 millions d'euros, l'Europe va également mettre la main à la poche. Là encore, « le fait d'être sénateur va permettre de réaliser un dossier d'aide de financement et de le déposer rapidement afin d'en faire bénéficier le Lot-et-Garonne », espère-t-il.

« Je crois que les Lot-et-Garonnais me voient tout autant sur le terrain »
Pierre Camani et son attachee parlementaireEn étant deux jours par semaine au Sénat et parfois même deux jours et demi, lorsque ses rendez-vous débordent sur le jeudi matin, forcément, Pierre Camani est moins présent en terre lot-et-garonnaise. Toutefois, « le travail y est tout aussi bien mené », car il possède une équipe de vice-présidents « très efficace ». Il la retrouve d'ailleurs tous les vendredis pour faire le point, harmoniser les dossiers, fédérer et rassembler. « C'est très agréable de travailler dans une si bonne ambiance », assure-t-il. Le reste du temps, il est en Marmandais et le week-end « je vais où on m'invite, car même si je suis un homme de dossier, je suis avant tout un homme de terrain ! » Il tient à parler avec les élus, les acteurs locaux et les Lot-et-Garonnais. « Et malgré mes nouvelles fonctions, je pense qu'on me voit tout autant. »

« Je suis contre le cumul d'un mandat de parlementaire avec celui d'un exécutif local »
Cet emploi du temps, géré à la seconde près, entre deux trains ou deux avions, est la conséquence d'un cumul de mandats. En effet, Pierre Camani est sénateur et président du Conseil général de Lot-et-Garonne. Deux fonctions aux hautes responsabilités. Mais aussi premier vice-président de Val de Garonne Agglomération et conseiller municipal de Puymiclan, où il ne manquerait pour rien au monde un conseil municipal ! Et pourtant, il se dit contre le cumul d'un mandat de parlementaire avec celui d'un exécutif local, car ces deux mandats demandent de forts investissements personnels et professionnels. Malgré cela, il ne se sent pas en contradiction avec ce qu'il dit, parce que si François Hollande est élu président de la République, et si un projet de loi sur le non cumul des mandats venait à être proposé, il voterait « pour » cette loi. « Mais je ne veux pas être le seul à l'appliquer, car je le répète, être sénateur est un véritable atout pour le Lot-et-Garonne. » Enfin, il se dit opposé à un mandant unique car « un parlementaire doit avoir un ancrage local pour connaître les problématiques de terrain. »

Crédit photo : SR

Sybille Rousseau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2067
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 12/03/2012

"« un parlementaire doit avoir un ancrage local pour connaître les problématiques de terrain. »
M. Camani a acquis cet ancrage par sa carrière passée en Lot-et-Garonne, et le fait d'abandonner son siège de président du CG pour se consacrer pleinement à son activité de sénateur ne lui aurait pas fait perdre sa connaissance du terrain.
Une question terre à terre : cumule-t-il les indemnités de ses deux postes ?
Par ailleurs, s'il faut que le président du CG soit sénateur, réformons la loi pour que tous les présidents de CG soient sénateurs ! ce sera plus simple et plus clair, et on pourra repenser le contenu et la rémunération de ces postes.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !