Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques : cet électorat FN qu'il faut convaincre

08/12/2015 | L’appel lancé dimanche par Virginie Calmels à une partie de l’électorat FN a été jugé maladroit, sans pour autant être incompris. En Béarn, des élues Modem réagissent

Dans les Pyrénées-Atlantiques,  le Front National a totalisé 18,5% des voix

Dès que les résultats des régionales ont été connus, Virginie Calmels, la candidate de la droite et du centre, a lancé un appel aux abstentionnistes. Tout en demandant aux électeurs du FN de ne pas apporter leur voix au second tour à Jacques Colombier. Ce dernier n’a en effet aucune chance de l’emporter et un tel vote reviendrait à donner la victoire aux socialistes, a-t-elle expliqué. La petite phrase a fait jaser. « C’était une réaction à chaud. Je m’adresse à tous les électeurs» tempère aujourd’hui la candidate. Une explication que ses alliés Modem admettent dans les Pyrénées-Atlantiques. Même si la formule était mal venue.

Maire de Mazères-Lezons et tête de liste départementale, Monique Semavoine n’a pas entendu Virginie Calmels ce soir-là. «Je ne pense pas qu’elle ait voulu récupérer les gens du FN » dit-elle. « Par contre, on ne va pas s’empêcher de parler aux électeurs qui ont apporté leur voix à ce parti ».

« Par colère ou par rejet »La formation d'extrême droite comprend son lot « de xénophobes et de racistes » , reconnait Monique Sémavoine. Mais le Front  National a également attiré à lui des personnes vivant pour certaines d'entre elles dans des situations très précaires. 

Monique Semavoine, maire Modem de Mazères-Lezons :

« Elles ont voté FN par colère, par  rejet. Loin de les juger, leurs difficultés me font mal au cœur » explique l’élue locale, bien placée pour mesurer dans ses permanences les galères dans lesquelles se retrouvent certains de ses administrés.
« Il nous faut essayer de convaincre les abstentionnistes, tout comme ceux qui ont fait un vote de refus » poursuit-elle. «  Car une chose est sûre, ce n’est pas au FN qu’ils vont trouver la solution à leurs problèmes. Nous devons mieux expliquer pour mieux être entendus ».

Les fins de mois qui ressemblent aux débuts de moisImplantée de longue date dans les quartiers palois, Josy Poueyto, première adjointe de François Bayrou, estime pour sa part que les propos tenus par la candidate girondine ont été « maladroits ». Mais elle comprend elle aussi l’intention.

 « Il y a ceux qui votent FN par conviction, et les autres qui vivent parfois au quotidien des situations désespérées. Des personnes pour lesquelles les fins de mois ressemblent aux débuts de mois ».

« Je peux comprendre qu’à un moment, on ne fasse plus confiance aux partis traditionnels et que l'on exprime son désespoir. Même s’il  est étonnant de voir que ces électeurs ne trouvent plus refuge dans des partis de gauche ou même d’extrême-gauche. Toute la question est là : une partie de ceux qui ont voté FN est allée vers la seule formation qu’elle n’a jamais essayée. La seule qui lui apparaisse sortir des logiques d’appareils et des magouilles politiciennes ».

« Il faut leur dire que le FN n’est pas la solution »« Ces gens-là ne sont pas ancrés dans le Front National. Il faut leur tendre la main. Il faut leur dire que le FN n’est pas la solution. Car au passage, je trouve effrayant que l’on puisse confier à Marion Maréchal-Le Pen, âgée de 26 ans, une région de la taille de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il faut vraiment avoir écoeuré les gens pour en arriver là ».

Josy Poueyto :

Que ce soit avec Virginie Calmels ou Alain Rousset, l’Aquitaine possède des candidats « responsables », qui ont fait leurs preuves, poursuit Josy Poueyto. Sans pour autant afficher de tendresse particulière pour le sortant  socialiste qui, tout en défendant la LGV, vient de passer un accord avec les écologistes, adversaires du projet. « Comment voulez-vous que les gens s’y retrouvent ? Virginie Calmels, elle, est claire dans son propos et ne cherche pas à raccrocher les wagons ».

« On voit bien le ras-le-bol »Selon elle, ce type de confusion vient s’ajouter à d’autres incompréhensions, plus générales (« Pourquoi a-t-on laissé la jungle de Calais se développer autant ? »). Sans rien régler au mal être ambiant.

« A Pau, François Bayrou a institué des rendez-vous avec les habitants. On voit que certaines personnes sont en attente, qu’elles en ont ras-le-bol ou qu'elles ont envie d’être violentes. Il faut bien qu’à un moment donné, on les prenne en compte. Le problème, c’est que l’Etat n’y arrive plus et qu’en raison de la baisse des dotations, les collectivités sont financièrement à bout de souffle. Au Conseil départemental, on a  8,5 millions d’euros de RSA en plus cette année ! ».

Un même constat de carence est établi pour le monde associatif. « Autrefois, il était le creuset de la démocratie, l’endroit où l’on refaisait le monde tout en gardant les pieds sur terre. Aujourd’hui, les bénévoles n’ont plus le temps d'être bénévoles et les jeunes ne viennent plus dans les associations. Ils discutent sur leurs tchats, leurs blogs ou sur Facebook et ne sont plus obligés de sortir pour aller au contact des autres. Ils restent enfermés avec eux-mêmes et avec leurs problèmes ».

« Ce jeune qui cherche du boulot partout »Dans le quartier populaire de Saragosse, Josy Poueyto prend ainsi l’exemple de plusieurs habitants qui  lui ont confié avoir opté pour le FN. « Ce sont des personnes qui vivent petitement, à qui on a par exemple refusé un dossier pour un problème de handicap. Il y a aussi ce jeune qui cherche du boulot partout, sans parvenir à en trouver, et qui en a marre. Sa mère est encore plus en galère. Elle passe au centre communal d’action sociale pour avoir de l’aide. Mais elle se sent complètement bafouée. Ces gens-là votaient habituellement à gauche ».

Un espoir : « Ils m’ont dit que, dimanche prochain, ils ne renouvelleraient pas leur vote au FN ». Iront-ils pour autant déposer un bulletin dans l’urne ?  « Je n’en suis pas certaine ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7854
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !