aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Poitou-Charentes: la situation financière était "alarmante"

08/04/2016 | Si l'audit financier commandé par Alain Rousset au cabinet Ernst&Young, souligne la performance financière de la petite Aquitaine, il est accablant pour l'ex Poitou-Charentes

Florent Boudié Vice-Président de la Commission des Finances et Olivier Chartier, Président de la Commission des Finances de la Région ALPC

En février dernier, alors que le Président de la Région ALPC, Alain Rousset, décidait de jouer la carte de la transparence, en annonçant la découverte de 130 M€ d'impayés ainsi que des emprunts toxiques dans les finances de l'ancienne région Poitou-Charentes, il se voulait rassurant, estimant alors que « parler de gravité serait excessif, on est en train de régulariser les notes, et la situation de la Grande région reste totalement saine ». Pour autant, un audit avait été confié par la nouvelle région au cabinet financier Ernst&Young afin de mener à la fois une analyse financière des trois anciennes régions, et de la nouvelle ALPC. Présenté ce 7 avril en Commission des Finances de la Grande région, puis à la presse, l'audit décrit une situation de « forte dégradation des ratios financiers » concernant l'ex région Poitou-Charentes.

Les 130 M€ d'impayés avaient mis la puce à l'oreille des services financiers de la nouvelle grande région quant à la situation délicate de l'ex Poitou-Charentes. Les données compilées par l'étude qui s'en est suivie, dès la mi-janvier, décrivent effectivement une situation financière « alarmante », selon Florent Boudié, représentant de la Région ALPC et Vice président de la Commission des finances. Et pour cause, au-delà de la découverte de ces impayés « qui seront tous régularisés d'ici la fin du mois » assure-t-il, c'est la forte dégradation des ratios financiers de l'ancienne région qui sautent aux yeux.
Alors que le seuil critique de la capacité de désendettement d'une région est estimé atteint au delà de 8-10 ans, la région Poitou-Charentes avait atteint au 31 décembre 2015 une capacité de désendettement de 14,6 ans... alors qu'elle était de 3,1 ans en 2013. « 14,6 années qui passent à 20,4 ans de capacité de désendettement si on intègre deux crédits-bails contractés en 2007 et 2011 par la Région pour l'acquisition de matériel TER», précise Florent Boudié. Autre point révélé par l'audit : « Au 31 décembre 2015, la Région n'avait plus aucune épargne. Son taux d'épargne nette était de 0,05%. Sa capacité d'autofinancement s'est effondrée de 79% entre 2013 et 2015, et son épargne nette a baissé de 11% sur la même période... » poursuit le vice président de la Commission des finances. Olivier Chartier, le président Les Républicains de la Commission des Finances ne mâche pas ses mots : « sans la fusion, nous serions en train de constater une situation de faillite et de banque route pour Poitou-Charentes! »

"Plus que le montant, c'est la structure de la dette qui représente un risque"A cette situation financière structurelle compliquée, Ernst & Young ajoute la description de plusieurs points noirs. Outre les 132 M€ d'impayés, en cours de résorption par la nouvelle région, il apparaît également qu'un grand nombre de dépenses d'un exercice budgétaire donné, sont rattachés à un exercice budgétaire différent. Florent Boudié cite par exemple « la convention transport de 2013, payée en 2014, ou celle de 2015 qui sera à payer en 2016 pour un montant de 9 M€,... » Autre point délicat : le recours à « la sous budgétisation, en d'autres termes des dépenses qui ne sont pas inscrites au budget à la hauteur de la réalité des besoins ».
Mais, au-delà de ces points à surveiller, des risques  plus directs encore, liés à la dette de l'ancienne région Poitou-Charentes, sont aussi pointés par l'étude. Ici "ce n'est pas le montant de la dette qui représente un risque mais bien davantage sa structure", explique Florent Boudié. En effet, sur 450M € de dettes, 198M € sont des emprunts structurés, autrement dit à taux d'intérêts variables. Et sur ces 198M € d'emprunts, 46M € d'emprunts sont dits risqués et « 56 M€ ont été conclus sur des produits financiers qui ne doivent désormais plus être commercialisés ». En d'autres termes, ces 56M€ sont  considérés comme « très risqués », et la nouvelle région va devoir réussir à les éliminer en priorité, le plus rapidement possible. Autre point d'inquiétude : deux crédit-bails d'un total de 300M€ qui courent jusqu'en 2045.
Quant à Olivier Chartier, il pointe « deux autres sujets qui ne sont pas dans l'audit, mais qui pourraient également représenter des risques potentiels: les participations économiques et les garanties d'emprunts sur lesquelles la région Poitou-Charentes s'est engagée à hauteur de 99 M€ (là où l'Aquitaine et Le Limousin s'était chacune arrêtée à 23 et 24 M€), ainsi que le stock des politiques qui ont été votées et qui restent potentiellement à devoir qui représentent un stock de 2 Mds €. »

Audits complémentaires et saisie de la Chambre régionale des comptesAutant de sujets sur lesquels la Commission des finances, a acté que « de nouveaux audits complémentaires pourront être menés aussi souvent que nécessaires ». Les premiers d'ailleurs seront annoncés dès ce lundi. Une commission des finances qui aura donc au cours de l'année 2016 « beaucoup de grains à moudre » selon son président qui rappelle qu'elle aura en cette année de fusion « non pas un mais deux budgets à bâtir. Le budget 2016 au mois de mai et le budget 2017 en fin d'année ».
La bonne nouvelle de l'audit étant que malgré la situation de Poitou-Charentes, « la situation financière de la grande région ALPC reste performante, avec une capacité d'autofinancement qui reste élevée et une capacité de désendettement à 4,5 ans », relève Florent Boudié. Pour autant, le cabinet d'audit qui assistera la région pour reconstruire une stratégie budgétaire à l'échelle de la grande région, a déjà prévenu qu'une gestion au fil de l'eau ne pourrait pas être tenable, et que des efforts de gestion devaient être entrepris pour maintenir la solvabilité d'ALPC. Un point de vue partagé par les élus et le Président du Conseil régional arrivé en fin de conférence de presse.

Enfin, sur la question des responsabilités, de la qualification juridique des faits et notamment sur le point de trancher de la sincérité des budgets de l'ancienne Poitou-Charentes, "ce sera au juge d'en décider", note Alain Rousset. La Chambre régionale des Comptes, saisie du dossier, devrait dans un premier temps rendre son rapport au mois de septembre prochain.
Si Olivier Chartier, Président Les Républicains et picto-charentais de la Commission des finances, confirme que le rôle de la Commission des finances est de regarder mais pas de juger", il considère pour autant qu'au regard du constat dressé par l'étude concernant Poitou-Charentes, il serait « normal que Jean-François Macaire et Ségolène Royal s'expliquent », estimant pour sa part que les racines de la dégringolade financière de l'ex-Poitou-Charentes ont prises « bien avant 2013 ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3501
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !