Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Plénière: la Nouvelle-Aquitaine a avancé sur des dossiers de fond

27/03/2018 | 45 dossiers, et autant de thématiques, étaient à l'ordre du jour de la séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine le 26 mars.

Séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine 26 mars 2018

La séance plénière du Conseil régional de ce lundi 26 mars était la première de l'année 2018. La première aussi à se tenir en l'absence de Joan Taris, conseiller régional Modem assidu des rendez-vous de l'assemblée régionale qui a mis fin à ses jours le 15 janvier dernier, et pour lequel les hommages se sont multipliés. Une séance plénière qui voyait aussi pour la première fois, la nouvelle organisation de l'assemblée, avec notamment l'apparition du groupe « génération.s » au sein de la majorité, présidé par Naïma Charaï et Stéphane Delpeyrat, lui même remplacé à la tête du groupe socialiste par Mathias Fekl. Ce dernier, Ministre de l'Intérieur à la fin du mandat de François Hollande, a d'ailleurs particulièrement salué l'action des forces de l'ordre lors des actes terroristes de Trèbes ainsi que la mémoire des victimes, dont le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Une minute de silence a ainsi été respectée en début de séance à la demande du Président Alain Rousset.

C'est donc avec une certaine émotion qu'a démarré la séance plénière, avant de céder la place aux débats sur les nombreux dossiers de fond (45 !) présentés aux élus. Premier d'entre eux, porté par le vice-président aux transports, Renaud Lagrave, la création d'un « Syndicat Mixte Intermodal Nouvelle-Aquitaine » (SMINA). Autant dire une structure permettant, par la coordination entre la Région et les 27 autres Autorités Organisatrices de la Mobilités (AOM) du territoire régional, d'assurer une véritable « chaîne des modes de déplacements » sur toute la Nouvelle-Aquitaine. Le SMINA aura pour ce faire trois compétences obligatoires sur la coordination des services de transport, l'information multimodale et la mise en place d'une billettique unique à travers toute la région, quel que soit le mode de déplacement choisi. Mais « à titre facultatif, le SMINA pourra aussi se voir transférer par ses membres d'autres compétences », indique Renaud Lagrave.

"Le report modal est-il toujours ce qui guide l'aménagement du territoire et de la mobilité en France?"
Parmi elles, le financement de nouveaux services de transports, une coordination des politiques vélo et covoiturage ou encore « la création d'un observatoire des déplacements et initiatives locales permettant de se projet à 20 ou 30 ans sur une intermobilité optimum », illustre l'élu. Un syndicat mixte dont la création a globalement été saluée, dans les rangs de l'assemblée... Si ce n'est une inquiétude de l'UDI, notamment portée par Jean Dionis du Séjour, sur la question de l'autonomie fiscale des collectivités ayant choisi de lever le versement transport. Cette contribution locale des employeurs permet en effet de financer les transports en commun. Une question des versements de transport également soulevée par Nicolas Florian pour les LR. Mais si, malgrè la réponse rassurante de Renaud Lagrave, le groupe UDI a finalement choisi de s'abstenir au côté du FN, les autres élus ont voté la création du syndicat mixte, qui devrait ainsi tenir son comité syndical d'installation au tout début du mois de juin, pour un projet lancé il y a moins d'un an en avril 2017.
Une thématique Transport qui aura permis, de manière incidente, à Alain Rousset (relancé par Virginie Calmels sur la ligne Pau-Canfranc à la lumière des rapports Duron et Spinetta invitant à l'abandon des petites lignes) et Renaud Lagrave de pointer qu'en matière de rénovation des lignes, prévue au Contrat de Plan Etat Région, « l'Etat n'est pas au rendez-vous ». « Nous, nous avons respecté notre parole sur le CPER, nous avons avancé les crédits sur toutes les lignes. L'Etat n'a payé que 7 % de sa part et SNCF Réseau n'est pas capable d'assurer le job. La liste des lignes qui vont fermer va croître. Sur le CPER ont devrait être à mi-parcours ; il n'en n'est rien, il y des lignes qui sont en grand danger ! C'est à se demander si le report modal est toujours ce qui guide l'aménagement du territoire et de la mobilité en France...! », gronde les deux hommes. Et le Président d'ajouter, « sur la ligne Bergerac-Libourne, nous allons faire l'avance à l'Etat de 24 M€ ».
Quant à la Bedous-Canfranc, malgré l'appel de Virgnie Calmels « à la suspension des financements, surtout au regard des menaces de fermeture d'autres lignes », Alain Rousset prenant la pique avec ironie, répond à cette suggestion que l'Europe n'a pas validé « seulement l'étude, (comme le sous-entendait l'élue LR, ndlr) mais aussi l'ensemble du projet, avec un financement de 50% des études et 40% du chantier ».

Unanimité pour l'Enseignement Supérieur, la Recherche et l'Innovation
Dans un tout autre champ de compétence, la séance plénière de ce 26 mars aura aussi permis le vote, à l'unanimité, du Schéma Régional Enseignement Supérieur Recherche et de l'Innovation (SRESRI). « Un travail de longue haleine » porté de consultation en concertation avec l'ensemble des acteurs par Gérard Blanchard, Vice-président ad hoc. « 40 réunions publiques sur 14 mois soit près de 2500 personnes mobilisées autour du projet porté par ce Schéma qui porte « la vision politique de faire de la région Nouvelle-Aquitaine un pôle stratégique en matière d'enseignement supérieur et de la recherche, à ambition nationale. ». Concrètement, face à des déficits constatés, les ambitions de ce SRESRI « sont d'améliorer le potentiel universitaire et scientifique, de lutter contre les inégalités territoriales en la matière, de structurer des réseaux de recherche pluridisciplinaire répondant aux grands enjeux sociétaux, de développer les déterminants de l'innovation sur le territoire régional, et enfin, de promouvoir une culture scientifique auprès de tous les citoyens. » Des ambitions qui auront largement su séduire les élus de tous bords dans l'hémicycles, même si certains, à l'image de Martine Moga, pour le Modem en appellent rapidement à une plan d'action opérationnel : « Le squelette est beau, ne manque plus qu'à mettre de la chair et peut-être un supplément d'âme ».

Accompagner les territoires en mutation
Sans pouvoir, ici, lister l'ensemble des 45 dossiers soumis au vote des élus, soulignons que cette séance est décidément venue acter beaucoup de délibérations évoquées de longue date par l'exécutif régional. Outre le « SMINA », et le « SRESRI », c'est également ce lundi qu'a été voté, même s'il n'aura pas su convaincre sur les bancs de l'opposition, le règlement d'intervention de la politique contractuelle territoriale du Conseil régional. Une politique qui vise, souligne Gérard Vandenbroucke, le vice président en charge du dossier, « à accompagner les territoires en mutation, à mieux appréhender la ruralité, et à conforter tous les territoires ruraux par la revitalisation des centres-bourgs et centres-villes. » Bien mieux accueilli en revanche, les élus ont validé à l'unanimité le Plan de développement de la filière thermale en Nouvelle-Aquitaine. La filière qui a reçu près de 150 000 curistes en 2017, représente près de 15000 emplois pour un chiffre d'affaires estimé des établissements de Nouvelle-Aquitaine à 130M€.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8333
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !