Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pierre Hurmic dévoile son plan Bordeaux grandeur nature

27/11/2020 | Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a lancé la démarche « Bordeaux grandeur nature ». Le 25 novembre, c’est donc le début de la série 1 de ce plan de végétalisation en ville.

Pierre Hurmic, maire écologiste de Bordeaux, dévoile sa démarche Bordeaux grandeur nature

À Bordeaux, devant l’école Pressensé, Pierre Hurmic, maire de la ville a lancé la démarche « Bordeaux grandeur nature ». Le 25 novembre, c’est donc le début de la série 1 de ce plan de végétalisation de la ville. Étaient présents à ses côtés Patrick Papadato, vice-président de Bordeaux Métropole en charge de la stratégie pour la nature, de la biodiversité et de la résilience alimentaire, Andréa Kiss, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge des voiries, espaces publics et du Fonds d’Intérêt Communal, Didier Jeanjean, adjoint au maire de Bordeaux en charge de la nature en ville, Amine Smihi, maire adjoint Bordeaux Centre et enfin Olivier Cazaux, maire adjoint Bordeaux Sud.

Après le lancement du projet « 1 million d’arbres » par la Métropole en début de semaine, c'est au tour du plan de végétalisation de la ville de Bordeaux. Avec une arrivée des plus écologiques, Pierre Hurmic, sur son vélo, rejoint ses collègues devant l’école Pressensé. Un choix de lieu qui n’est pas anodin : « si on est devant l’école Francis Pressensé aujourd’hui, l’enjeu c’est d’impliquer les gamins des écoles, déclare le maire bordelais. Si vous voulez susciter une véritable adoption des arbres, il faut commencer par les enfants et les implanter au projet ». Cette démarche Bordeaux grandeur nature, c’est une « véritable stratégie de conquête végétale de la ville », poursuit Pierre Hurmic, avec comme ambition de respecter les engagements pris pendant la campagne qui correspondent aux souhaits des Bordelais « d’avoir une ville moins minérale et plus végétale ». En somme, une stratégie audacieuse et un challenge pour changer l’image de Bordeaux. Pour y arriver, la méthode employée repose sur quatre principes fondamentaux : protéger, renouveler, planter et participer.

« Il est temps de donner à l’arbre une fonction nourricière »

D’abord, protéger : « cela ne sert à rien de planter si on n’est pas capable de protéger le patrimoine existant », commente Pierre Hurmic. Cela se fera notamment en sanctuarisant les espaces en friche pour les protéger de la bétonnisation. Comme par exemple les 45 ha du Parc de la Jallère et la demande de son intégration au périmètre de l’OAIM du Parc des Jalles. Ce qui vaudra les applaudissements du public présent. Intégration qui sera effective dès janvier 2021. Cela comprend également de réviser les projets d’urbanisation, avec comme exemple le projet Bastide Niel, 9 des 15 ha d’espaces publics seront en pleine terre, contre 5 auparavant. Se fera aussi, dans ce principe, la modification du PLU afin de protéger les coeurs d’ilots et les arbres du domaine privé. Et enfin - et pas des moindres - l’augmentation du budget de la direction des espaces verts pour financer l’étude d’un schéma directeur de gestion des parcs et jardins. 

Renouveler, en renforçant les moyens pour répondre aux demandes de réalisation de fosses de pas de porte et de végétalisation. Mais aussi enclencher une démarche pro-active pour accélérer la végétalisation des rues avec les habitants.

 Microforêt place Billaudel

Le troisième axe, c’est planter. Avec, concrètement, la création de nouveaux espaces comme des microforêts urbaines : « une microforêt peut permettre de baisser la température de un degré autour de 100m aux alentours, explique le maire écologiste. L’arbre n’est pas du mobilier urbain, c’est l’écosystème ». D’accord, mais c’est quoi exactement? « C’est une forêt très dense avec plusieurs espèces ». La première, ça sera la placette Billaubel (notre image), qui est actuellement entièrement minérale. Elle permettra de créer un ilot de fraicheur. Aussi, 100 arbres fruitiers vont être plantés durant cette saison 1 du plan Bordeaux grandeur nature « il est temps de donner à l’arbre une fonction nourricière », déclare Pierre Hurmic. Sur le plan économique, le budget de la ville consacré aux plantations est multiplié par trois, passant de 100 000 à 300 000€.  

Inclure les habitants dans la démarche 

Agents communaux plantant des fleurs rue de la Miséricorde

Le petit dernier est la participation. Et il n’est pas moins important, car impliquer les habitants est un axe fort pour la municipalité. Comme déjà dit, il est important selon Pierre Hurmic d’enclencher une démarche pro-active pour accélérer la végétalisation des rues avec les habitants. Un exemple concret de trottoir vivant, rue de la miséricorde, où agents communaux étaient en train de planter des fleurs. Pour pouvoir rendre les habitants, collectifs ou associations acteurs et qu’ils puissent jardiner en toute autonomie, la mairie a mis en place un permis de végétalisation. C’est un dispositif qui permet à chacun de jardiner dans l’espace public. Cela permet non seulement d’embellir une rue ou un quartier, mais aussi de rencontrer partager et créer de nouveaux liens avec les voisins. Sans oublier de participer au développement de la biodiversité en ville. 

« Toute cette stratégie se base sur la lutte contre le réchauffement climatique, contre l’effondrement de la biodiversité », déclare Didier Jeanjean. Et elle s’articule autour de trois politiques : le plan Nature en ville, avec la volonté de créer une charpente verte en plantant là où c’est possible. « L’impératif n’est pas de planter des arbres là où y en a déjà, ça c’est facile, c’est planter des arbres là ou c’est minéralisé », explique Pierre Hurmic. Dans un objectif qui est de déminéraliser la ville. Le plan Végétalisons ensemble et enfin le plan Canicule, qui s’inspire des deux premiers avec en prime, un volet « eau » avec l’installation de fontaines et jeux d’eau pour cet été, d’un montant de 600 000€. S’il aura fallut attendre le 25 novembre pour voir une action concrète, c’est bien parce que « c’est la Sainte Catherine et à la Ste Catherine : tout bois prend racine. Cela illustre bien qu’il y a des saisons pour planter des arbres et c’est pour cela qu’on a attendu cette fin novembre pour commencer nos plantations », affirme le maire de Bordeaux. L’objectif de tout cela, c’est qu’« à la fin du mandat, tout bordelais soit à moins de 10min d’un espace vert ». Pierre Hurmic affirme par ailleurs que l’époque où l’arbre était considéré comme fonctionnel ou décoratif est terminée.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4982
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !