Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/03/19 | La Rochelle : Fountaine prend des mesures pour la manifestation des gilets jaunes

    Lire

    Le maire de La Rochelle a pris des mesures complémentaires à celles de la préfecture concernant les manifestations de ce samedi. Des policiers municipaux sont mobilisés en renfort pour la circulation et des vigiles sur le chantier de l'hôtel de ville. Les entreprises ayant des chantiers sont invitées à faire de même et à enlever tout projectile par destination. Un Arrêté municipal a été pris pour interdire les terrasses du Vieux Port, la Motte Rouge incluse, dès 13h30. Les bus seront aussi déviés.

  • 23/03/19 | Le fioul du Grande America fait ses premières victimes

    Lire

    Deux oiseaux ont été retrouvés mazoutés cette semaine, souillés par des hydrocarbures dont les analyses ont fini par attester qu'il s’agissait bien du fioul du Grande America, annonce ce matin la préfecture de région. Le premier, un fou de bassan, a été retrouvé mort sur une plage d'Hendaye le 19 mars. Le deuxième, encore vivant, a été découvert à Messanges dans les Landes. Il a été pris en charge par le centre de soins Alca Torda à Pouydesseaux pour nettoyage.

  • 22/03/19 | Grande America : la toxicité des produits à bord se confirme

    Lire

    La préfecture maritime a publié hier soir la liste des produits contenus à bord du Grande America, confirmant que la pollution ne sera pas liée qu'aux hydrocarbures. Le navire contenait à son départ 365 conteneurs dont 45 de matières dangereuses: de l'Hydrogénosulfure de sodium, du White Spirit, du phosphate de zinc, du polyéthersiloxane, du prothioconazole, du chloro-méthyl, de l'acide sulfurique, de l'acide chlorhydrique et divers aérosols.

  • 22/03/19 | Ecoles : fermeture de 31 classes à la rentrée en Charente-Maritime

    Lire

    L'inspection académique fermera 31 classes dont une école (Saint-Exupéry à Saintes) à la rentrée prochaine. Le sort de 7 classes reste en suspens d'ici juin. La Charente-Maritime devrait perdre en septembre 644 inscriptions sur les 4937 enfants actuellement en école publique. Une chute démographique observée depuis plusieurs années qui impacte aujourd'hui les effectifs scolaires, selon l'Académie. Le doublement des classes de CP-CE1 en zone prioritaire devrait permettre l'ouverture de 12 classes.

  • 22/03/19 | Job dating à Pau

    Lire

    Le 26 mars prochain, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Wizbii organisent un job dating à destination des jeunes. Cette initiative « 1er stage, 1er job » a pour but de permettre aux jeunes de développer leur réseau professionnel mais aussi de pouvoir décrocher leurs futurs stages, alternances ou emplois. Une dizaine d’entreprises seront présentes dont le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Square Habitat notamment. Inscription obligatoire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pour 2018, François Bayrou s'engage à "déplacer des montagnes"

13/01/2018 | Il y avait foule ce vendredi soir pour la présentation des voeux de François Bayrou. Projets palois et ambitions béarnaises, sans oublier la traditionnelle galette des rois.

Projets palois et ambitions béarnaises au menus des voeux pour 2018 de François Bayrou, sans oublier la traditionnelle galette des rois.

Depuis le Palais Beaumont à Pau, et à mi-mandat de ses responsabilités de maire, François Bayrou a assuré lors de l'exercice des vœux aux corps constitués, que 2018 serait « l'année des réalisations  des promesses de campagne 2014 », jusqu'à atteindre en 2020, « 120% du programme présenté ». Il fallait donc bien une heure au Maire et Président de la toute jeune Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP)pour présenter les prochaines réalisations et grandes ambitions pour la nouvelle année. L'occasion pour François Bayrou d'évoquer à nouveau son souhait du « retour historique du Pays de Béarn » à travers la constitution d'un pôle métropolitain.

C'est par un petit film résumant les événements et réalisations de l'année 2017 qu'ont débuté les vœux de François Bayrou ce 12 janvier. Une année dont il s'est dit « très fier » et qui aura démarré par la constitution de la nouvelle Communauté d'agglomération, dont son Président a relevé dès ses premiers mots « l'homogénéité et l'esprit d'équipe » qui anime la trentaine de maires qui la compose. Outre la récente inauguration du Stade du Hameau, qui en a été la réalisation majeure pour 2017, François Bayrou a souligné les deux grands chantiers qui attendent la collectivité nouvelle. D'une part, la prise en charge de la petite enfance pour les communes qui le souhaitent, permettant ainsi « la mutualisation et l'enrichissement des équipements », et d'autre part, sur le terrain économique, le transfert de l'Hélioparc du Département à la CAPBP. « Cette zone de créativité et de recherche sera un outil de conquête économique, de sciences et de transfert industriel important ». Un élément donnant d'autant plus l'occasion au Maire président de réaffirmer son ambition de faire de Pau et de son agglomération non seulement « une capitale mais aussi d'être une locomotive pour toute une région ».

La "métamorphose" de la ville
Dans ce sens, plus que des voeux, François Bayrou l'affirme: "2018 sera l'année des réalisations". « On va voir sortir de terre presque tous les projets que nous avons annoncés et préparés ». Plus fort encore, « je pense qu'en 2020, nous allons atteindre 120% de réalisation par rapport au programme présenté »... Son idée : « démontrer à nos concitoyens, que quand on a la volonté, des idées et une bonne équipe, l'action publique n'est pas impuissante, on peut bouger des montagnes. » Et des montagnes à faire sortir de terre, il en est prévu un certain nombre cette année à Pau... Quitte à « circuler un peu plus lentement dans la ville », admet-il. « Un petit sacrifice pour que le visage de la ville soit métamorphosée », nuance-t-il.
Parmi ces montagnes, les Halles, aux multiples rebondissements / alourdissements financiers, mais récompensées par un prix mondial d'architecture « à égalité avec les Jardins de la Maison Blanche » s'enorgueillit le Maire. Elles seront achevées dans un mois, pour ouvrir au début de l'été . « Un cœur battant pour la ville », qui sera complété d'ici un an par l'ensemble du Complexe de la République, permettant « un centre ville rendu aux citoyens, notamment aux plus jeunes », projette le maire, dont le rêve avoué ce vendredi est « de voir des enfants jouer au foot dans les rues piétonnes ». Autre projet 2018, la transformation de l'ancienne bibliothèque en Ecole des arts pouvant accueillir 250 étudiants, la réalisation du projet de lac (vieux d'un siècle) dans le Parc des Rive du Gave, le choix « ce mois-ci », du projet du futur Centre culturel du quartier du Foirail, doté de trois salles de cinéma et une salle de spectacle de 700 places, la poursuite du « très gros chantier » de réhabilitation du quartier Saragosse, l'inauguration du stade de foot du Pau FC, le « très grand chantier » du Bus à Haut Niveau de Service à hydrogène en site protégé, « une première dans le monde », etc...

"Un champ photovoltaïque pour fabriquer notre énergie verte"
Sur l'énergie et le développement durable justement, là encore les ambitions affichées par François Bayrou sont grandes, parmi elles, le projet de première centrale géothermique en profondeur, « dont les investissements sont portés par les acteurs privés (dot Elf Aquitaine et Total), et par l'Etat qui a déjà versé 30 M€ dans le projet », rassure François Bayrou. Autre idée XXL, « fabriquer notre propre électricité à partir d'un champ photovoltaïque », pouvant utiliser des cellules photovoltaïques de nouvelle génération mises au point à Pau... Mais, admet François Bayrou, pour la réalisation « ce ne sera peut-être pas pour ce mandat-là... » Toujours sur le développement durable, 2018, cette fois, sera l'année de présentation du Plan vélo de la ville qui organisera selon un plan en « arrêtes de poissons » des itinéraires réservés aux cyclistes et riverains (limités à 20 ou 30 km/h). Enfin, c'est également cette année que sera mise en œuvre la Délégation de service publique sur la fibre optique, avec comme « engagement immuable que la totalité des foyers soient couverts en 2020 », assure le Maire de la capitale béarnaise.

"Le retour historique du Pays de Béarn"
Un « Pays de Béarn », auquel François Bayrou, en Gaston Fébus des temps modernes, a dédié la dernière partie de son discours, rappelant son attachement au projet de constitution de pôle métropolitain. « C'est une démarche dans laquelle les présidents des intercommunalités du territoire ont choisi de s'engager, mais qui est en fait le retour historique du Pays de Béarn » a-t-il rappelé. Un Pays de Béarn qualifié « d'essentiel pour que le Béarn puisse enfin jouer de ses nombreux atouts. Essentiel aussi pour notre région qui a besoin d'exister dans la grande région. Il faut réhabiliter le nom Béarn et l'adjectif béarnais, comme le Pays basque a su le faire. » Un enjeu, on l'aura compris, de développement notamment touristique et économique, mais aussi « d'identité et de fierté d'appartenir à cette communauté humaine d'une si grande tradition historique » insiste François Bayrou.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3906
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !