Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/04/19 | Béarn : une plateforme pour travailler les maths !

    Lire

    "Les Maths en Tongs" est une plateforme pédagogique existant depuis 2016. Son créateur, le Palois Steven Diot est Docteur en Mathématiques Appliquées et a déjà accompagné plusieurs lycéens en maths. "Les Maths en Tongs" propose des ressources gratuites et des programmes complets pour des élèves de la troisième à la terminale. Steven Diot prône une méthode de travail plus détendue que la simple pratique à coups de longs exercices, en s'appuyant plutôt sur des bases solides.

  • 18/04/19 | Une campagne de financement participatif pour la future centrale solaire de Nersac

    Lire

    Initié par la commune de Nersac (16), le projet à pour objectif de revaloriser l'ancienne carrière d'argile en y développant une production d'énergie verte. La centrale solaire pourra produire chaque année l'équivalent de la consommation électrique de 4500 foyers soit 7 % de la population du Grand Angoulême. La campagne qui a pour but de collecter 104 900 € est ouverte aux habitants de Charente et des départements voisins.

  • 18/04/19 | Europe : les lanceurs d'alerte enfin protégés !

    Lire

    Une victoire de poids pour la députée européenne Virginie Rozière. Ce mardi 16 avril, le Parlement Européen a adopté définitivement le "Rapport Rozière", visant à protéger les lanceurs d'alerte dans chaque pays-membre. La radicale de gauche se réjouit : " Il y a trois ans de cela, on nous expliquait qu'il était juridiquement impossible d'adopter une telle directive. Et c'est chose faite aujourd'hui". Cette annonce intervient deux jours après l'arrestation de Julian Assange à Londres.

  • 18/04/19 | Vigilance sur les routes de Dordogne lors du week end pascal

    Lire

    Le week-end de Pâques et les vacances de printemps, génèrent des flux de circulations importants. Le préfet a demandé aux services de la Police nationale et de la Gendarmerie d’intensifier les contrôles routiers pour veiller au respect des règles de sécurité sur les axes routiers. Ces opérations visent à prévenir et à sanctionner tous les comportements dangereux, les excès de vitesses ainsi que les conduites addictives. Les automobilistes sont appelés à la plus grande vigilance.

  • 17/04/19 | La première calèche labellisée Tourisme et Handicap française débarque en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Vendredi 12 avril, la voiture hippomobile était présentée au Pôle-Nature de l'Asinerie du Baudet du Poitou. Le département de la Charente-Maritime a mis en place une promenade en attelage pour les personnes à mobilité réduite et/ou en situation de handicap afin de proposer une sortie sécurisée et de favoriser l'accessibilité des Pôles-Natures. Le véhicule adapté et modulable permet de développer une nouvelle offre touristique sur le site de l'Asinerie et de pouvoir proposer cette activité à tous.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Poitiers : les élections européennes en débat pour ouvrir la campagne

09/04/2019 | Plus de 150 Poitevins sont venus assister à un débat sur les élections européennes. Quatre candidats et un représentant de parti ont débattu sur trois thématiques

Quatre candidats aux élections européennes et un représentant de parti se sont prêtés au jeu du débat à la salle des Castors de Buxerolles (86)

Le premier débat sur les élections européennes dans la Vienne s’est tenu ce lundi 8 avril à 18h30 dans la salle des Castors de la commune de Buxerolles. Quatre candidats et un représentant de parti ont débattu pendant deux heures et demie autour de trois thématiques : la politique environnementale, l’Europe sociale et la réforme des institutions européennes. Une discussion riche et constructive animée par un journaliste de Ouest France, spécialiste de l’Europe. Ces échanges ont permis au public de plus de cent cinquante personnes de se faire un avis sur le programme des cinq partis représentés. Ambiance. 

Cela fait quelques semaines qu’ils y travaillent. Les Jeunes Européens de Poitiers et le Mouvement européen de la Vienne ont organisé un débat avec quatre candidats aux élections européennes (Parti communiste français, La République En Marche, Parti Socialiste/Place Publique, Rassemblement National) et un représentant local du parti Génération.s (Roxane Lundy, ancienne présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes, quatorzième sur la liste de Benoît Hamon, initialement invitée étant bloquée dans un TGV, près de Tours). Une formule qui change des traditionnels meeting d’avant-élections ou encore des débats télévisés souvent ennuyeux. La soirée est animée par Fabien Cazenave, un journaliste de Ouest France, spécialiste de l’Europe. Ce débat est le premier organisé dans la communauté urbaine de Poitiers. « Nous sommes pro-européens, explique Damien Gendron, président des Jeunes Européens de Poitiers. Nous défendons le transpartisanisme. Nous avons organisé ce débat ce soir pour informer les Poitevins sur l’Europe, les inciter à aller voter le 26 mai prochain. » D’ailleurs l’association, qui compte une vingtaine d’adhérents sur Poitiers, a déjà organisé des événements autour des élections européennes, notamment au mois de mars, une conférence participative auprès des étudiants du campus.

À 18h00, la salle commence peu à peu à se remplir. « La moitié de la salle est réservée, soit une centaine de personnes », se rassure Damien Gendron. Finalement ils seront plus de cent cinquante personnes à venir. 18h30, coup d’envoi du débat. L’animateur est aussi le maître du temps. Puisque qui dit débat, dit temps de parole minutieusement chronométré et comptabilisé. « Vous aurez trente seconde en moins » martèle-t-il à un candidat parti dans ses explications. 

Parmi les questions abordées dans ce débat de deux heures : la politique environnementale de l’Europe. Les candidats ont donné beaucoup d’importance au climat et à l’écologie. « Les jeunes se mobilisent aujourd’hui pour le climat », explique Antoine Sureaud, référent départemental pour la Vienne de Génération.s, le mouvement de Benoît Hamon. Il a remplacé au pied levé Roxane Lundy bloquée dans un TGV. Christophe Clergeau, conseiller régional des Pays de la Loire, candidat éligible sur la liste de Raphaël Glucksmann, le rejoint sur ce point. « L’Europe est confrontée à une urgence sociale et climatique. Les politiques d’actions sociales et écologiques doivent être au coeur des discussions de l’Europe », résume-t-il. Arthur Hay, livreur Deliveroo, à l’initiative du premier syndicat de France de coursier à vélo et candidat du Parti communiste Français, partage le même avis. Quant à Jacques Colombier, candidat Rassemblement National, conseiller régional de Nouvelle Aquitaine et eurodéputé sortant, il considère que « l’Europe est aujourd’hui un échec. Les États ont perdu leur souveraineté au profit de la technocratie européenne. Au Rassemblement National nous défendons une Europe des nations ». La Politique Agricole Commune a également été abordée. À gauche, on est plus favorable à une agriculture raisonnée et « propre ». Tous ont d’ailleurs attaqué le trentième candidat sur la liste LREM, Mao Peninou, notamment sur le glyphosate. « La politique environnementale est au coeur des débats. Nous voulons être le premier continent zéro carbone. C’est vrai que la France a négocié le délai sur l’interdiction du glyphosate pour qu’on s’aligne avec tous les pays européens. Nous avons d’ailleurs réduit de trois ans la date butoir de son interdiction », rappelle-t-il. 

Europe sociale : quelles harmonisations ?

L’Europe sociale est l’autre vaste sujet de ce débat. Antoine Sureaud se dit « favorable à un SMIC (Salaire Minimum de Croissance) européen. » Les communistes prônent en faveur d’une harmonisation sociale « en arrêtant la concurrence perpétuelle ». Jacques Colombier du Rassemblement National souhaite que l’on donne la priorité à l’échelle nationale. Il a évoqué le sujet de l’immigration : « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». Une réflexion qui a suscité de vives réactions dans la salle et quelques échanges de mots entre ses sympathisants et d’autres qui ne partageaient pas la même vision. Mais ce qui ressort également, c’est un côté rassembleur. « Il faut rassembler la gauche, explique Christophe Clergeau, pour qu’elle pèse dans les décisions ». Ce qui lui a valu un tacle de la part de l’ancien socialiste, Mao Peninou : « Comment voulez-vous rassembler la gauche européenne quand elle n’est même pas capable de le faire à l’échelle nationale. ». Les candidats ont aussi abordé la problématique des travailleurs détachés. « Il y a eu une progression à ce sujet, mais nous ne sommes pas encore arrivés au bout », reconnaît Mao Peninou. Il y a donc encore du travail sur planche pour les futurs eurodéputés. « Ils doivent aller au bout de l’égalité salariale », ajoute Christophe Clergeau.

Le troisième et dernier sujet est celui de la réforme institutionnelle de l’Europe. « Il faut avoir envie de faire l’Europe et d’arrêter de la rêver », résume d’entrée Mao Peninou. Du côté de Génération.s, on souhaite la mise en place d’une « Assemblée Constituante européenne », en essayant de développer le sentiment d’appartenance à l’Europe. Pour Christophe Clergeau, « il faut que les règles soient toutes respectées, par tous les États membres ». Mais comme le résume le communiste Arthur Hay, « il y a un manque de confiance dans le Conseil Européen, il faut faire quelque chose contre ça ». Problème qu’on ne se sent pas assez européens mis en avant. Enfin Jacques Colombier résume sa vision de l’Europe : « Je suis pour une Europe des libertés. Elle ne doit pas imposer les sujets aux peuples nationaux et elle doit respecter les votes démocratiques. En revanche, je suis contre l’espace Schengen. » Une question qui serait au coeur de la réforme de l’Europe pour le RN.

Rendez-vous le 26 mai pour les élections

Chaque candidat a ensuite conclu sur sa vision de l’Europe. Génération.s veut « une Europe écologique, égalitaire, pas influencée par les lobbys ». Jacques Colombier (Rassemblement National) a tenté de séduire les agriculteurs avec la PAC et a prôné en faveur d’une « Europe souveraine ». Christophe Clergeau (Parti socialiste et Place Publique) souhaite une « Europe écologique et sociale qui pourrait rassembler la gauche ». Arthur Hay (PCF) promet de poursuivre « le combat contre la domination du capital et pour une société plus juste ». Mao Peninou (LREM) s’est montré favorable à une « civilisation européenne en demande de confiance. » 

En tout cas dans la salle, les cent cinquante personnes ont pu avoir un panorama diversifié sur la vision de l’Europe de chacun des partis présents. A la différence d’un meeting, le public était très hétéroclite. Chacun a pu se forger une propre opinion après ces deux heures et demi de débat. Les organisateurs ont rappelé que les élections européennes ont lieu le dimanche 26 mai. Elles permettront aux Français de désigner leurs représentants au Parlement européen. Jusqu’alors la France disposait de 74 sièges. À la suite du Brexit, elle devrait en avoir cinq de plus, soit 79 eurodéputés. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1741
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !