Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/19 | La Fête des paysans de retour à Soustons dans les Landes

    Lire

    Les 23 et 24 août à Souston sur le site de la pointe des Vergnes, le Modef organise sa traditionnelle Fête des paysans. Parmi les nombreuses animations: repas paysans, marchés de producteurs, finale des jeunes conducteurs de tracteur, ou encore un débat public visant à l'échange entre agriculteurs et citoyens-consommateurs en présence de 3 membres de Ingénieurs sans frontières qui présenteront une proposition partagée par divers réseaux: "la sécurité sociale alimentaire". Les 2 soirées de termineront par des concerts gratuits!

  • 19/08/19 | 3ème édition du Summer Jump

    Lire

    Organisé par l’association Villeneuve Equitation, le concours hippique de saut d’obstacles, Summer Jump, se déroulera sur le terrain en herbe du Château de Rogé, du 22 au 25 août. 800 cavaliers amateurs et professionnels venant de tout l’hexagone, 150 chevaux, ainsi que 2 000 spectateurs sont attendus pour cet évènement sportif inédit en Grand Villeneuvois. Il sera rythmé par des épreuves préparatoires et des épreuves de grands prix, dotées de 16 000 €. Ce concours fait parti du circuit du Grand Régional Centre CSO, une référence dans le domaine des sports équestres.

  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques : le barrage anti-FN se profile

24/04/2017 | Avec plus de 26% des suffrages, le candidat de « En marche » devance tous ses adversaires. Pour le second tour, il devrait profiter d’un barrage contre l’extrême droite

Dans les Pyrénées-Atlantiques, plus de 405 000 électeurs se sont prononcés

L’indécision n’est pas l’abstention. En 2012, plus de 82% des électeurs s’étaient présentés devant les urnes. Cinq ans plus tard, certains s'attendaient à beaucoup moins. Or la participation a atteint le résultat très honorable de 80,6%. Faut-il voir là un sursaut citoyen, quelques jours après l’attentat commis à Paris ? L’effet d’un vote utile recherché par une partie d’un électorat inquiété par la montée en puissance du FN ? Une chose est certaine. Au pied des Pyrénées comme ailleurs, le paysage politique est désormais bouleversé.

Caracolant largement en tête, Emmanuel Macron rafle en effet la mise avec un score sans appel de 26,27%. En Béarn, l’appui que lui a apporté François Bayrou, président du Modem, maire de Pau et sans doute ministrable en cas de victoire,  a dû peser dans la balance. L’affaire Fillon et les remous qu’elle a provoqué chez Les Républicains ont également joué leur petite musique. Le ralliement de diverses personnalités et l'attrait de la nouveauté dans une société très critique pour une classe politique donnant le sentiment d'être coupée de ses bases ont fait le reste.

Le chef de file de « En marche » a eu la partie d’autant plus facile que ses concurrents de gauche se sont lancés en ordre dispersé dans la bataille. Dans les rangs socialistes, Benoît Hamon n’obtient que 7,73% là où François Hollande avait été crédité de 29,9% des voix il y a cinq ans, lors du premier tour de la présidentielle. Pour les anciens frondeurs, la réalité est cruelle. Ce score-là  sonne comme un glas.

Mélenchon, battu mais gagnant

Jean-Luc Mélenchon est lui aussi distancé par l’ancien ministre de l’économie, mais avec les honneurs. Les 19,92% des voix récoltés par le candidat de « la France insoumise » sont supérieurs de 8 points au score que celui-ci avait obtenu en 2012 dans les Pyrénées-Atlantiques. Petite cerise sur le gâteau, le tenant de la 6e République  s’offre notamment le luxe de passer en tête à Oloron-Sainte-Marie, une cité oscillant entre droite et gauche et dont le maire, Hervé Lucbéreilh, porte l’étiquette CNIP. Bref, chez Mélenchon, il y a peut-être défaite, mais surtout progression.

Fillon hors-jeu

A l’inverse, les affaires pèsent de tout leur poids sur les épaules des partisans de François Fillon, crédité de 18,16% des suffrages. Soit 5% de moins que ce qu’avait obtenu jadis Nicolas Sarkozy au pied des Pyrénées. « Il aurait dû se retirer » continue à penser le biarrot Max Brisson, auquel Nicolas Patriarche, le jeune maire de Lons, a succédé au secrétariat départemental des Républicains.

Le FN fait du sur-place

Dans un département attaché à son indépendance d’esprit, qu’elle soit basque ou béarnaise, l’extrême droite continue pour sa part à ne pas faire florès. Le parti de Marine Le Pen marque  le pas et ne progresse que légèrement par rapport au précédent scrutin. Ce qui le cantonne aux alentours des 13,7% alors que le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, lui, double son score (3,72%).

Au sein de la gauche ouvrière,  ce n’est pas le cas de Philippe Poutou (1,61%)  et de Nathalie Arthaud (0,45%) qui se maintiennent à leur niveau d’étiage habituel.

Lassalle, le local de l’étape

Si François Asselineau (0,70%) et Jacques Cheminade (0,13%) occupent le bas du tableau, reste « le » cas Jean Lassalle, candidat atypique s’il en est, parti à la conquête de l’électorat après avoir été à sa rencontre à pied.

Bénéficiant d’une indéniable cote de sympathie et de la main que l’on tend volontiers au « local de l’étape », l’ancien berger devenu député moissonne 7,55% des suffrages départementaux. Ce qui représente tout de même 29 882 voix. Quand on vous dit que les gens d’ici aiment également les chemins de traverse !

 « Ce que nous avons fait est considérable » a-t-il confié devant un micro parisien avec sa voix où les « r » roulent comme les galets du gave. On veut bien le croire.

Front contre front

L’avenir – c’est-à-dire le second tour – devrait prendre les allures d’un front. Mais pas de celui que l’on croit. A gauche comme à droite, plusieurs voix ont commencé à se faire entendre dimanche pour appeler à « faire barrage au FN » et donc à voter Macron. Celle de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon. Car, explique-t-elle, c’est l’avenir de notre République qui est en jeu, ses valeurs, ses piliers ».

Celles des députés socialistes Martine Lignières-Cassou et David Habib aussi, même si ces derniers ne partagent pas forcément les mêmes options au sein de leur parti.

Celle du communiste Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, qui ne laissera pour autant rien passer à Emmanuel Macron si ce dernier « porte atteinte au monde du travail ».

Celle, enfin, de Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, qui souhaite que le patron de « En marche » saura se souvenir des gens qui l’ont soutenu sur le terrain. Même s'ils ne partagent pas toutes ses idées.

L' affaire mérite d'être suivie quand, dans le même temps,  on entend François Bayrou plaider pour la « majorité nouvelle » que le pays devrait se donner lorsque sonnera l’heure des législatives. "Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche, même éclatées en leur sein, n'est plus le temps que nous vivons" affirme-t-il.

En d'autres termes, le paysage a beau changer, la politique restera toujours une affaire de billard à trois bandes.

Les résultats du département et par commune :

http://elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2017/075/064/index.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3822
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !