13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Quand Bordeaux Ecole de Management donne la parole aux jeunes pour parler Présidentielles 2012.

01/03/2012 |

Quand Bordeaux Ecole de Management donne la parole aux jeunes pour parler Présidentielles 2012.

Mardi 14 février, J-68 aux élections présidentielles. En pleine campagne pour la conquête de l'électeur indécis, l'association Forum Events de la BEM, l'école de commerce bordelaise, a décidé d'offrir une arène aux principaux partis en lice. "Présidentielles 2012: Le Grand Débat". A cette occasion six représentants d'âge compris entre 22 et 33 ans - Benjamin Lancar, président des Jeunes Populaires, Rama Sall, secrétaire générale du Mouvement des Jeunes Socialistes, Adrien Debever, vice-président des Jeunes Démocrates, Julien Rochedy, président des Jeunes avec Marine et porte-parole du Front National de la Jeunesse, Wandrille Jumeaux, secrétaire fédéral des Jeunes Ecologistes et Maxime Verner, président de l'association des Jeunes de France et candidat à l'élection présidentielle - ont exposé les positions de leurs partis autour de trois grands axes: l'économie, la société et l'Europe. Le fil rouge, la jeunesse.

Quoi de mieux que la Saint Valentin pour un coup de foudre? Mardi 14 février, dans un amphithéâtre bondé, les jeunes représentants des principaux partis français tentent de séduire un aussi jeune public de potentiels électeurs. Sur scène six fauteuils aux trois couleurs primaires histoire de mieux trancher les orientations politiques. Bien qu'ils se présentent comme porteurs d'idées nouvelles et jeunes, ils se font en fait porte-paroles des programmes de leurs partis respectifs ( exception faite pour Maxime Verner qui, on le rappelle, est l'un des candidats aux présidentielles).

La finance, la bête noire et le vrai grand adversaire des politiques aujourd'hui, est la première question économique abordée. Les avis sont concordants et tant pis pour Friedman & Co. : il faut réglementer les marchés financiers pour limiter la spéculation, déstabilisante et donc nuisible. Selon des différents degrés d'ingérence, les jeunes représentants prêchent pour un engagement étatique plus important. Entre le retour au protectionnisme soutenu par M. Rochedy du FN et la nécessité d'une croissance plus soutenable, appuyée par M. Jumeaux des Verts, ce sont les taxes sur les transactions financières - entre autres la taxe "Robin des Bois" de 7% proposée par M. Verner - les plus en vogue.

A propos de désendettement, l'urgence de rééquilibrer les comptes publics est unanimement reconnue. Le Front National, par la voix de son représentant, se dit pour une dévaluation monétaire (qui comporterait une sortie de l'euro) pour relancer la compétitivité des industries françaises et la croissance. Les autres voix, différentes de celle-ci, sont plutôt synchrones. Pour réduire la dette, l'augmentation du prélèvement fiscal semble nécessaire. Que ce soit de façon juste, solidaire, pour l'innovation ou pour la croissance, le mot clé reste la hausse des impôts.

Les avis se font beaucoup plus parcellisés lorsqu'on touche la corde sensible de l'emploi. Chacun attaque le problème sous un angle différent, chacun apporte sa solution. Lorsque l'on considère le chômage comme un problème d'offre et de demande, la meilleure approche serait une augmentation des postes en baissant le coût du travail (UMP). Si l'on présentela question comme liée au côté non-soutenable de l'actuelle forme de croissance,la transition écologique de l'économie et le partage du temps de travail sembleraient préférables (EELV). Il veulentréindustrialiser (FN), créer 50 000 emplois (PS), faciliter les liens entre jeunes et PME (MoDem), investir dans la formation ( Maxime Verner). Beaucoup de solutions. Trop de solutions. Pas de solutions?

Jusque là, les piques ne manquent pas, dans une atmosphère cependant très relax. Vient le temps des thèmes sociaux et de la question de l'immigration notamment; les esprits s'enflamment alors, les clivages ressortent alors fortement et les couleurs des fauteuils retrouvent leur sens. Les bleus (UMP, FN) avancent des argument qui se veulent pragmatiques, liés à la mauvaise conjoncture économique, pour légitimer le choix d'une immigration maîtrisée et d'une plus rigide fermeture des frontières, "des fenêtres qu'il faut fermer lorsqu'il fait froid" selon le président des Jeunes avec Marine. Pour les sièges rouges (PS, EELV) l'immigration est une richesse, une opportunité et une nécessité pour la France, qui doit plutôt gérer le problème de l'intégration. Les jaunes, au milieu, se répartissent: ils tournent l'un en orange (M. Verner), l'autre en vert (A. Debever).

L'harmonie est retrouvée lors du seconde sujet du bloc "Société". Sur le thème de l'éducation, tout le monde est d'accord à l'exception bien sûr du représentant PS: la volonté de créer 50 000 emplois dans ce secteur n'est pas considérée crédible d'un point de vue financier.

Et, enfin, l'Europe fut. Les représentants se disent tous pour l'Europe, mais laquelle? Une Europe qui est une culture et qui n'a rien à voir avec celle "institutionnalisée par les technocrates de Bruxelles" pour le FN. Une Europe des peuples, pour les Verts et les MoDem, avec une Constitution, un Président directement élu par les citoyens européens et avec des vrais moyens propres. Une Europe des régions, pour le président de l'association des Jeunes de France, qui serait la meilleure échelle pour en faire ressortir la culture. Une Europe des Nations, qui fonctionne très bien telle qu'elle est maintenant pour l'UMP, qui devrait être plus solidaire et avoir des normes sociales partagées pour le PS. Déclarations, promesses, récriminations. Au bout de deux heures l'opération de séduction s'achève. Au bénéfice de qui? l'interrogation demeure.

Giada Affaticati

Partager sur Facebook
Vu par vous
539
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !