Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview - Florence Lasserre, Française, Européenne et fière de l'être

16/05/2014 | Huitième sur la liste commune "UDI-Modem les Européens" du Grand Sud Ouest. L'élue angloye est inquiète avant ce scrutin dont le message est putôt brouillé par la proximité des élections municipales

Florence Lasserre, candidate listge UDI-Modem Les européens

Nouvelle adjointe aux énergies renouvelables à la mairie d'Anglet (64), fille du sénateur Jean-Jacques Lasserre, ancien président du Conseil général des Pyrénées Atlantiques, Florence Lasserre, 39 ans, se présente sur la liste "UDI-Modem les Européens" du grand Sud Ouest conduite par Robert Rochefort. Elle le reconnait, la partie n'est pas facile pour motiver les électeurs à participer à ce scrutin. Et elle le regrette: la proximité des élections municipales brouille les cartes de ces Européennes que certains partis voudraient utiliser pour porter une estocade à François Hollande. L'enjeu est pourtant ailleurs...

@qui! - Après des cantonales en 2011 à Anglet, les municipales de cette ville, comment s'est effectuée votre entrée dans la campagne des Européennes?
Florence Laserre - Robert Rochefort, tête de la liste grand Sud Ouest UDI-Modem les Européens, m'a contacté pour participer à ce scrutin. Et j'ai vu que dans cette liste, il y avait des gens plutôt jeunes, de ma génération, comme les adjoints aux maires de Bordeaux, de Talence et Pau qui appartiennent à cette génération centriste d'Aquitaine. En plus, une femme de moins de 40 ans élue dans une grande ville au Pays Basque il n'y en avait pas cinquante. Côté Béarn, j'ai retrouvé Régis Laurent. Nous avons tous beaucoup travaillé ensemble, avons une culture politique identique et eu des responsabilités au niveau des jeunes de l'UDF. Pour ce qui me concerne, j'ai d'ailleurs été la dernière présidente des jeunes de l'UDF du département et la première du Modem, au moment des présidentielles, les Jeunes démocrates (Jdem). Et en septembre de cette même année, François Bayrou m'a demandé d'être vice présidente départementale du Modem dans les  Pyrénées-Atlantiques.

@! - Comment vivez-vous cette Europe?
F. L. - C'est bizarre, la première fois que j'ai voté, c'était pour des Européennes. J'avais 18 ans. 22 ans plus tard - déjà - aujourd'hui je me sens Française. Encore plus. L'Europe ne m'a rien enlevé et pourtant sur les 20 dernières années celle-ci a avancé, notamment avec une monnaie unique. Elle est une réalité. Je me sens plus protégée encore par mon pays, mais aussi par l'existence de l'Europe.

@! - Selon vous, d'ou viendrait ce malentendu entre les Français et l'Europe?
F. L. - J'étais à l'école de commerce quand l'euro est arrivé et on est allé former les commerçants d'un hypermarché d'Anglet. Cette monnaie qui faisait peur à tout le monde, en l'expliquant, est devenue une évidence. Et c'est la méthode qu'il faudrait appliquer pour l'Europe aujourd'hui, l'expliquer. Mais hélas, ce n'est pas le cas, parce qu'on s'est loupé sur la pédagogie. Autant pour les générations du début c'était évident car le mot Europe voulait dire que l'on ne referait plus la guerre. Sur les générations suivantes cela a été oublié. J'ai un petit garçon de 8 ans pour lequel cette guerre date des dinosaures. Quand je l'ai amené une première fois à 4 ans, à une cérémonie aux monuments aux morts, je lui ai expliqué ce que c'était. Il m'a demandé: où ils sont les Romains... Les Romains! Mais pour lui la guerre cela semblait tellement loin!!! D'une Europe qui partait de pays qui avaient une volonté commune de ne plus faire la guerre, on est passé à une Europe avec beaucoup de pays qui n'ont pas ce passé commun forcément mais qui souhaitent avoir un avenir commun avec nous. Et ces gens là ont des cultures plus éloignées que ceux du départ. C'est vrai que je comprends que cette Europe qui prend plus d'importance puisse faire peur. Mais il suffit d'expliquer ses avantages et sa réalité. Mais cette suspiction est dans le comportement des gens. Alors, soit on fait du surplace, voire on revient en arrière et ce serait une catastrophe. Soit on s'inscrit dans l'avenir.

@! -  La peur, est bien alimentée aussi par les partis populistes qui, apparemment, devraient réaliser de bons scores...
F. L. - Ce qui m'angoisse avec les partis populistes, c'est qu'ils ne sont là que pour faire peur. Quels que soient les sujets d'ailleurs. L'ennui avec ces partis politiques est que de plus en plus de personnes ne se donnent plus les moyens d'avoir la capacité de réfléchir sur ce qu'ils leur disent. Pire, certains avalent toute leur argumentation sans se donner le temps de la réflexion. "Elisez moi et on va voir ce que l'on va voir". Et c'est inquiétant.

@! - Dans ce brouillage des cartes de ce scrutin européen, ils sont bien aidés aussi par les tergiversations de certains ténors de l'UMP...
F. L. - Sur ce scrutin, les enjeux et les questions européennes sont oubliés. Il s'agit, hélas, de la poursuite d'un combat de plus en plus dur entre deux clans toujours opposés qui poursuivent en mai le combat des municipales du mois d'avril. Le calendrier électoral est vraiment mal tombé cette année. Nous, au Modem, nous ne sommes jamais entrés dans cette guerre et avons toujours porté des valeurs pro européennes. C'est dans notre ADN et c'est notre notre façon de voir les choses. Nous ne sommes jamais entrés dans des conflits politiciens ou de clans. Nous avons toujours préféré les choix de propositions, mais cela n'a pas toujours été compris. Je trouve d'ailleurs à propos de ces élections, que l'UDI Yves Jego avec lequel nous faisons liste commune, va parfaitement dans ce sens, et fait, à nos côtés, une très bonne campagne....

@! - François Bayrou, semble plutôt s'investir discrètement sur ces élections...
F. L. - En réalité, il est très présent car d'évidence c'est un sujet qui le passionne. Cependant, il ne faut pas oublier que la mise en place de ses fonctions de maire dans une ville comme Pau, mais aussi président de l'agglomération, nécessitent parallèlement beaucoup d'attention et de travail. Mais, je peux vous l'assurer, il est très attentif à cette campagne.

@! - A propos de l'UMP, que pensez-vous de Michèle Alliot-Marie qui, d'une certaine manière, a chassé Alain Lamassoure du Grand Sud Ouest...
F. L. - Nous ne sommes pas concernés, ce choix de l'UMP, c'est leur tambouille... Mais je dirai quand même que si nous sommes dans deux équipes différentes, voire concurrentes avec Alain, il faut lui reconnaître deux immenses qualités: c'est un Européen convaincu, qui connaît bien le dossier et ça faisait de lui un excellent candidat pour le Sud Ouest, auquel il était très attaché. (NDRL. Précisons qu'Alain Lapmasoure et Florence Lasserre ont été conseillers municipaux dans la même majorité de 2001 à 2008)

@! - En conclusion, ce crû des Européeennes 2014...
F. L. - Cette campagne après les municipales tombe très mal, on aurait voulu saboter ces élections et leur enjeu et saboter un peu plus l'Europe, on ne s'y serait pas pris différemment. Les municipales restent un des scrutins où le maire est le personnage central de la vie des concitoyens. J'ai fait beaucoup de porte à porte pour ces élections d'Anglet avec Claude Olive et je me suis rendu compte de l'intérêt des citoyens et les connaissances qu'ils ont leur ville et de leurs élus. Et voilà qu'on est passé de sujets de proximité du quotidien à des choses qui apparaissent lointaines dans un laps de temps très court et où les enjeux semblent brouillés. Et ça, c'est vraiment regrettable!

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photo Félix Dufour

Elections européennes -  2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8046
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !