Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

  • 10/04/20 | Près de 3000 TPE et auto entrepreneurs ont fait appel au fonds de solidarité en Dordogne

    Lire

    Mis en place le 31 mars, le fonds de solidarité de l’État destiné aux TPE (artisans, commerçants, auto entrepreneurs) a déjà concerné 2 907 entreprises en Dordogne avec une moyenne de 1 300 euros versés, a annoncé le préfet Frédéric Perissat, le 9 avril. Ce qui représente environ 1 302 euros par dossier, chiffre supérieur à la moyenne régionale. 432 entreprises ont demandé le report des charges fiscales, représentant un montant de 7,1 millions d’€ et 3900 entreprises sont en activité partielle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales

16/03/2020 | Dans les Pyrénées-Atlantiques, triangulaire et plus ne seront pas rares au second tour des élections municipales.

illustration élections municipales

Dans les Pyrénées-Atlantiques ce dimanche 15 mars à midi, on aurait pu croire qu'il n'y avait pas d' « effet coronavirus » sur ce premier tour des élections municipales. Le taux de participation était en effet meilleur que pour le premier tour des élections municipales précédente... Mais le virus aura aussi finalement frappé le scrutin dans le département, certes moins qu'au niveau national, avec un taux de participation à 17h, de 7 points inférieur à celui de 2014. Côté résultats, ce premier tour révèle tout à la fois des victoires éclatantes (comme à Anglet et la large réélection de Claude Olive), des dégringolades (à Biarritz notamment) ou des défaites ténues, à l'image de David Habib à Mourenx. De Pau à Saint-Jean-de-Luz, focus sur les points chauds du Béarn et du Pays Basque, qui pour certains le resteront véritablement jusqu'au dépouillement du dernier bulletin du second tour (s'il a lieu...) à l'image d'Oloron et la quadrangulaire probable qui s'y annonce.

A Pau, pour les partisans de François Bayrou, il y aura eu du suspens tout au long du dépouillement des bulletins palois, quant à sa réélection possible dès le premier tour. Il n'en est finalement rien, puisque c'est avec (tout de même) 46% des voix qu'il s'engage au second tour, alors que sept listes s'affrontaient dans ce premier tour. Le maire de Pau connaît ainsi une situation de ballotage favorable, face aux listes « Pau rassemblée », menée par Jérôme Marbot pour l'Union des gauches (22%) et Pau Arc-en ciel, teintée EELV, et sa tête de liste Jean-François Blanco (14,5%). A moins que les deux listes de gauche parviennent d'une part à réussir l'union ratée de la première partie de la campagne, et d'autre part à mobiliser des abstentionnistes... Pas simple dans le contexte épidémique que l'on connaît...

« Mieux » qu'une triangulaire, à Oloron-Sainte-Marie, on prend les mêmes et on recommence. Les quatre candidats du premier tour sont appelés à rejouer la partie dimanche prochain, si partie il y a. Avec cette fois tout de même, un ordre différent au départ. Bernard Utthury, ancien maire d'Oloron et sa liste divers gauche partent en tête avec 38% des voix, devant le maire sortant (Union des droites), Hervé Lucbereilh, et ses 29% des suffrages, suivi de son actuel premier adjoint Daniel Lacrampe (Union du centre) à 19%, et enfin, et c'est là une surprise, Nathalie Pastor et son collectif écolo-citoyen, qui rassemble 14% des voix. Un score par ailleurs promptement salué par les 3 autres candidats... dont chacun ont dit leur volonté de ne pas renoncer au second tour. La guerre ouverte entre Hervé Lucbereilh et Daniel Lacrampe se poursuivra donc devant les urnes, aucune union de liste n'étant envisagée. Quant à Nathalie Pastor, elle-même « agréablement surprise » de « l'excellent résultat de ce premier tour », ele devait ce dimanche soir, en référer au collectif que forme sa liste et ses appuis avant d'annoncer une décision.

Mourenx: la guerre électorale se poursuivra... au tribunal
Enfin troisième point chaud béarnais : Mourenx, ou l'élection fratricide de deux élus socialistes,  Patrice Laurent, maire sortant, et David Habib, dont seul le second portait l'étiquette officielle du PS. Un affrontement en duel dans un srutin ne rassemblant pas d'autres candidats. L'étiquette PS n'aura ni rien sauvé, ni non plus permis de victoire franche. Seules 17 voix d'écart séparent les deux hommes au bénéfice de Patrice Laurent. Au micro de France Bleu Béarn, David Habib a ainsi indiqué qu'un recours en annulation serait porté auprès du tribunal administratif. Précisant également au passage que « si le recours donne lieu à une annulation de l'élection, je ne serai pas candidat comme tête de liste. C'est à une autre génération de prendre la direction de cette ville ». Une sorte d’étonnante démission qu'il étend aussi à la Communauté de Communes de Lacq, renonçant par avance à présenter sa candidature à la Présidence et préférant rester "un facilitateur de développement du territoire" à travers son mandat de député. Un mandat auquel il s'était dit prêt à renoncer en cas d'élection à la mairie. Quant à la Présidence de la Communauté de Communes « c'est à Emmanuel Hanon, d'être candidat », estime-t-il.
Et, en effet, le maire sortant d'Orthez, qui vient d'être honorablement réélu à son siège dès le premier tour avec 55,5% des voix pourra donc prétendre à ce siège communautaire. Une victoire « historique » face à trois autres listes concurrentes. Autre chiffre historique de cette élection, note le maire : 44,5% de participation, c'est là encore « historiquement » bas.
A noter dans le giron de Pau, parmi les communes de la

Communauté de Communes Pau Béarn Pyrénées quelques belles victoires de maires sortants sont à noter. Parmi elles : Jean-Yves Lalanne à Billère réélu avec 62% des voix, Nicolas Patriarche (LR) à Lons avec 61,5% des voix, Anne Hild à Idron avec 56,2% des voix ou encore Michel Bernos à Jurançon avec 56,1% des voix.

Pays basque : une participation "coronavirusielle"

Comme on pouvait s'y attendre, les annonces alarmistes la veille du Premier ministre n'ont pas contribué à une participation des électeurs sur la Côte basque non plus. Mais la première fusée du feu d'artifice provient de Biarritz, la ville impériale avec le naufrage du maire sortant Michel Veunac qui conclut ainsi une triste fin de mandat. Il termine en effet à la...cinquième place, derrière Maider Arosteguy (Union de la droite), 31,47%, Guillaume Barucq, sans étiquette,  tendance écolo, l'outsider, qui a bien surfé sur sa nouvelle vague, avec 16,22%, et Nathalie Motsch, divers centre, l'autre surprise, 14,24%. Et en quatrième position, Brice Morin, Euskal Herrian Vert et solidaire, 12,34%. Le doc surfeur Barucq, qui outre savoir rédiger des ordonnances sait se servir de sa calculette n'a pas caché ce soir qu'il pourrait amener les trois derniers larrons sur son board, pour le deuxième tour.

Jean-René Etchegaray, maire sortant de Bayonne et son adjointe Sylvie Durruty Présidente du bureau de vote. 15 mars 202

A Bayonne, en 2014, au second tour, Jean-René Etchegaray (Bayonne un temps d'avance), n'avait obtenu que 26 voix d'avance sur son adversaire socialiste, Henri Etcheto (Bayonne Ville ouverte) et Jean-Claude Iriart (Baiona 2014) avec le Front de gauche 9,40%. Il repartait sous la banière divers gauche,  Bayonne verte et solidaire. Cette année, à ces trois candidats, s'est ajoutée une liste de droite, Debout La France, conduite par Pascal Lesellier, (Bayonne plurielle) les listes Bihar Baiona (Demain Bayonne), du Conseiller régional Mathieu Bergé, un rassemblement citoyen, pour une gouvernance partagée.
Jean-René Etchegaray, avec 40,30% bénéficie quasiment de 10 points d'avance sur son adversaire d'hier Henri Etcheto, 29,7%. Daniel Iriart, avec 13% constitue un réservoir comme Mathieu Bergé, avec 11,2%. Sachant que Pascal Lesellier, d'une autre droite pèse 5,7%, faites vos jeux sur les reports. A priori le fléau pèserait du côté de la gauche, mais Henri Etcheto sait que ce sont les voix abertzale qui lui ont ont fait défaut. Pour qui battra donc le coeur de Mathieu Bergé?

Anglet et Saint-Jean-de-Luz: la martingale du premier tour

A Anglet, en 2014, avec une participation de 66,5%, Claude Olive (photo ci dessous) , (57,91%) avait vaincu le maire sortant de gauche Jean Espilondo, (42,09%) et repartait cette année avec une liste de Rassemblement de droite et du centre. Cette fois, c'est la vice présidente de Nouvelle-Aquitaine Sandrine Derville qui a repris le flambeau de la Gauche. La troisième était conduite par Sandra Pereira, dissidente de gauche, qui a constitué une liste citoyenne soutenue par le mouvement La France Insoumise. Il se disait que le maire sortant pouvait passer au premier tour. Banco. Avec certes, comme ailleurs une participation coronavirusielle, (40,16%), le maire sortant a franchi la barre des 67% contre 26,52% à son adversaire socialiste Sandrine Derville. Quant à Sandra Pereira Ostanel, elle obtient 6,24%.

Dans la foulée, à Saint-Jean-de-Luz, Jean-François Hirigoyen qui avait succédé à Peyuco Duhart terrassé par un AVC et avait été nommé maire, affrontait les urnes pour la première fois. Avec une participation de 49,19%, il a franchi la barre des 50% (50,55%) devant le divers droite Manuel De Lara (23,84%).

Claude-Olive, maire sortant d'Anglet met son bulletin dans l'urne ce 15 mars 2020

Solène Méric et Félix Dufour
Par Solène Méric et Félix Dufour

Crédit Photo : Rama

Partager sur Facebook
Vu par vous
3144
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
région 2020 Politique | 09/04/2020

La Nouvelle-Aquitaine finalise son "plan d'urgence"

Sacha Houlié Politique | 09/04/2020

Sacha Houlié se dit "fondamentalement opposé" à la technique du tracking

François Bonneau Politique | 09/04/2020

Charente : quels financements pour la collectivité demain ?

Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces