Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/12/19 | Angoulême: "Mode et Bande dessinée", plus qu'un mois !

    Lire

    A Angoulême, l'expo "Mode et Bande dessinée" au Musée de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, inaugurée en juin 2019, a déjà attiré plus de 22.000 visiteurs. Il ne reste plus qu'un petit mois (5janvier) pour la découvrir, avec près de 200 pièces dont certaines très rarement exposées signées Yves Saint Laurent, Winsor McKay, Thierry Mugler ou encore Moebius. Le dialogue entre planches originales, vêtements et accessoires de mode est un des facteurs du succès de cette exposition inédite, et rare.

  • 08/12/19 | Bordeaux : Matthieu Rouveyre sur le départ

    Lire

    Le vice-président du Conseil départemental et conseiller municipal d'opposition Matthieu Rouveyre a annoncé dans un post Facebook son retrait de la vie politique. Même s'il ne s'était pas déclaré officiellement candidat aux prochaines municipales, il a participé aux propositions au travers du collectif "Bordeaux Maintenant", retiré du jeu ce vendredi à la suite de négociations non-abouties avec les écologistes. Tout en expliquant qu'il ira au bout de ses mandats en cours, il annonce "préparer notamment un tour du monde de quelques années en tant que nomade digital".

  • 07/12/19 | François Bayrou mis en examen

    Lire

    Ce 6 décembre, François Bayrou a été mis en examen pour " complicité de détournement de fonds publics" dans le dossier des emplois du parti centriste au Parlement européen. Pour son avocat Pierre Cornut-Gentille cette décision a été prise " à l'encontre de tous les éléments de preuve produits, la suite de l'instruction démontrera qu'elle est totalement infondée"

  • 06/12/19 | Lancement des Foires Grasses de Brive

    Lire

    Pour la saison 2019-2020, tapis rouge pour les Foires Grasses, salle Brassens à Brive. Dès samedi 7 décembre, les chefs des tables Gaillardes présenteront plusieurs recettes pour les repas de fin d’année. Le 14 décembre, la salle Brassens accueillera la Foire primée aux chapons, le 1er février, celle des oies et canards et le 7 mars la Foire grasse des producteurs et commerçants de gras.

  • 06/12/19 | SNCF: Trafic encre "très perturbé" ce 6 décembre

    Lire

    En raison de la reconduite du mouvement de grève des cheminots ce vendredi 6 décembre, la SNCF annonce à nouveau un trafic "très perturbé" sur les voies ferrées de Nouvelle-Aquitaine. Pour les TER, 10 seulement circuleront : 3 A/R Bordeaux-Arcachon et 2 A/R Bordeaux-Agen, 292 autocars de substitution seront répartis sur l’ensemble du territoire. Côté TGV sont assurés 3 A/R Bordeaux - Paris, 1 A/R OUIGO Bordeaux- Paris, 1 A/R La Rochelle-Paris et 1 A/R Toulouse-Paris. Enfin sur les Intercités seul 1 A/R Brive-Paris sera en circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques: Etat et Département alliés contre la pauvreté

18/06/2019 | Dans le 64, Etat et Département font combat commun contre la pauvreté. C'est ce qui ressort de la signature ce lundi à Pau du Plan départemental de lutte contre la pauvreté.

Véronique Moreau, Directrice départemntale de la cohésion sociale, Eric Spitz, Préfet des pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, Anne-Marie Bruthe, conseillère départementale

Alors que la France compte 8,8 M de personnes pauvres, le département des Pyrénées-Atlantiques observe un taux de pauvreté à 12,1% (chiffre INSEE 2015). Il fait ainsi un peu mieux que la moyenne nationale, et s'inscrit avec le département des Landes dans le haut du tableau régional quant à la « non pauvreté » de ses habitants. Pas de quoi bien sûr s'en satisfaire pour la collectivité locale et l'Etat qui viennent de signer, ce lundi 17 juin un plan départemental de lutte contre la pauvreté. Ce document, qui est en réalité la déclinaison territoriale de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présenté en septembre dernier par Emmanuel Macron, a été travaillé « en concertation et co-construction entre les services de l'Etat, et du Département ainsi qu'avec les différents partenaires locaux de l'Emploi et de l'Insertion », indique Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques. Objectif de ce plan : flécher des financements nationaux sur les politiques départementales de solidarité et surtout d'insertion.

Au niveau national ce sont 8,5 Mds € qui sont promis dans le cadre de la Stratégie de lutte contre la pauvreté. Du point de vue départemental, l'apport de l'Etat dans la mise en œuvre territoriale de cette stratégie s'élève à 558 728 €. Cette enveloppe globale est répartie entre 4 grands objectifs partagés entre Etat et Département que sont l'accueil social de proximité, l'insertion des bénéficiaires du RSA, la mise en place d'un référent de parcours pour les personnes en difficultés, et l'accompagnement des jeunes sortant de l'aide sociale à l'enfance, afin d'éviter les sorties dites « sèches » de la structure. A cela s'ajoute un 5ème axe qui permet à l'Etat de soutenir des actions ou des modalités d'intervention innovantes mises en place par le département des Pyrénées-Atlantiques dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la pauvreté.

Un Plan départemental d'Insertion dans les clous du plan contre la pauvreté
Pour Jean-Jacques Lasserre, Président du Conseil départemental 64, « c'est sans aucune difficulté que nous avons accepté d'être partenaires de cette opération. Ce sujet de la lutte contre la pauvreté et pour l'insertion entre non seulement dans nos compétences mais dans la culture de notre département. Pour preuve majorité et opposition y trouvent des points de rencontres. Et cela correspond malheureusement aussi à une situation départementale qui connaît des phénomènes de pauvreté, en partie aussi en raison de l'attractivité de notre territoire. »
Un département des Pyrénées-Atlantiques qui a d'ailleurs profité de la réforme territoriale pour mettre en place de nouveaux modes de faire et une nouvelle organisation de sa politique d'action sociale, précise Anne-Marie Bruthe, conseillère départementale déléguée à l'insertion. Le Programme Départemental d'Insertion (PDI) en est d'ailleurs l'émanation et sa déclinaison en Pactes Territoriaux Locaux d'Insertion, sa concrétisation sur les territoires du département. Avec pour axe fort l'alliance entre insertion sociale et insertion professionnelle, ce PDI entre dans les clous du plan départemental de lutte contre la pauvreté signé lundi à la préfecture de Pau.


« Donner une perspective d'émancipation par le travail »
En effet, concernant l'accueil inconditionnel de proximité (axe 1 du plan départemental de lutte contre la pauvreté) le Département consacre déjà près de 1,5M€. L'apport de l'Etat, à hauteur de 110 000€ par an permettra notamment au département d'assurer une formation des agents sur cet accueil de personnes en difficultés afin de leur fournir le plus en amont possible conseils et orientation adaptée. Une enveloppe permettant aussi à la collectivité locale d'expérimenter un nouveau logiciel facilitant les contacts et prises de rendez-vous.

Sur la mise en place d'un "référent de parcours" qui aura vocation à garantir aux personnes le nécessitant un accompagnement social global de qualité et sans rupture entre les différents interlocuteurs, l'Etat viendra abonder de 80 000 € l'enveloppe départementale de 3,7M € dédiée au personnel assurant cette mission.
Sur le volet relatif à l'insertion des bénéficiaires du RSA, le plan de lutte contre la pauvreté a pour objectif de permettre une prise en charge rapide (dans le mois) des nouveaux bénéficiaires et de renforcer leur accompagnement global afin notamment « de donner une perspective d'émancipation par le travail à chaque personne en situation de pauvreté ». Sur cet item, le PDI a inscrit une charge de 6M€ pour le Département qui se verra désormais accompagné par l'Etat à hauteur de 197 950€ par an.

Mise en exergue de nouvelles façons de faire
Enfin, sur la question de la prévention des sorties sèches de l'Aide Sociale à l'Enfance ( qui concerne près de 200 jeunes majeurs dans les Pyrénées-Atlantiques en 2019), un dispositif est pré-existant dans le Département. Celui-ci permet, tout comme le prévoit le plan de lutte contre la pauvreté, un accompagnement des jeunes sortant de l'ASE sur l'ensemble des aspects de leur vie quotidienne, à travers les contrats jeunes majeurs (pour un coût de 5 M€ pour le département) et un accompagnement par l'Association départementale d'entraide des personnes accueillies en protection de l'enfance des Pyrénées-Atlantiques, subventionnée par la collectivité départementale à hauteur de 40 000 €. A ces deux enveloppes, l'Etat apporte un soutien de 77 200 € au regard du nombre de jeunes confiés à l'ASE ayant atteint ou allant atteindre la majorité en 2019.

Quant au volet relatif à l'accompagnement des initiatives départementales, c'est une enveloppe de 94 000 € que l'Etat confie au Département de Jean-Jacques Lasserre. Sont visées ici, des expérimentations d'actions innovantes sur les différents territoires des Pyrénées-Atlantiques telles que « des ateliers collectifs de technique et recherche d'emploi sur le territoire » pratiqués par le SDSEI (Services Départementaux des Solidarités et de l'Insertion) de l'agglo de Pau, « un bus social itinérant » qui couvre le périmètre du SDSEI Pays des Gaves ou encore « le Rallye pour l'emploi » développé dans le Haut-Béarn. De nouvelles façons de faire territoriales ainsi mises en exergue et qui pourront être généralisées sur l'ensemble du département si elles font preuve de leur efficacité.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2653
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !