18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Pyrénées-Atlantiques : l'opposition dénonce un budget "imprudent"

09/01/2015 | L’UMP et le MoDem reprochent à la majorité de gauche du Conseil général d’avoir fait preuve d’imprudence financière

Le MoDem Jean-Jacques Lasserre (au premier plan, à d.) a eu la dent dure, tout comme son collègue UMP Max Brisson (à g.)

« La meilleure réponse à apporter au terrorisme, c’est que notre modèle de société continue à vivre » a-t-on rappelé jeudi au Parlement de Navarre. Au-delà de l’hommage rendu aux victimes de l’attentat commis à Charlie Hedbo, les conseillers généraux ont donc décidé de débattre, sans freins ni langue de bois, des orientations budgétaires 2015. La discussion laisse présager les arguments qui seront avancés pendant la campagne des cantonales, nouvelle formule.

Le ton a été donné d’emblée par le président socialiste Georges Labazée. « Nous sommes tous ici des républicains. Nous n’avons pas été d’accord sur tout. Mais nos différences font la force de la République. Je sais compter sur vous pour manifester notre attachement aux valeurs de la République, et plus largement aux droits de l’Homme » a-t-il déclaré, avant de demander à ses collègues de respecter une minute de silence. « Ce sera notre manière de dire non, nous ne cèderons pas. »

Un avenir encore incertainParce que la démocratie est d’abord faite de libres propos,  les débats politiques ont ensuite repris leurs droits. Ils ont amené Georges Labazée, ainsi que Margot Triep-Capdeville (PS, canton de Billère)  à rappeler, au nom du groupe de gauche, la priorité accordée au social, à l’investissement, et au développement des territoires. Cela, en dépit d’un contexte financier désormais plus restreint, qui nécessite d’avoir recours à l’emprunt.

Cette situation n’empêche pas les élus de la majorité de s’interroger sur les compétences que l’on attribuera à l’avenir aux départements : « Le transfert des collèges à la Région n’apporterait aucune amélioration, et il éloignerait les centres de décision » estime par exemple le président qui  se pose les mêmes questions sur la voirie.  Sans parler du poids de plus en lourd que représente aujourd’hui le RSA pour les finances du Conseil général.

« Une saignée financière" estime l’UMPCette analyse de l’exécutif, dont les grandes lignes ont été présentées ces jours derniers (lire notre article sur « L’avant et l’après des Pyrénées-Atlantiques ») a eu le don de faire sortir l’opposition de ses gonds. Après avoir, eux aussi, rendu un hommage aux victimes de l’attentat, les deux groupes qui la composent sont montés aux créneaux. Sans mâcher leurs mots.

Epargne brute divisée par trois, dépenses de fonctionnement qui augmentent de 100 millions alors que les recettes ne progressent pas… Quatre ans après le changement de majorité, la situation du Département « est devenue préoccupante » constate l’UMP Max Brisson. En accusant les élus de gauche d’avoir fait preuve d’imprudence dans leurs investissements, mais aussi  de « passivité  et d’immobilisme» devant cette saignée financière. Au passage, une  volée de bois vert est assénée au gouvernement qui, par ses volte-face et ses imprécisions, a « manqué l’acte III de la décentralisation ».

« Un terrible aveu d’échec » renchérit le MoDemLe MoDem Jean-Jacques Lasserre, chef de file du groupe Forces 64, n’a pas la dent moins dure. « Passer  d’une situation financière plus que favorable à une situation que même les plus pessimistes n’auraient pu imaginer, c’est un terrible aveu d’échec ».

La baisse des dotations de l’Etat ? La disparition de la redevance des Mines avec l’arrêt de l’extraction du gaz dans le bassin de Lacq ? « C’était annoncé depuis plusieurs années. On ne va pas jouer la surprise » s’exclame-t-il. Avant déplorer « le manque d’anticipation » dont a fait preuve la majorité départementale. Tout comme, entre autres dossiers,  sa « décision insensée de s’engager dans le financement de la LGV à hauteur 30 millions, alors que d’autres, Ségolène Royal en tête, renaclent. « Chez Réseau Ferré de France et à Bordeaux, on en rit encore, les contribuables basques et béarnais beaucoup moins ».

Elus et membres du personnel du Conseil général ont observé une minute de silence, à la mi-journée, en hommage aux victimes de l'attentat commis à Charlie Hebdo

Désaccord sur les embauchesEn désaccord avec Georges Labazée sur les chiffres, le patron de Forces 64 pointe également du doigt 200 à 220 embauches effectuées par le Conseil général.

« Une centaine, dont 76 agents du parc départemental et 19 des cités scolaires » que l’on a été obligé d’intégrer rectifie l’intéressé, qui évoque aussi les postes créés dans les centres de l’enfance, les maisons de retraite, ainsi que les CDD transformés en CDI.

« Faut-il supprimer les 50 places créées en EHPAD et souhaitées par tous ? Faut-il dire aux jeunes pris en emplois d’avenir que l’on arrête ?  Faut-il aussi arrêter les travaux engagés dans les collèges, et l’annoncer aux entreprises du BTP ? » demande-t-il. La campagne des cantonales ne fait que commencer.

Cette première passe d’armes n’en a pas moins été suivie à la mi-journée d’un second hommage rendu aux victimes de l’attentat. Le temps d’un rassemblement organisé cette fois-ci avec le personnel sur le parvis du Parlement de Navarre. En silence, toujours.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1459
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Aéroport Pau-Pyrénées Politique | 23/10/2017

Stratégie aéroportuaire régionale : Quel sort pour les aéroports de la région ?

Gilles Savary Politique | 22/10/2017

Interview: Gilles Savary : il n'y a pas que le parlement pour faire de la politique

La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne