Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Plan de déconfinement national : premiers éléments

28/04/2020 | Le premier ministre Edouard Philippe, dans un discours ce mardi aux députés, a donné des précisions sur les modalités du déconfinement national, à partir du 11 mai.

Edouard Philippe

Ce mardi 28 avril à 15 heures, le premier ministre Edouard Philippe a présenté devant les députés de l'Assemblée Nationale le plan de déconfinement de la France. Il y précise quelques modalités pour la réouverture des écoles, collèges et lycées, précise qu'une seconde phase de déconfinement devrait avoir lieu, si les conditions le permettent, au début du mois de juin et a assuré qu'il y aurait, au 11 mai, "assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins". Écoles, collèges, entreprises, commerces, volet sanitaire... On vous résume l'essentiel des annonces.

C'était l'heure du grand oral, cet après-midi, pour le premier ministre Edouard Philippe. Dans un discours censé préciser les contours du déconfinement du 11 mai prochain devant l'Assemblée Nationale, le chef du gouvernement a fait plusieurs annonces lors de cette allocution. La première, c'est la volonté de l'État de" soutenir les collectivités locales en prenant à sa charge 50% du coût des masques. Nous incitons l'ensemble des acteurs à se procurer des masques [...] L'Etat en commande. Nous recevons près de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine désormais et nous recevrons près de 20 millions de masques grand public lavables, à compter du mois de mai". Les entreprises ont également été incitées à équiper leurs salariés de masques. Une plateforme de e-commerce de La Poste va en distribuer à compter du 30 avril, et les pharmacies ainsi que la grande distribution devraient recevoir des masques jetables ou lavables. 5 millions de masques par semaine seront distribués aux français "les plus précaires". Le port du masque sera obligatoire dans les transports, eux aussi limités. "Nous voulons réduire les transports interrégionaux au maximum en limitant les déplacements aux motifs professionnels et familiaux. Ce n'est pas le moment de quitter son département pour partir en week-end". 

Santé, économie, loisirs

En ce qui concerne les tests, Edouard Philippe a chiffré un objectif d'au moins 700 000 tests virologiques par semaine à partir du 11 mai, pris en charge en intégralité par l'Assurance Maladie. "L'isolement n'est pas une punition déclare Edouard Philippe. Nous laisserons le choix à la personne de s'isoler chez elle, ou dans des hôtels réquisitionnés". Des "brigades de tests" seront mises en place en région. L'application StopCovid, qui suscite des controverses, "pose des questions intéressantes" selon le porte-parole du gouvernement, mais elle devra faire l'objet d'un débat et d'un vote. Les commerces, eux, pourront rouvrir le 11 mai, sauf les cafés et les restaurants. "Nous allons procéder progressivement, en différenciant en fonction des territoires".

Le télétravail sera maintenu "pour au moins trois semaines" pour les entreprises qui le peuvent". La décision de réouvrir les grands centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés appartiendront aux préfets en région. Les déplacements régionaux, eux, resteront très limités (sauf pour "motif impérieux, familal ou professionnel", mais il sera possible de circuler à partir du 11 mai sans attestation dans un rayon de cent kilomètres autour de son domicile. L'activité sportive, elle, devrait rester libre. Pour les plages, elles ne seront pas réouvertes avant le 1er juin. Les cimetières devraient, eux rouvrir le 11 mai, tout comme les bibliothèques, mais pas les cinémas, grands musées, théâtres, salles des fêtes, qui resteront fermés au moins jusqu'au 2 juin. Aucun festival ou évènement professionnel de plus de 5000 participants ne devrait se tenir avant septembre, et aucune cérémonie religieuse avant le 2 juin.

Indicateurs régionaux et éducation

Le premier ministre a également profité de son discours devant les députés pour lancer une alerte  :"Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai". Il a également affirmé qu'une deuxième phase du déconfinement pourrait démarrer dès le 2 juin pour trois semaines, avec de nouvelles mesures qui dépendront du niveau des indicateurs. Trois critères seront scrutés à la loupe : le taux de nouveaux cas hebdomadaires, les capacités hospitalières en réanimation et l'état du système local de tests "et de détection des chaînes de contamination. La lecture de ces indicateurs sera cristallisée le 7 mai, afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai dans la catégorie rouge (circulation élevée), ou vert (circulation limitée)". 

Concernant le déconfinement dans le scolaire, il concernera les crèches, les élèves de maternelle et de primaire dans un premier temps, les collèges à partir du 18 mai et "seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, en commençant par les classes de 6e et de 5e". Pour les lycées, la décision est attendue fin mai, mais les lycées professonnels pourraient être les premiers à réouvrir début juin. Le tout se fera dans des "conditions sanitaires strictes", avec maximum quinze élèves par classe (dix enfants maximum pour les crèches). "Tous les enseignants et encadrants recevront des masques", et l'Éducation nationale en fournira aux collégiens qui n'en ont pas, et le port du masque grand public "sera obligatoire pour les personnels de la petite enfance". 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7527
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !