aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Quand Philippe Madrelle défend la parité au sein des départements Gironde en tête

21/01/2013 | Un Philippe Madrelle offensif lors de ses voeux à la presse en défenseur de la parité prévue par le projet de loi débattu au Parlement

Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde, lors de ses voeux à la presse le 21/01/2013

Le sénateur, président du Conseil général de la Gironde, du temps des années Sarkozy, était un défenseur intransigeant des départements menacés d'extinction par la réforme territoriale qui créait un conseiller à double casquette département-région. Autant dire que la victoire de sa famille politique et le maintien des prérogatives du département le renforcent dans ses convictions. Le conseil général qui va devenir conseil départemental doit devenir l'un des nouveaux bastions de la parité puisque le projet de loi en débat au Parlement crée un binôme homme-femme dans chaque canton. A suivre.

"Cette réforme qu'on a commencé à débattre au Sénat a jusqu'ici été mal enclenchée car certains de nos collègues masculins ont des progrès à faire (1)." Philippe Madrelle pointe du doigt ces élus de droite mais aussi communistes ou radicaux qui ont voté contre le projet de loi au Sénat. Mais, après le passage devant l'Assemblée nationale, le temps des navettes épuisé, la parité devrait être officialisée. Le nombre des cantons serait divisé par deux mais le nombre des élus maintenu en l'état par le biais de la parité totale. Une réforme qui a pu faire sourire et le fera encore mais qui réjouit l'homme de gauche ; "nous n'avons pas de leçons à recevoir, les rares femmes de notre assemblée sont de gauche"... Mais il est un autre sujet de préoccupation et de vigilance pour Philippe Madrelle, le respect de l'équilibre entre cantons urbains et ruraux. A partir du moment où le nombre des cantons passe de 63 à 32 - pourquoi pas 33 suggère le président ? - les périmètres des nouveaux cantons devront être redessinés avec le souci de l'équité. Un chantier que les préfets au nom de l'Etat engagent mais dont on comprend bien qu'il se fera sous l'oeil vigilant et proactif des départements eux-mêmes; un chantier dont on va sûrement parler souvent dans l'année qui s'ouvre, les prochaines cantonales ayant été reportées en 2015 qui sera aussi l'année des élections régionales.

Le débat institutionnel sur la nouvelle étape de la décentralisation en préparation convainc Phlippe Madrelle du rôle, à ses yeux irremplaçable, du département dans une France touchée par la crise économique et sociale. Et de rappeler les compétences transférées par l'Etat qui confèrent aux départements des missions de solidarité, à la fois budgétairement lourdes et socialement irremplaçables: le RSA par exemple 14 millions d'euros par mois en Gironde, la Prestataion Handicap, la Prestation autonomie l'APA... L'espoir d'une plus grande prise en charge de la dépendance par l'Etat habite Phillippe Madrelle mais la partie est loin d'être gagnée même s'il parie sur la compréhension de François Hollande, ancien président du Conseil général de Corrèze... En attendant la Gironde égrène ses motifs de satisfaction: un plan d'équiment haut débit de grande ampleur réalisé en partenariat avec France Télécom, le développement du covoiturage avec l'ouverture d'une quarantaine d'aires cette année, la réussite du réseau de transport Transgironde avec une progression du trafic de 71% au bout de trois mois, le programme des Maisons de la Solidarité, celui de la création et la modernisation des collèges qui vont bénéficier d'un programme d'investissements de 190 millions d'euros en trois ans... Interrogé sur quelques sujets de portée régionale, la LGV notamment et en particulier l'avenir du GPSO, le projet des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye, Philippe Madrelle a d'abord rappelé que le département s'était engagé à apporter 145 millions d'euros pour la réalisation de Tours-Bordeaux avant d'apporter son soutien à Gilles Savary, son vice-président dont on sait qu'il a émis au grand dam d'Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, des doutes sur la capacité à financer le GPSO: " ce qu'il dit, il ne l'invente pas, ça me paraît trés crédible."

1. Le Sénat en première lecture a rejeté par 166 voix contre 142 le projet présenté par Manuel Valls, la droite UMP et UDI ayant voté contre, les communistes s'étant abstenus et les Radicaux ( RDSE) soutien de la majorité sénatoriale n'ayant pas pris part au vote.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
221
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !