Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

09/01/19 : Un incendie volontaire a été découvert ce matin à la sous-préfecture de Lesparre-Médoc. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts ne permettent pas l'ouverture des services au public ce matin.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/19 | 14ème salon du livre ancien le 20 janvier à Bordeaux

    Lire

    L’ALAM (Association Les Amis du Livre ancien et moderne) et le SNBB (Syndicat national des Bouquinistes et des Brocanteurs) organisent, le dimanche 20 janvier de 10h à 19h, son traditionnel Salon du livre ancien, salle capitulaire de la cour Marly, à Bordeaux. Collectionneurs, chineurs, bibliophiles, amateurs, promeneurs, curieux, jeunes et moins jeunes sont attendus pour découvrir des éditions rares, BD anciennes, cartonnages des romans de Jules Verne, vieux papiers, gravures, etc…

  • 15/01/19 | Nuit de la lecture 2019 à Pessac et Libourne

    Lire

    Les villes de Pessac et Libourne proposent une soirée autour de la lecture le samedi 19 janvier à partir de 18 h 00. Cet événement participatif invite les habitants et les acteurs associatifs ou institutionnels à partager des lectures sélectionnées dans la langue de leur choix. Les textes seront lus dans leur langue d'origine, puis en français. Animations gratuites et entrée libre. Pessac : bibliothèque Pablo Neruda, 16bis allée des Mimosas. Libourne : médiathèque Condorcet, place des Recollets.

  • 15/01/19 | Le Salon des Voyages de Poitiers pour choisir vos vacances

    Lire

    Le 19 janvier, l’aéroport de Poitiers-Biard accueille en partenariat avec le département de la Vienne et Grand Poitiers le Salon des Voyages. L’occasion de découvrir les nouvelles destinations proposées par le tour-opérateur Top of Travel mais aussi les nombreuses animations. Vous pourrez par ex essayer un simulateur de vol à voile sur le stand du département et voyager dans le temps avec l’application 3D Poitiers Evolution grâce à un casque de réalité virtuelle sur le stand de Grand Poitiers.

  • 15/01/19 | Emploi : +0,2 % en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    L’URSSAF vient de publier les chiffres du 3e trimestre 2018 pour la Nouvelle-Aquitaine. Malgré une croissance ralentie pour le deuxième trimestre consécutif, 2 500 emplois ont été créés sur la période, pour une progression de 0,2 %. Le principal bassin d’emploi demeure la Gironde, avec 0,6 % d’emplois supplémentaires. Sur l’année, l’augmentation d’emplois néo-aquitains (1,4 %) reste supérieure au chiffre national (1,1 %).

  • 14/01/19 | Dassault Mérignac conforté par le programme Rafale 4

    Lire

    Réaction d'Alain Anziani, maire de Mérignac vice-président de la métropole, à l'annonce faite à Dassault Mérignac, en présence d'Eric Trappier son président, par la ministre des Armées, Florence Parly, d'un nouveau programme Rafale 4 : « Cette modernisation du Rafale confortera les activités de Dassault qui emploie à Mérignac 1400 personnes mais aussi celle des sous-traitants, soit au total 5.000 salariés ; elle renforce notre industrie aéronautique dans le monde. » Le site de Mérignac va du coup se développer avec un nouveau hangar.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pyrénées-Atlantiques : Rousset creuse son sillon, le FN aussi

13/12/2015 | Le socialiste Alain Rousset l'emporte en bénéficiant de solides reports de voix. Par contre, le FN s'installe dans le paysage

Alain Rousset (ici en réunion publique à Pau) a obtenu 47,85% des suffrages

Arrivé largement en tête dans les Pyrénées-Atlantiques, le candidat socialiste bénéficie du report des voix des écologistes et des formations de gauche. Mais aussi sans doute, pour une part, du sursaut républicain provoqué par la montée en force du Front National. Son score de 47,85% lui permet au final de devancer de plus de 12% la candidate de l’union de la droite et du centre créditée de 35,20%, tandis que l’extrême droite connait un léger tassement. Cela n’empêche pas le FN de totaliser 16,95% des voix dans le département. Très loin au-delà des 6% obtenus il y a cinq ans. Au pied des Pyrénées, les frontistes ont, eux aussi, le sourire.

En Béarn, terre habituellement ancrée à gauche, la « machine » Rousset a fonctionné sans coup férir à l’issue d’une campagne où le président PS sortant de la région Aquitaine a multiplié ses interventions sur le terrain. Que ce soit par exemple pour mettre l’accent sur la formation des jeunes et sur le soutien apporté aux entreprises locales dans une terre industrieuse. Ou encore pour défendre le dossier du rail et celui de la liaison Pau-Oloron-Canfranc, en passant par une vallée d’Aspe où il a ses habitudes.

Le report des voix : l’arme fatale d’Alain RoussetCette assiduité a porté ses fruits. Alain Rousset a également bénéficié d’un report quasi sans faille des voix de gauche. Les scores obtenus au premier tour par le Front de gauche et les Ecologistes lui permettaient en effet de miser sur une réserve de plus de 10 % des suffrages. Cela, en dépit des tiraillements provoqués chez certains de ses alliés par le dossier de la LGV.

Une telle avance a pris des allures d’arme fatale pour des concurrents qui, eux, semblaient avoir fait le plein de leurs électeurs. Sans parler de la réaction que la montée du Front National a suscitée chez un électorat ayant choisi de s’abstenir au premier tour.

Les frontistes labourent profondCela étant, la victoire du candidat de gauche n’est pas suffisante pour contrer la formation d’extrême droite, qui laboure profondément les zones rurales et les milieux populaires.

Le score de 25,77 % obtenu par le FN dans la ville ouvrière de Mourenx, cité dont le député PS David Habib était le maire voici peu de temps, donne à réfléchir. L’extrême droite y dépasse de plus de 11 % les voix accordées à la droite et au centre. Quant à son résultat départemental, il s’établit à 16,95 %. Jacques Colombier a raison quand il affirme, avec un sourire grand comme ça, que le FN ne s’effrite pas, mais qu’il « se maintient ».

Bayrou soutient, mais Pau ne suit pas Du côté de la droite et du centre, le moins que l’on puisse en dire, c’est que la mayonnaise n’a pas pris.

Le soutien

Il est vrai que quelques couleuvres ont eu du mal à passer. Que ce soit du côté des responsables locaux de l’UDI, sanctionnés par leur formation pour avoir manifesté leur désaccord sur la composition de la liste. Ou encore chez les Républicains, dont le porte-parole, Max Brisson, a été obligé de reculer de quelques places pour s’asseoir à contrecœur sur un siège considéré comme éjectable en cas de défaite. De là à penser que quelques comptes se sont réglés dans les urnes, il n’y a pas loin.

Autre constat : l’appel lancé par Virginie Calmels à l’électorat du FN n’a donné aucun résultat. Tout comme le « soutien indéfectible » apporté par François Bayrou à la candidate girondine ne semble pas avoir produit plus d’effet que cela. Loin s’en faut.

A Pau, ville conquise à la gauche par le patron du Modem, Alain Rousset recueille 50,66 % des suffrages tandis que Virginie Calmels n’obtient que 34,08 % et que le FN totalise 15,25 % des voix. Pour l’édile béarnais, ce n’est peut-être pas un désaveu, mais c’est un loupé.

Le nouveau paysage du Pays BasqueDimanche soir, au Novotel d’Anglet, Michel Veunac, le maire de Biarritz, Max Brisson, le Républicain chef de file de l’opposition de Biarritz, et la Républicaine Sylvie Durruty, adjointe au maire d’un maire de Bayonne UDI très absent, ont pour leur part constaté deux choses.

D’abord, le report sans faille de la gauche qu’ils imaginaient depuis dimanche dernier face à une Virginie Calmels possédant moins de réserves.

Ensuite, l’installation -  c'est vraiment le mot -  du Front national dans une région dite conservatrice. "En fait, c'est Rousset après trois mandats qui est devenu le candidat conservateur", plaisantait cette droite républicaine qui se retrouvait entre elle.
Chacun devra prendre leçon de ce deuxième tour. Ainsi, Virginie Calmels qui possédait une bonne avance devant Alain Rousset à Anglet, a été distancée de 4 points au soir du deuxième tour. Le Modem Michel Veunac et le Républicain Max Brisson, eux, ont eu la satisfaction de voir que leur candidate de coalition a conservé 732 voix d'avance sur le président sortant à Biarritz, comme dans une moindre mesure à Saint-Jean-de-Luz.

Mais, dans le même temps, on remarque qu'avec 14, 11% de suffrages dans la Perle de la Côte basque, le Front national, tout en se tassant légèrement, s'installe dans le paysage. Même constat à Anglet avec 14,55% des suffrages et à Bayonne avec 16,20%. A Hendaye, ville frontalière largement dévouée à la gauche, le Front  affiche un score de 16,59%. Et que dire du Boucau avec 19,25%.
Au Pays basque donc, le président du Conseil régional Alain Rousset en lançant un Hitza Hitze (la parole donnée) dans ses premières déclarations aura été le grand vainqueur de cette élection. Avec une majorité absolue de 50,61% des suffrages à Bayonne et un pic de 59,54% à Hendaye.
Résultat : si l'UDI Barthélemy Aguerre, cinquième sur la liste du 64 de Virginie Calmels sauvera sa tête, il ne devrait y en avoir que cinq dans le département. CQFD: Max Brisson, le Républicain serait hors course.

En vieux briscard de la politique, avant ce deuxième tour, ce dernier a programmé une conférence de presse en ce début de semaine. Assurément pour expliquer le pourquoi du comment...

Les résultats du département :
Inscrits 499 870, votants 280 928 (56,20%), exprimés 265 797
Alain Rousset (Union de la gauche) 127 180 (47,85%)
Virginie Calmels (Union de la droite et du centre) 93 559 (35,20%)
Jacques Colombier (Front National) 45 058 (16,95%)

Les résultats par commune :
http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/75/7564/index.html

Les élus des Pyrénées-Atlantiques :

Bernard Uthurry (PS), Sandrine Derville (PS), Pierre Chéret (PS), Frédérique Espagnac (PS) , Mathieu Bergé (PS), Alice Leiciagueçahar (EELV), Michel Minvielle (PS), Nathalie Francq (PS), Andde Sainte-Marie (PS), Emilie Dutoya (PS), Jean-François Blanco (EELV), Charline Claveau-Abadie (PS), Patrice Laurent (PS), Monique Semavoine (Modem), Marc Oxibar (LR), Sylvie Durruty (DVD), Michel Veunac (Modem), Denise Saint-Pé (Modem), Barthélémy Aguerre (UDI) , Jean-Michel Iratchet (FN), Claudie Cheyroux (FN) , Gilles Hustaix (FN).

 

Jean-Jacques Nicomette et Félix Dufour
Par Jean-Jacques Nicomette et Félix Dufour

Crédit Photo : Aqui

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
5233
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !