Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pierre Landète : "Toutes ces lois sur l'immigration n'ont pas de sens"

24/09/2007 |

Me Pierre Landete, vice président de l'Institut de défense des étrangers

Nicolas Sarkozy l'a promis : d'ici la fin de l'année, 25 000 sans papiers doivent être expulsés de la France. Un quota difficile à atteindre visiblement, puisque mercredi 12 septembre, Brice Hortefeux, le ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement, a convoqué une vingtaine de préfets, qui n'ont pas atteint leurs objectifs en terme d'expulsions. Francis Idrac, le préfet de Gironde, a eu le droit à "un rappel à l'ordre." Mais, en réalité, peut-on vraiment "contrôler" les flux migratoires ? Le point de vue de Me Landete, avocat et vice président de l'IDE ( Institut de défense des étrangers) à Bordeaux.

Aqui! Que pensez-vous de la politique actuelle du gouvernement en matière d'immigration ?

Me Landete : Toutes ces lois sur l'immigration n'ont pas de sens. Je vous rappelle que depuis les accords de Schengen ( signés en 1985 ), les citoyens italiens, français... peuvent circuler librement au sein de l'Union européenne. Donc expulser 25 000 sans papiers de France est absurde, car si l'Espagne régularise 700 000 individus, ils seront parfaitement en droit de venir s'installer en France. Réguler l'immigration suppose de raisonner à l'échelle européenne. A l'échelon national, on ne peut rien maîtriser. C'est pourquoi, aujourd'hui, cette politique de quotas conduit à de nombreux abus.

@! : De quels abus, voulez-vous parler ?

Me Landete : Selon moi, le droit ne s'applique plus aujourd'hui pour les sans papiers. On constate de nombreuses atteintes à la dignité humaine. Les sans papiers sont parfois menottés comme des criminels, alors que la loi l'interdit ! Récemment, les membres de l'IDE ont obtenu devant le juge des libertésde la libération de 18 étrangers en situation irrégulière, car ils étaient privés au centre de rétention des moyens de communication prévus par la loi. J'ai le sentiment que dans ce dossier de l'immigration, la justice est instrumentalisée par le pouvoir politique. De plus, nous sommes soumis à un véritable aléa administratif.

"La justice est instrumentalisée par le pouvoir politique"

@! Avez-vous des exemples de cet "aléa administratif" ?

Me Landete : Lorsque je présente au tribunal administratif de Bordeaux le dossier de deux jumeaux, il y en a un qui est régularisé, l'autre non. Comment peut-on justifier de telles décisions, alors que leurs parcours sont exactement les mêmes ? J'en suis arrivé au point, où je ne sais plus quels conseils juridiques je dois donner à mes clients... Avant, les sans papiers s'inquiétaient de savoir en combien de temps leur dossier allait être traités, désormais, ils vivent dans la peur... Le drame, c'est ce que ces populations n'ont pas accès aux soins et sont dans une situation très précaire.

@! : Avez-vous de plus en plus de dossiers à traiter relatif aux étrangers en situation irrégulière ?

Me Landete : Sur Bordeaux, nous sommes cinquantes avocats à nous être spécialisés dans le droit des étrangers. Aujourd'hui, à mon cabinet, nous ouvrons un dossier par jour. C'est énorme ! Alors que de 1992 à 2002, je n'ai eu que trois dossiers de sans papiers à traiter. Avant, la plupart des dossiers au tribunal concernaient le contentieux fiscal; désormais, la régularisation des sans papiers occupe une bonne partie des audiences.

@! : Que doit-on faire alors si l'on veut réguler les flux migratoires ?

Me Landete : Il faut que les vingt-sept Etats de l'Union se réunissent autour d'une table et définissent d'un commun accord des critères d'entrée identiques pour les citoyens, qui veulent obtenir la nationalité d'un pays membre de l'Union europénne.

 

Propos recueillis par Nicolas César

 

Pour information :

La députée (PS) de la Gironde Michèle Delaunay a procédé vendredi 14 septembre à Bordeaux au "parrainage républicain" d'un ressortissant turc de 25 ans, qui s'est récemment vu refuser le renouvellement de son titre de séjour temporaire. Suite à quoi, la préfecture de la Gironde, lui a indiqué par fax, que le "parrainage républicain" était répréhensible et pouvait relever de l'article L.622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers. "Ce texte précise (...) les peines qui peuvent s'appliquer à toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irrégulier, d'un étranger en France", rappelle la préfecture.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1254
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !