13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Présidentielle : Maxime, chef d’entreprise à Limoges qui innove et se bat pour son enfant

04/04/2022 | Maxime Jouaud a créé la jeune entreprise innovante Insilibio en 2019

Maxime Jouaud a créé le jeune entreprise innovante Insilibio en 2019

La série « Présidentielle, mes attentes, mes espoirs » se poursuit avec Maxime Jouaud, chef d’entreprise de Limoges qui a créé la start-up Insilibio. Le trentenaire ira voter car il a toujours voté à la Présidentielle. S’il n’a pas encore fait son choix, il s’est fixé trois critères déterminants, l’aide à l’innovation, l’écologie et la prise en charge des enfants en situation de handicap.

A 31 ans, Maxime Jouaud est un jeune chef d’entreprise épanoui, dynamique et plein de rêves. Il a suivi à Limoges ses parents chefs d’entreprise, réussi ses études secondaires, obtenu un doctorat en neurosciences en 2016. Il a intégré une entreprise locale qu’il a quittée au bout d’un an, un échec formateur.

« Dès le doctorat, j’ai suivi des formations à l’entrepreneuriat car j’étais sensibilisé à la création d’entreprise par le parcours de mes parents » reconnaît Maxime Jouaud. Le directeur de l’incubateur de Limoges l’a mis en contact avec le Pr Patrick Trouillas qui cherchait à transférer une technologie issue d’un laboratoire de l’Université après quinze ans de travaux. Ce professeur a développé une technologie capable de modéliser le comportement de molécules de manière numérique sans expérimentation animale. Maxime reprend ses études en alternance à l’IAE et décroche un Master 2 en gestion et administration des entreprises. « Une solution parfaite pour ne pas prendre du retard tout en travaillant sur mon projet » assure-t-il.

Il fonde Insilibio en 2019 avec 131 000 € de capital et, pour actionnaires, la holding familiale, le Pr Trouillas et le Pr Otyepka, mondialement reconnus dans leurs domaines. L’entreprise est une organisation de recherche sous contrat avec un financement public et privé qui emploie aujourd’hui six salariés. « On vend de la recherche à nos clients comme un labo sous statut privé en apportant des compétences de chimistes, informaticiens et biologistes à de grands noms de la cosmétique, de la pharmacie et de l’agroalimentaire » confie-t-il.

Un autre regard sur la politique

Il a bénéficié du fonds d’amorçage de la Région (130 000 €) et d’un crédit impôt recherche annuel de 50 000 €. Depuis qu’il est chef d’entreprise, il prend de plus en plus en compte la politique. « Je comprends mieux les enjeux qui gravitent autour de notre société et de la mienne en particulier qui a été subventionnée par la Région, on est soutenu par le crédit impôt recherche, on a embauché de jeunes docteurs formés par le public, on est hébergé dans des locaux de Limoges Métropole, c’est du donnant donnant. Quand on voit les besoins actuels pour l’innovation et le numérique, mon vote sera influencé dans cette direction. »

Il déplore l’image souvent négative que les citoyens peuvent avoir de sa fonction. « On met tout le patronat dans le même panier, moi je n’ai pas la vie d’un PDG d’une multinationale », rétorque-t-il, « mon souci est de trouver des marchés, d’accélérer et de recruter. On a besoin d’accompagnement à ce niveau là, d’aides à l’embauche, de financements pour les universités qui forment des docteurs, de faciliter l’interaction entre privé et public.»

Il plaide aussi pour une plus grande indépendance financière des start-up trop souvent vampirisées par des fonds d’investissements. « Je n’ai pas fait de levée de fonds car ce sont des dettes envers les actionnaires et une dépendance forte. Je veux créer une entreprise pérenne, pas une licorne. Je veux emmener tout le monde dans la réussite, allier l’entrepreneuriat à une vision humaine des RH, et que tous les salaires suivent. » 

 Il attend des changements sur la scolarisation des enfants en situation de handicapIl attend des changements sur la scolarisation des enfants en situation de handicap

Autre thème qui le préoccupe, l’écologie avec l’ambition de construire un bâtiment intelligent. « On doit être éthique dans ce domaine comme on l’est dans notre activité en mettant aux sous-sols nos puissants engins de calculs qui consomment et en produisant de l’électricité verte. »

Des attentes fortes sur le handicap à l’école

Les propos se font plus durs lorsque ce père d’un enfant autiste aborde le handicap, un thème absent de cette campagne. C’est sur ce thème qu’il attend des avancées significatives au cours du prochain quinquennat. « On est complètement abandonné par un système, raconte-t-il, mon fils est verbal et n’a pas de troubles du comportement. On cherche à le laisser s’intégrer à l‘école mais l’école cherche à le pousser dehors. Le système est plutôt géré par l’ARS que par l’Education nationale. Il y a d’énormes lacunes, les financements ne vont pas aux bons endroits. »

Il a dû batailler pour lever les obstacles à sa scolarisation. « Cela a été la croix et la bannière pour trouver un éducateur spécialisé et pour le maintenir en classe ULIS », assure-t-il. « Trouver une assistante de vie scolaire est un calvaire, sans parler des SESSAD [Service d'éducation spéciale et de soins à domicile, ndlr] où il y a des listes d’attente de cinq ans partout. C’est un peu désespérant, cela nous bouffe la vie. »

Le jeune père de famille ne baisse pas les bras, il envie le modèle canadien ou italien. « Les Italiens montrent que l’intégration des enfants autistes doit être en classe. On doit mettre en place des éducateurs spécialisés à l’école et des psychologues aussi plutôt que de parquer nos enfants dans des instituts ! Et on essaie de faire de l’école inclusive. Ce fut la grande cause de l’épouse du président mais en cinq ans, je n’ai pas vu le système évoluer. Je vous dis ça avec la boule là… Cela reste émotionnellement compliqué .» Les espoirs sont grands pour cette famille qui demande simplement un accès normal à l’école pour garantir à leur fils l’égalité des chances. « On veut la prise en charge de nos enfants par l’Education nationale et non par le médical, demande-t-il, car aujourd’hui, on ne fait que mettre les enfants dans le carcans du handicap. »

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Merigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
10130
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Boris Vallaud, Gérald Dahan, Jean-Yves Lalanne font partie des élus investis par la NUPES Politique | 12/05/2022

Candidatures de la Nupes: le PS trébuche en Charente avec Jérôme Lambert

Jean Lassalle Politique | 02/05/2022

LEGISLATIVES: L’iconique député béarnais, Jean Lassalle, ne se représente pas

lgv une Politique | 29/04/2022

GPSO : les lignes LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax contestées pour cause de surcoût

Carte électorale et  tampon ''à voté'' Politique | 25/04/2022

Présidentielle: en Nouvelle-Aquitaine les zones urbaines s'opposent aux territoires ruraux

L'hôtel de ville de La Rochelle était aux couleurs du drapeau français pour ces élections Politique | 25/04/2022

Présidentielle en Charente-Maritime : une fracture entre zones rurales et zones urbaines

A Poitiers, Emmanuel Macron arrive devant Marine Le Pen avec 75,16% des suffrages exprimés Politique | 25/04/2022

Présidentielle : Emmanuel Macron arrive en tête mais Marine Le Pen gagne du terrain dans la Vienne

Panneau d'affichage pour le 2nd tour de l'élection présidentielle de 2022 Politique | 25/04/2022

Présidentielle : En Haute-Vienne Emmanuel Macron l’emporte avec plus de 59 % des suffrages

Emmanuel Macron, le président sortant arrive en tête en Dordogne Politique | 24/04/2022

Présidentielle: En Dordogne, Emmanuel Macron devant Marine Le Pen

2em tour Politique | 24/04/2022

Présidentielle : la Gironde confirme son choix pour Emmanuel Macron

Election présidentielle 2022 : Emmanuel Macron versus Marine Le Pen Politique | 24/04/2022

Présidentielle dans les Pyrénées-Atlantiques : Macron domine, Le Pen progresse

Illustration urne Politique | 11/04/2022

Présidentielle: Marine Le Pen en tête dans trois départements sur douze

A Poitiers, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête devant Emmanuel Macron et Marine Le Pen Politique | 11/04/2022

Présidentielle dans la Vienne : Poitiers vote Mélenchon quand la Vienne vote pour Macron

C'est Jean Luc Mélenchon qui arrive en tête en Dordogne, lors du premier tour Politique | 11/04/2022

Présidentielle en Dordogne, Marine Le Pen vire en tête

Panneau d'affichage Politique | 10/04/2022

Présidentielle en Haute-Vienne : le résultat conforme au national qualifie Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour

Carte électorale et  tampon ''à voté'' Politique | 10/04/2022

Présidentielle dans les Pyrénées-Atlantiques : les résultats du 1er tour mettent Emmanuel Macron en tête