Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques: Etat et Département alliés contre la pauvreté

18/06/2019 | Dans le 64, Etat et Département font combat commun contre la pauvreté. C'est ce qui ressort de la signature ce lundi à Pau du Plan départemental de lutte contre la pauvreté.

Véronique Moreau, Directrice départemntale de la cohésion sociale, Eric Spitz, Préfet des pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, Anne-Marie Bruthe, conseillère départementale

Alors que la France compte 8,8 M de personnes pauvres, le département des Pyrénées-Atlantiques observe un taux de pauvreté à 12,1% (chiffre INSEE 2015). Il fait ainsi un peu mieux que la moyenne nationale, et s'inscrit avec le département des Landes dans le haut du tableau régional quant à la « non pauvreté » de ses habitants. Pas de quoi bien sûr s'en satisfaire pour la collectivité locale et l'Etat qui viennent de signer, ce lundi 17 juin un plan départemental de lutte contre la pauvreté. Ce document, qui est en réalité la déclinaison territoriale de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présenté en septembre dernier par Emmanuel Macron, a été travaillé « en concertation et co-construction entre les services de l'Etat, et du Département ainsi qu'avec les différents partenaires locaux de l'Emploi et de l'Insertion », indique Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques. Objectif de ce plan : flécher des financements nationaux sur les politiques départementales de solidarité et surtout d'insertion.

Au niveau national ce sont 8,5 Mds € qui sont promis dans le cadre de la Stratégie de lutte contre la pauvreté. Du point de vue départemental, l'apport de l'Etat dans la mise en œuvre territoriale de cette stratégie s'élève à 558 728 €. Cette enveloppe globale est répartie entre 4 grands objectifs partagés entre Etat et Département que sont l'accueil social de proximité, l'insertion des bénéficiaires du RSA, la mise en place d'un référent de parcours pour les personnes en difficultés, et l'accompagnement des jeunes sortant de l'aide sociale à l'enfance, afin d'éviter les sorties dites « sèches » de la structure. A cela s'ajoute un 5ème axe qui permet à l'Etat de soutenir des actions ou des modalités d'intervention innovantes mises en place par le département des Pyrénées-Atlantiques dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la pauvreté.

Un Plan départemental d'Insertion dans les clous du plan contre la pauvreté
Pour Jean-Jacques Lasserre, Président du Conseil départemental 64, « c'est sans aucune difficulté que nous avons accepté d'être partenaires de cette opération. Ce sujet de la lutte contre la pauvreté et pour l'insertion entre non seulement dans nos compétences mais dans la culture de notre département. Pour preuve majorité et opposition y trouvent des points de rencontres. Et cela correspond malheureusement aussi à une situation départementale qui connaît des phénomènes de pauvreté, en partie aussi en raison de l'attractivité de notre territoire. »
Un département des Pyrénées-Atlantiques qui a d'ailleurs profité de la réforme territoriale pour mettre en place de nouveaux modes de faire et une nouvelle organisation de sa politique d'action sociale, précise Anne-Marie Bruthe, conseillère départementale déléguée à l'insertion. Le Programme Départemental d'Insertion (PDI) en est d'ailleurs l'émanation et sa déclinaison en Pactes Territoriaux Locaux d'Insertion, sa concrétisation sur les territoires du département. Avec pour axe fort l'alliance entre insertion sociale et insertion professionnelle, ce PDI entre dans les clous du plan départemental de lutte contre la pauvreté signé lundi à la préfecture de Pau.


« Donner une perspective d'émancipation par le travail »
En effet, concernant l'accueil inconditionnel de proximité (axe 1 du plan départemental de lutte contre la pauvreté) le Département consacre déjà près de 1,5M€. L'apport de l'Etat, à hauteur de 110 000€ par an permettra notamment au département d'assurer une formation des agents sur cet accueil de personnes en difficultés afin de leur fournir le plus en amont possible conseils et orientation adaptée. Une enveloppe permettant aussi à la collectivité locale d'expérimenter un nouveau logiciel facilitant les contacts et prises de rendez-vous.

Sur la mise en place d'un "référent de parcours" qui aura vocation à garantir aux personnes le nécessitant un accompagnement social global de qualité et sans rupture entre les différents interlocuteurs, l'Etat viendra abonder de 80 000 € l'enveloppe départementale de 3,7M € dédiée au personnel assurant cette mission.
Sur le volet relatif à l'insertion des bénéficiaires du RSA, le plan de lutte contre la pauvreté a pour objectif de permettre une prise en charge rapide (dans le mois) des nouveaux bénéficiaires et de renforcer leur accompagnement global afin notamment « de donner une perspective d'émancipation par le travail à chaque personne en situation de pauvreté ». Sur cet item, le PDI a inscrit une charge de 6M€ pour le Département qui se verra désormais accompagné par l'Etat à hauteur de 197 950€ par an.

Mise en exergue de nouvelles façons de faire
Enfin, sur la question de la prévention des sorties sèches de l'Aide Sociale à l'Enfance ( qui concerne près de 200 jeunes majeurs dans les Pyrénées-Atlantiques en 2019), un dispositif est pré-existant dans le Département. Celui-ci permet, tout comme le prévoit le plan de lutte contre la pauvreté, un accompagnement des jeunes sortant de l'ASE sur l'ensemble des aspects de leur vie quotidienne, à travers les contrats jeunes majeurs (pour un coût de 5 M€ pour le département) et un accompagnement par l'Association départementale d'entraide des personnes accueillies en protection de l'enfance des Pyrénées-Atlantiques, subventionnée par la collectivité départementale à hauteur de 40 000 €. A ces deux enveloppes, l'Etat apporte un soutien de 77 200 € au regard du nombre de jeunes confiés à l'ASE ayant atteint ou allant atteindre la majorité en 2019.

Quant au volet relatif à l'accompagnement des initiatives départementales, c'est une enveloppe de 94 000 € que l'Etat confie au Département de Jean-Jacques Lasserre. Sont visées ici, des expérimentations d'actions innovantes sur les différents territoires des Pyrénées-Atlantiques telles que « des ateliers collectifs de technique et recherche d'emploi sur le territoire » pratiqués par le SDSEI (Services Départementaux des Solidarités et de l'Insertion) de l'agglo de Pau, « un bus social itinérant » qui couvre le périmètre du SDSEI Pays des Gaves ou encore « le Rallye pour l'emploi » développé dans le Haut-Béarn. De nouvelles façons de faire territoriales ainsi mises en exergue et qui pourront être généralisées sur l'ensemble du département si elles font preuve de leur efficacité.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3260
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !