aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Point de Vue: Demain l’Aménagement du Territoire en Aquitaine- Limousin - Poitou - Charentes

08/12/2015 | Marc Gastambide, ancien commissaire à l'aménagement du territoire, nous livre sa vision des défis qui attendent les élus de la Grande Région.

Sauveterre-de-Béarn, au coeur d'un pays rural où l'art lyrique trouve aussi sa place

Le président du Conseil Régional d’Aquitaine évoque avec gourmandise la compétence de la Région en matière d’aménagement du territoire. De la part d’un ancien chargé de mission de la Datar (pour la reconversion du Bassin de Lacq), on ne peut s’en étonner et on imagine vite qu’il en fera une priorité pour la future grande région s’il en est élu président.

Il y aura en effet de quoi faire : avec ses bientôt, 6 millions d’habitants, la nouvelle grande Région sera l’une des plus attractives car l’une des plus prisée par son art de vivre et par la haute qualification de ses emplois, mais aussi l’une des plus contrastées. Ses territoires ne présentent en effet pas tous les mêmes atouts. La ville reste le pôle visible qui attire par son animation, la campagne, qui abrite souvent des urbains, reste souvent sans assez de dynamisme économique, et Bordeaux, qui fait un peu peur aux autres villes, domine par son poids démographique, économique, universitaire, logistique…, sans compter les centres de recherches et les industries de pointe. Dans ce contexte plus urbain que rural, la campagne se voit peu et si ses aménités sont grandes, elle n’est pas souvent vue comme lieu de développement et d’expansion. Nous voici donc avec un territoire régional aussi vaste qu’un petit pays européen, aux contrastes plus marqués encore que dans la seule Aquitaine. La préoccupation d’aménagement n’en sera que plus forte.

La question se pose déjà dans deux domaines.1°/ Vis-à-vis du rapport rural-urbain, que la métropolisation rend plus difficile, des territoires restent très en retrait, parfois « abandonnés », tels que celui du nord de l’Aquitaine, du Médoc au Fumélois en passant par la Haute Saintonge, le Blayais, la Double et le Bergeracois, ou tels que le Plateau de Millevaches, les Plateaux de la Marche en Creuse, le Nontronnais, le Montmorillonnais, ou encore certaines parties du piémont pyrénéen.

2°/ Vis-à-vis de l’équilibre entre les villes, que la métropolisation rend également plus difficile, les objectifs avancés ci-dessus seraient tout autant pertinents. Les efforts seraient à engager avec la même vigueur en faveur des villes moyennes.

En termes d’aménagement du territoire, l’objectif pourrait être de plusieurs ordres :

  • D’abord au plan de l’organisation sociopolitique, il serait double : d’une part intégrer les territoires ruraux dans les politiques urbaines (avec notamment une représentation démocratique territoriale et pas seulement démographique) et, d’autre part, intégrer les contraintes et les spécificités rurales dans les dispositions réglementaires territoriales.

  • Ensuite, il s’agirait de constituer une ou plusieurs polarités, identifiantes et, à terme, attractives, comme la bande dessinée à Angoulême, la domotique appliquée aux séniors à Guéret, la céramique à Limoges, la sous-traitance aéronautique à Pau. C’est l’objet même des pôles de compétitivité mis en place il y a quelques années et dont la pertinence reste entière. Plus généralement les services de pointes, notamment hospitaliers, et les universités, constituent autant de pôles d’attractivité importants. Cet objectif d’identification sur une compétence, sur un champ d’activité, est une absolue nécessité dans l’équilibre harmonieux des villes.

  • Au-delà de ces éléments identitaires essentiels, un autre facteur de poids dans l’organisation régionale porte sur la mobilité, en particulier entre les villes : il ne s’agit pas de reproduire depuis Bordeaux l’étoile de Legrand construite, avec le chemin de fer puis les autoroutes depuis Paris, mais d’assurer les connexions entre toutes les agglomérations, notamment par un axe de Poitiers-Limoges-Périgueux-Bergerac-Marmande-Mont de Marsan: la « banane verte », face à la « banane bleue » du littoral atlantique… et de Saintes à Limoges pour constituer un barreau supplémentaire nécessaire entre les deux « bananes ».

En termes de développement et de qualité de vie, ces objectifs pourraient se traduire par plusieurs actions :

  • la mise en place de services au public sur les territoires fragiles, urbains, périurbains, ruraux, de haut niveau de qualité et d’accessibilité, avec des pôles multiservices, des agences postales communales, des micro-crèches, des transports à la demande, des maisons pluridisciplinaires de santé…

  • la mise en place d’outils économiques : l’installation des réseaux « Très haut débit » dans toutes les communes, l’ingénierie publique locale en zone de faible concentration démographique, le développement en zones rurales d’exploitations agricoles familiales, respectueuses des contraintes environnementales, intégrées dans le marché local et métropolitain, le soutien public spécifique des exploitations en zone difficile (montagne, piémont), l’encouragement à la création et au développement de TPE, la réhabilitation du patrimoine architectural et la vulgarisation des aménités naturelles, à visée touristique, économique et environnementale (puits de carbone, zones de captage d’eau de la ville)

  • la mise en place de politiques spécifiques du logement avec la maîtrise mutualisée du foncier au niveau intercommunal, la réhabilitation des centres-villes et de centres-bourgs souvent vétustes et abandonnés, et un urbanisme maîtrisé et conforme au contexte local.

Cela dit, l’objectif de mieux harmoniser les conditions de vie et de développement entre les territoires, entre les villes, entre urbain et rural, n’altère en rien l’objectif de développement de Bordeaux : le rayonnement de la métropole profite à toute la région, comme celui de Paris profite au pays. Il n’est pas question de déshabiller Pierre pour habiller Paul, mais de trouver à chacun d’eux le costume qui sied le mieux à sa taille et à ses atouts. En ce sens, la métropole bordelaise doit poursuivre un développement profitable à la grande région, en conscience de l’appui que tous les territoires apportent à ce développement, dans un échange de compétences et de services nécessaires à tous.

Marc Gastambide
Par Marc Gastambide

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3411
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !