Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Plénière: la Nouvelle-Aquitaine a avancé sur des dossiers de fond

27/03/2018 | 45 dossiers, et autant de thématiques, étaient à l'ordre du jour de la séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine le 26 mars.

Séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine 26 mars 2018

La séance plénière du Conseil régional de ce lundi 26 mars était la première de l'année 2018. La première aussi à se tenir en l'absence de Joan Taris, conseiller régional Modem assidu des rendez-vous de l'assemblée régionale qui a mis fin à ses jours le 15 janvier dernier, et pour lequel les hommages se sont multipliés. Une séance plénière qui voyait aussi pour la première fois, la nouvelle organisation de l'assemblée, avec notamment l'apparition du groupe « génération.s » au sein de la majorité, présidé par Naïma Charaï et Stéphane Delpeyrat, lui même remplacé à la tête du groupe socialiste par Mathias Fekl. Ce dernier, Ministre de l'Intérieur à la fin du mandat de François Hollande, a d'ailleurs particulièrement salué l'action des forces de l'ordre lors des actes terroristes de Trèbes ainsi que la mémoire des victimes, dont le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Une minute de silence a ainsi été respectée en début de séance à la demande du Président Alain Rousset.

C'est donc avec une certaine émotion qu'a démarré la séance plénière, avant de céder la place aux débats sur les nombreux dossiers de fond (45 !) présentés aux élus. Premier d'entre eux, porté par le vice-président aux transports, Renaud Lagrave, la création d'un « Syndicat Mixte Intermodal Nouvelle-Aquitaine » (SMINA). Autant dire une structure permettant, par la coordination entre la Région et les 27 autres Autorités Organisatrices de la Mobilités (AOM) du territoire régional, d'assurer une véritable « chaîne des modes de déplacements » sur toute la Nouvelle-Aquitaine. Le SMINA aura pour ce faire trois compétences obligatoires sur la coordination des services de transport, l'information multimodale et la mise en place d'une billettique unique à travers toute la région, quel que soit le mode de déplacement choisi. Mais « à titre facultatif, le SMINA pourra aussi se voir transférer par ses membres d'autres compétences », indique Renaud Lagrave.

"Le report modal est-il toujours ce qui guide l'aménagement du territoire et de la mobilité en France?"
Parmi elles, le financement de nouveaux services de transports, une coordination des politiques vélo et covoiturage ou encore « la création d'un observatoire des déplacements et initiatives locales permettant de se projet à 20 ou 30 ans sur une intermobilité optimum », illustre l'élu. Un syndicat mixte dont la création a globalement été saluée, dans les rangs de l'assemblée... Si ce n'est une inquiétude de l'UDI, notamment portée par Jean Dionis du Séjour, sur la question de l'autonomie fiscale des collectivités ayant choisi de lever le versement transport. Cette contribution locale des employeurs permet en effet de financer les transports en commun. Une question des versements de transport également soulevée par Nicolas Florian pour les LR. Mais si, malgrè la réponse rassurante de Renaud Lagrave, le groupe UDI a finalement choisi de s'abstenir au côté du FN, les autres élus ont voté la création du syndicat mixte, qui devrait ainsi tenir son comité syndical d'installation au tout début du mois de juin, pour un projet lancé il y a moins d'un an en avril 2017.
Une thématique Transport qui aura permis, de manière incidente, à Alain Rousset (relancé par Virginie Calmels sur la ligne Pau-Canfranc à la lumière des rapports Duron et Spinetta invitant à l'abandon des petites lignes) et Renaud Lagrave de pointer qu'en matière de rénovation des lignes, prévue au Contrat de Plan Etat Région, « l'Etat n'est pas au rendez-vous ». « Nous, nous avons respecté notre parole sur le CPER, nous avons avancé les crédits sur toutes les lignes. L'Etat n'a payé que 7 % de sa part et SNCF Réseau n'est pas capable d'assurer le job. La liste des lignes qui vont fermer va croître. Sur le CPER ont devrait être à mi-parcours ; il n'en n'est rien, il y des lignes qui sont en grand danger ! C'est à se demander si le report modal est toujours ce qui guide l'aménagement du territoire et de la mobilité en France...! », gronde les deux hommes. Et le Président d'ajouter, « sur la ligne Bergerac-Libourne, nous allons faire l'avance à l'Etat de 24 M€ ».
Quant à la Bedous-Canfranc, malgré l'appel de Virgnie Calmels « à la suspension des financements, surtout au regard des menaces de fermeture d'autres lignes », Alain Rousset prenant la pique avec ironie, répond à cette suggestion que l'Europe n'a pas validé « seulement l'étude, (comme le sous-entendait l'élue LR, ndlr) mais aussi l'ensemble du projet, avec un financement de 50% des études et 40% du chantier ».

Unanimité pour l'Enseignement Supérieur, la Recherche et l'Innovation
Dans un tout autre champ de compétence, la séance plénière de ce 26 mars aura aussi permis le vote, à l'unanimité, du Schéma Régional Enseignement Supérieur Recherche et de l'Innovation (SRESRI). « Un travail de longue haleine » porté de consultation en concertation avec l'ensemble des acteurs par Gérard Blanchard, Vice-président ad hoc. « 40 réunions publiques sur 14 mois soit près de 2500 personnes mobilisées autour du projet porté par ce Schéma qui porte « la vision politique de faire de la région Nouvelle-Aquitaine un pôle stratégique en matière d'enseignement supérieur et de la recherche, à ambition nationale. ». Concrètement, face à des déficits constatés, les ambitions de ce SRESRI « sont d'améliorer le potentiel universitaire et scientifique, de lutter contre les inégalités territoriales en la matière, de structurer des réseaux de recherche pluridisciplinaire répondant aux grands enjeux sociétaux, de développer les déterminants de l'innovation sur le territoire régional, et enfin, de promouvoir une culture scientifique auprès de tous les citoyens. » Des ambitions qui auront largement su séduire les élus de tous bords dans l'hémicycles, même si certains, à l'image de Martine Moga, pour le Modem en appellent rapidement à une plan d'action opérationnel : « Le squelette est beau, ne manque plus qu'à mettre de la chair et peut-être un supplément d'âme ».

Accompagner les territoires en mutation
Sans pouvoir, ici, lister l'ensemble des 45 dossiers soumis au vote des élus, soulignons que cette séance est décidément venue acter beaucoup de délibérations évoquées de longue date par l'exécutif régional. Outre le « SMINA », et le « SRESRI », c'est également ce lundi qu'a été voté, même s'il n'aura pas su convaincre sur les bancs de l'opposition, le règlement d'intervention de la politique contractuelle territoriale du Conseil régional. Une politique qui vise, souligne Gérard Vandenbroucke, le vice président en charge du dossier, « à accompagner les territoires en mutation, à mieux appréhender la ruralité, et à conforter tous les territoires ruraux par la revitalisation des centres-bourgs et centres-villes. » Bien mieux accueilli en revanche, les élus ont validé à l'unanimité le Plan de développement de la filière thermale en Nouvelle-Aquitaine. La filière qui a reçu près de 150 000 curistes en 2017, représente près de 15000 emplois pour un chiffre d'affaires estimé des établissements de Nouvelle-Aquitaine à 130M€.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6801
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !