aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Pyrénées-Atlantiques : l'opposition dénonce un budget "imprudent"

09/01/2015 | L’UMP et le MoDem reprochent à la majorité de gauche du Conseil général d’avoir fait preuve d’imprudence financière

Le MoDem Jean-Jacques Lasserre (au premier plan, à d.) a eu la dent dure, tout comme son collègue UMP Max Brisson (à g.)

« La meilleure réponse à apporter au terrorisme, c’est que notre modèle de société continue à vivre » a-t-on rappelé jeudi au Parlement de Navarre. Au-delà de l’hommage rendu aux victimes de l’attentat commis à Charlie Hedbo, les conseillers généraux ont donc décidé de débattre, sans freins ni langue de bois, des orientations budgétaires 2015. La discussion laisse présager les arguments qui seront avancés pendant la campagne des cantonales, nouvelle formule.

Le ton a été donné d’emblée par le président socialiste Georges Labazée. « Nous sommes tous ici des républicains. Nous n’avons pas été d’accord sur tout. Mais nos différences font la force de la République. Je sais compter sur vous pour manifester notre attachement aux valeurs de la République, et plus largement aux droits de l’Homme » a-t-il déclaré, avant de demander à ses collègues de respecter une minute de silence. « Ce sera notre manière de dire non, nous ne cèderons pas. »

Un avenir encore incertainParce que la démocratie est d’abord faite de libres propos,  les débats politiques ont ensuite repris leurs droits. Ils ont amené Georges Labazée, ainsi que Margot Triep-Capdeville (PS, canton de Billère)  à rappeler, au nom du groupe de gauche, la priorité accordée au social, à l’investissement, et au développement des territoires. Cela, en dépit d’un contexte financier désormais plus restreint, qui nécessite d’avoir recours à l’emprunt.

Cette situation n’empêche pas les élus de la majorité de s’interroger sur les compétences que l’on attribuera à l’avenir aux départements : « Le transfert des collèges à la Région n’apporterait aucune amélioration, et il éloignerait les centres de décision » estime par exemple le président qui  se pose les mêmes questions sur la voirie.  Sans parler du poids de plus en lourd que représente aujourd’hui le RSA pour les finances du Conseil général.

« Une saignée financière" estime l’UMPCette analyse de l’exécutif, dont les grandes lignes ont été présentées ces jours derniers (lire notre article sur « L’avant et l’après des Pyrénées-Atlantiques ») a eu le don de faire sortir l’opposition de ses gonds. Après avoir, eux aussi, rendu un hommage aux victimes de l’attentat, les deux groupes qui la composent sont montés aux créneaux. Sans mâcher leurs mots.

Epargne brute divisée par trois, dépenses de fonctionnement qui augmentent de 100 millions alors que les recettes ne progressent pas… Quatre ans après le changement de majorité, la situation du Département « est devenue préoccupante » constate l’UMP Max Brisson. En accusant les élus de gauche d’avoir fait preuve d’imprudence dans leurs investissements, mais aussi  de « passivité  et d’immobilisme» devant cette saignée financière. Au passage, une  volée de bois vert est assénée au gouvernement qui, par ses volte-face et ses imprécisions, a « manqué l’acte III de la décentralisation ».

« Un terrible aveu d’échec » renchérit le MoDemLe MoDem Jean-Jacques Lasserre, chef de file du groupe Forces 64, n’a pas la dent moins dure. « Passer  d’une situation financière plus que favorable à une situation que même les plus pessimistes n’auraient pu imaginer, c’est un terrible aveu d’échec ».

La baisse des dotations de l’Etat ? La disparition de la redevance des Mines avec l’arrêt de l’extraction du gaz dans le bassin de Lacq ? « C’était annoncé depuis plusieurs années. On ne va pas jouer la surprise » s’exclame-t-il. Avant déplorer « le manque d’anticipation » dont a fait preuve la majorité départementale. Tout comme, entre autres dossiers,  sa « décision insensée de s’engager dans le financement de la LGV à hauteur 30 millions, alors que d’autres, Ségolène Royal en tête, renaclent. « Chez Réseau Ferré de France et à Bordeaux, on en rit encore, les contribuables basques et béarnais beaucoup moins ».

Elus et membres du personnel du Conseil général ont observé une minute de silence, à la mi-journée, en hommage aux victimes de l'attentat commis à Charlie Hebdo

Désaccord sur les embauchesEn désaccord avec Georges Labazée sur les chiffres, le patron de Forces 64 pointe également du doigt 200 à 220 embauches effectuées par le Conseil général.

« Une centaine, dont 76 agents du parc départemental et 19 des cités scolaires » que l’on a été obligé d’intégrer rectifie l’intéressé, qui évoque aussi les postes créés dans les centres de l’enfance, les maisons de retraite, ainsi que les CDD transformés en CDI.

« Faut-il supprimer les 50 places créées en EHPAD et souhaitées par tous ? Faut-il dire aux jeunes pris en emplois d’avenir que l’on arrête ?  Faut-il aussi arrêter les travaux engagés dans les collèges, et l’annoncer aux entreprises du BTP ? » demande-t-il. La campagne des cantonales ne fait que commencer.

Cette première passe d’armes n’en a pas moins été suivie à la mi-journée d’un second hommage rendu aux victimes de l’attentat. Le temps d’un rassemblement organisé cette fois-ci avec le personnel sur le parvis du Parlement de Navarre. En silence, toujours.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
687
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !