Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/04/21 | A Sare, le boucher ouvre... des gîtes !

    Lire

    Les propriétaires d'une boucherie charcuterie traiteur dans le centre bourg de Sare (64) ont acquis en 2020 une maison située à proximité directe de leur magasin. Leur objectif : rénover la maison pour créer 3 types d'activités différentes! Au rez-de-chaussée un point de vente complémentaire, au 1er étage, un gîte d'étape de grande capacité et au 2ème étage, 2 logements pour saisonniers. Outre l'audace et l'originalité du projet porté par la SARL Larrun Lodge, il répondra au besoin d'accueil des saisonniers, nombreux sur le territoire du fait de la proximité de la côte et de l'attractivité touristique du village.

  • 12/04/21 | Mont-de-Marsan : Arte Flamenco se réinvente

    Lire

    Annulée en 2020, la 32ème édition d’Arte Flamenco se tiendra du 29 juin au 3 juillet en plein air et public assis dans 2 lieux inédits. Afin de respecter les conditions sanitaires, et en lien avec les conséquences budgétaires d'une jauge limitée, un seul spectacle payant aura lieu chaque soir à 21h30 aux Arènes du Plumaçon. La scène de la Bodega sera, elle, transposée Place Saint-Roch et accueillera des spectacles gratuits toute la journée. Les stages ne sont pas oubliés, 2 lieux en plein air, proches des Arènes sont ainsi envisagés. La programmation du festival sera dévoilée sur les réseaux sociaux le 29 avril prochain.

  • 12/04/21 | Une halle commerçante à Aixe-sur-Vienne (87)

    Lire

    Dans le cadre d’une réflexion de requalification urbaine visant à renforcer l’attractivité du territoire, la commune d’Aixe-sur-Vienne en Haute-Vienne va construire au coeur de la ville une halle d’une superficie de 326m². Grâce aux zones de stationnement réparties aux alentours, les riverains pourront facilement accéder aux douze commerçants qui vont s’y installer avec comme axes commerciaux privilégiés les produits frais et les circuits-courts.

  • 12/04/21 | Les femmes à l’honneur à Penne d’Agenais

    Lire

    Après un an de travail de recherche, les élèves du collège de Penne d’Agenais ont choisi 10 femmes à mettre à l’honneur sur le thème des femmes engagées en Lot-et-Garonne, France et Espagne sur la façade de l’entrée du collège avec la collaboration de l’association La Fabrique Toi-Même. Le 29 avril prochain, la fresque sera installée, carreau par carreau sur la façade du bâtiment. Ce projet est soutenu par la convention éducative du département du Lot-et-Garonne.

  • 09/04/21 | « De l’air ! » en Deux-Sèvres

    Lire

    L’association Ah ? qui propose des spectacles vivants et des évènements artistiques propose pour cette année 2021, 40 représentations dans 8 communes du département comme du théâtre de rue, de la poésie ou des dispersions graphiques. Les 22 compagnies programmées auront pour thématique « De l’air ! » en référence à l’épidémie de Covid-19 et traitera du besoin de liberté, de grands espaces, et de véritables retrouvailles. Festival espéré du 27 mai au 6 juin 2021...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques : Pour Jean-Jacques Lasserre, une rentrée entre bilan et perspective de campagne

30/09/2020 | Lors de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre a dressé le bilan du mandat qui s'achève et a annoncé sa candidature pour la prochaine élection départementale

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques

Lors de sa rentrée médiatique ce mardi 29 septembre, Jean-Jacques Lasserre, le président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé, comme une évidence, qu'il se portait candidat pour les prochaines élections départementales, en mars 2021. L'occasion aussi pour lui de rappeler « toute la pertinence de la collectivité départementale » à plusieurs reprises menacée dans son existence, et du même coup de dresser le bilan de son action au fil du mandat et des ses aléas : loi Notre, Covid-19 notamment.

Cette mandature a été « la mandature de l'offensive du Conseil départemental » démarre Jean-Jacques Lasserre à l'heure du bilan. « Plusieurs Gouvernements successifs, de tout bord, ont fait le procès du Département. Ca a été mal vécu mais nous avons eu la volonté de prouver le contraire, en affichant la pertinence du Conseil départemental, avec une notion de service public dont il ne faut pas se départir », plaide le Président Lasserre, qui note par ailleurs « qu'une succession d'éléments nous ont donné raison, et notamment le Covid ».

Solidarité, réactivité et volontarisme
En la matière, il n'est pas peu fier de préciser que « nous avons été les premiers à mettre des masques à disposition de certains professionnels, avant d'élargir à d'autres. » D'abord aux EHPAD, puis aux services d'aides à domicile, aux maisons d'enfance à caractère social, aux résidences services aux personnes âgées « Au total, c'est 3,5 millions d'achat de masques en comptant les Communautés de Communes qui se sont jointes à nous ». Sans oublier de lister les 10 masques par élèves fournis à la rentrée. « Le département a aussi été parmi les premiers a lancé des dépistages dans les EHPAD auprès des collaborateurs, et l'Etat, a emboîté le pas sur les résidents ».
Et si la situation a ainsi pu être gérer, c'est, défend le Président, parce que « la solidarité et la réactivité » font partie des quelques « principes simples » de fonctionnement de la collectivité. Avec celui du « rassemblement de toutes les énergies du département en direction des acteurs institutionnels, sociaux et économiques », appuie le Président Lasserre, qui n'oublie pas non plus de citer « l'innovation » et de « prise d'initiative », comme guides de l'action départementale.

C'est à ce titre d'ailleurs que face à une loi NoTR qui restreignait les compétences de sa collectivité, le choix a été fait d'avoir « une attitude volontariste pour ne pas abandonner des domaines qui nous tenaient à cœur, et notamment le domaine économique ». On donc été gardé en main, l'immobilier d'entreprises avec les communautés de communes, le déploiement du très haut débit, via la fibre, mais aussi le secteur agricole. « Grâce à une convention avec la Région, nous avons démultiplier notre action dans ce domaine » : aide à l'installation des jeunes, réflexion approfondie sur les circuits courts et le manger bio, etc.

Autres compétences mises en avant: le social, « que nous avons révisé en essayant de le territorialiser », l'aménagement du territoire, les collèges avec une compétence obligatoire sur « le gîte et le couvert », mais au-delà avec des dispositifs d'accompagnement pédagogiques, autour de la citoyenneté notamment, ou encore l'école de la deuxième chance...

"Le chemin de l'innovation"
Jean-Jacques Lasserre appuie aussi avec force sur « le chemin de l'innovation » qu'a choisi d'emprunter sa collectivité sur cette mandature, et de citer le Plan Montagne « pour maintenir un massif vivant et dont les premières réalisations arrivent sur les stations de ski », le très haut débit donc, et, sur les usages, l'inclusion numérique « avec près de 170 lieux où les gens peuvent venir se former ». Aussi le TIGA (Territoire d'Innovation de Grande Ambition) pour lequel le Département a été lauréat sur des thématiques liées aux énergies renouvelables notamment, et en vertu duquel « l'octroi des aides en direction des entreprises a démarré », précise-t-il.
Autre fierté de Jean-Jacques Lasserre : « un audacieux plan sur le vélo, démarré il y a 10 ans, qui continue son déploiement sur un rythme convenable », ainsi que le dossier de la présence médicale pris « à bras le corps » par la collectivité. « Ici, nous essayons de créer des conditions d'accueil alléchantes pour les professions médicales sur les régions où il y a un désintérêt de leur part. On travaille avec les médecins, avec la fac de Bordeaux pour l'accueil d'étudiants et de stagiaires, l'Autorité régionale de la Santé, ou encore avec les communautés de communes. Et nous avons des résultats qui sont extrêmement intéressants sur notre département. » Autre politique innovante citée : la participation citoyenne avec le lancement d'un budget participatif, dont les résultatsseront prochainement dévoilés, et qui a connu un beau succès annonce déjà Jean-Jacques Lasserre.

" Un fonds d'aides territorial aux entreprises va être mis en place "
Quant aux perspectives futures, les conséquences de l'épidémie, reste au coeur des attentions. Outre les accompagnements sanitaires, le Département a également débloqué un accompagnement supplémentaire auprès des partenaires culturels, sportifs et de solidarité « à hauteur de 80% des aides habituelles ». Le tourisme a également bénéficié d'un plan de relance de 1 million d'euros quand le Département a maintenu ses appels d'offres et crédits pour les chantiers en cours ou à venir.
Mais un autre projet, plus structurel, est dans les cartons du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Même s'il « n'est pas totalement abouti », l'annonce est faite : un fonds d'aides territorial aux entreprises va être mis en place. « L'ambition, c'est de permettre un renforcement des fonds propres des entreprises sur une durée qui soit supérieure aux prêts garantis par l'Etat. Car un prêt sur 3, 4 ou 5 ans ne permet pas une vraie consolidation des entreprises qui ont eu de gros pépins ». Pour l'heure, Jean-Jacques Lasserre ne donne pas de chiffres : « le travail est en cours avec le Bureau de Développement Economique et avec quelques grandes sociétés nationales pour la mise en place de ce fonds, et sur ses aspects juridiques en particulier », précise t-il. Un dispositif qui prendra a priori la forme de prêts très longue durée. « D'autant qu'en ce moment, les banques ne manquent pas de liquidité, on devrait trouver des capitaux », glisse-t-il.

Des primes Covid versées avant la fin de l'année
Mais, c'est dès la prochaine session la Covid s'invitera, à nouveau, dans les débats avec le vote d'une prime Covid pour les personnels de l'aide à domicile, de 500 à 1000 €, selon le nombre de jours travailler durant le confinement. C'est un budget total de 1,6 million d'euros, accompagné par l'Etat à hauteur de 800 000 €. Une prime que le Conseil départemental étend aussi aux salariés des structures médico-sociales (résidences autonomies ou encore structures d'aide sociale à l'enfance notamment), mais ici sans apport de l'Etat. Ce sont ainsi 800 000 € qui seront distribués « avant la fin de l'année » aux structures qui redistribueront à leurs agents.
« Au total la crise Covid a coûté 11 millions d'euros au Département, dont 4 viendront de l'Etat. Soit une charge nette de 7 millions d'euros », pointe Jean-Jacques Lasserre, qui craint par ailleurs un bond important du recours au RSA en fin d'année. « Pour la première vague de l'épidémie, il y a eu différentes formes d'aides d'urgence... et les entreprise ont pu avoir les reins assez solides pour tenir le choc, mais cette seconde vague nous la redoutons beaucoup notamment sur des secteurs importants ici comme l'aéronautique, mais aussi l'hôtellerie ». Le tout pour le département dans un cadre de ressources « très contraintes ».
Si le Président pointe « la restauration des équilibres financiers et une belle situation par rapport à l'endettement » au nombre des points positifs de son mandat, il n'empêche qu'entre la perte de taxe professionnelle cette année et celle du foncier bâti l'an prochain, « la mise en dépendance par rapport à l'Etat est de plus en plus forte... ». Une « atteinte à la liberté d'initiative des collectivités locales », qu'il déplore sans entacher son enthousiasme quant à sa candidature aux prochaines élections départementales et à la Présidence du Département : « Ma passion pour ce territoire ne s'émousse pas, j'ai toujours envie de m'impliquer sur ces sujets de solidarité, d'aménagement du territoire, d'innovation. ». La discussion avec Les Républicains est déjà à l'oeuvre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4363
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !