Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/10/20 | La CCI Bordeaux Gironde réagit au re-confinement

    Lire

    La CCI Bordeaux Gironde réactive et renforce sa Cellule d’appui aux entreprises afin d'être une porte d’entrée unique avec un numéro (05 56 79 5000) et un mail spécifique (contact@bordeauxgironde.cci.fr) pour répondre aux besoins d’accompagnement des chefs d’entreprise. "Comme nous l’avons été pendant le confinement et aujourd’hui dans cette phase de relance, nous nous devons de rester en contact rapproché avec les TPE-PME. Elles ont besoin de nous" expose Patrick Seguin, Président de CCI Bordeaux Gironde. Tous les services de la CCI Bordeaux Gironde resteront accessibles annonce la structure.

  • 29/10/20 | Bassens : 2 millions d'euros pour optimiser les capacités de stockage du port

    Lire

    Le Grand Port Maritime de Bordeaux a lancé en 2019 un plan de restructuration économique et territoriale. La première tranche de ce plan concerne la refonte du terminal à conteneurs de Bassens, qui ne peut prétendre à une occupation totale de ses locaux du fait de la vétusté des lieux et du manque d'équipements adaptés. Alors que les opérations de rénovation des hangars de Bassens ont déjà démarré, la Région investit 2,6 millions d'euros dans l'optimisation des capacités de stockage du port.

  • 29/10/20 | Dordogne : lancement d’un Observatoire de l’habitat

    Lire

    Lancé par le Conseil Départemental de la Dordogne, l’Observatoire est un outil de connaissances et d’analyses de l’habitat avec pour objectif de suivre l’évolution du territoire afin de mieux identifier les besoins en matière de logement. Au travers de cette Observatoire, le Département met son ingénierie et ses moyens techniques au service des acteurs pour les accompagner dans la mise en place de leurs projets. Pour accéder à cet observatoire.

  • 29/10/20 | La Région soutien le cinéma, exemple à Limoges

    Lire

    Pyramide production, société de production basée à Limoges depuis 1988, produit actuellement le documentaire « Matriochkas, les filles de la guerre » qui retrace l’histoire de 3 nonagénaires dont les vies ordinaires cachent des destins extraordinaires. Lors de la commission permanente du 17 octobre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce documentaire à hauteur de 15 000 euros.

  • 28/10/20 | TBM: la fausse gratuité du tram

    Lire

    Surprise d'un certain nombre d'usagers du tram à Bordeaux qui, accédant aux rames, ont découvert ce 28 octobre, collés sur les valideurs, des stickers reprenant un visuel de TBM annonçant la gratuité des transports. Dans un communiqué Kéolis Bordeaux Métropole rappelle « que la validation reste obligatoire dans tout le réseau TBM »  et précise que « les contrôleurs face aux voyageurs sans titre de transport n'ont pas verbalisé, privilégiant le dialogue et expliquant qu'il s'agissait d'une information frauduleuse suite à une action revendiquée par le collectif « extinction rébellion » Keolis Bordeaux Métropole va porter plainte auprès de la Police.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Qui est Christelle Pieuchot, la nouvelle présidente de la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ?

25/08/2020 | Conseillère régionale PS, la charentaise-maritime Christelle Pieuchot a été élue à la tête de la Maison début juin

Christelle Pieuchot dans son cabinet d'avocate à La Rochelle

Il ne faut pas se fier à son air angélique et à sa blondeur enfantine. A seulement 39 ans, la nouvelle présidente de la maison de la Nouvelle-Aquitaine a du bagage et du bagou. A La Rochelle, Christelle Pieuchot s’est d’abord imposée comme avocate avant de grimper les échelons du monde politique. Après être passée par les campagnes les municipales, les cantonales et les régionales, son élection en juin à la tête de la Maison de la Nouvelle-Aquitaine semble une suite logique dans son parcours.

La politique, elle n’y avait jamais réellement songé durant ses études de Droit, de La Rochelle à Poitiers. Aujourd’hui encore, elle ne s’envisage pas comme une femme politique. « Pour moi, un vrai politique, c’est celui qui construit une stratégie de carrière en pensant toujours au coup d’après. Je me vois plutôt comme une citoyenne au service d’une majorité politique et d’un territoire », explique-t-elle. C’est André Bonnin qui lui met le pied à l’étrier. L’ex conseiller départemental PS du canton de Rochefort, lui-même avocat, embarque son ex-salariée dans les élections municipales de 2014. « Je ne me voyais pas lui dire non alors qu’il m’avait tendu la main à une époque où j’en avais besoin. Je lui ai demandé de me positionner en toute fin de liste. Ca l’a fait rire », se souvient la trentenaire. La Ville de Rochefort leur passe sous le nez mais Christelle acquiert une solide expérience de campagne. « J’ai découvert le travail d’équipe, l’engagement collectif, l’esprit de cohésion et la proximité avec le public », raconte-elle. Une approche qu’elle saura mettre en application pour les élections cantonales. « On a fait beaucoup de porte à porte. Ca m’a conforté dans l’importance de la relation humaine. En réunion publique, on est moins dans l’immédiateté qu’un contact sur le terrain, qui est un échange sans filtre. Quand vous allez sur les marchés, dans la rue ou chez les gens, vous êtes confrontés à des réalités diverses et immédiates », analyse-t-elle.

Le manque de représentation de la femme en politique l’interpelle. C’est pour cette raison qu’elle dit oui au parti socialiste venu la chercher en 2015 pour briguer le canton de Rochefort avec Pierre Feydeau. « Quand on regarde bien la situation, on se dit que dans le fond, il n’y a personne pour mettre les mains dans le cambouis à votre place, et qu’on peut rester longtemps assis sur son siège à regarder ce que font les autres ». La passivité du commentateur, très peu pour elle ! La campagne de 2015 est pourtant rude. Christelle Pieuchot découvre les coups bas et les petites mesquineries entre candidats qui jalonnent la plupart des élections politiques. L’ambiance électorale est délétère et sa liste doit s’incliner pour une poignée de voix face au duo Pons/Campodavre (LR), mais qu’importe ! « Il s’est passé quelque chose durant cette campagne, en terme de prise de conscience, de sensibilité à l’importance de la chose publique », explique-t-elle. La trentenaire rempile sans ciller l’année suivante pour les régionales.

"Faire sens" auprès des Néo-aquitains

2016 est son année. La jeune femme est élue en 4e position sur la liste d’alliance PS-PRG-EELV menée par le rochelais Gérard Blanchard (PS). On lui confie une délégation au tourisme, auprès de Sandrine Derville. Elle planche sur des thématiques fortes en matière d’évolution du territoire, comme le schéma de développement  touristique, sur les politiques de contractualisations et d’accompagnement des agglomérations à enjeux touristiques, comme le contrat CARO/CARA/Pays Marennes-Oléron ; le projet de Territoire à énergie positive (TEPOS) de la CdC d’Oleron ; le schéma des Parcs Naturels régionaux ; le Grand projet de marais de Brouage ou encore le projet de l’Arsenal des Mers de Rochefort.

Très vite, Christelle Pieuchot devient la secrétaire de l’association de la Maison de la Région. Elle accompagne la fusion de la Maison de l’Aquitaine et de celle du Limousin. Elle y constate que l’alliance des régions « n’a pas toujours été bien vécue par les départements de Poitou-Charentes et du Limousin ». La jeune femme travaille donc sur l’identité et l’attractivité nouvelles du territoire. Pour elle, il est important « de faire sens » auprès des habitants, pas seulement en terme politique mais aussi culturel, patrimonial et « de vivre ensemble ».  Elle affirme partager la vision d’Alain Rousset de faire de la Nouvelle-Aquitaine un « grand territoire » attractif, touristique et économique. « Il a une conception de chef d’entreprise, au sens de vouloir œuvrer pour tous, avec une politique d’effets leviers sur les accompagnements portés par la Région », estime-t-elle.

Eviter l'écueil du tropisme bordelais

Travailler sur l’attractivité du territoire est pour elle autant « un défi » qu’une nécessité : « Un territoire qui n’est plus attractif périclite. La Nouvelle-Aquitaine a globalement une bonne image auprès de ses habitants comme à l’extérieur, mais c’est un travail constant. Il faut convaincre ceux qui y vivent de rester et ceux qui n’y sont pas de venir ». Elle a conscience du tropisme bordelais, notamment auprès des Parisiens, toujours plus nombreux à vouloir s’installer dans la préfecture de Région. « Il est important de rééquilibrer l’image des autres territoires par rapport à Bordeaux. L’idée n’est pas d’attirer de nouveaux habitants dans les bassins de vie déjà saturés, mais plutôt de leur montrer tout l’intérêt de vivre dans des villes comme Angoulême ou Niort. Nos territoires sont complémentaires ».

Pour elle, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine est la première vitrine de cette attractivité. « La Maison n’est pas un Comité régional de tourisme (CRT) bis. L’objectif est de travailler auprès de la diaspora parisienne originaire de Nouvelle-Aquitaine pour les faire revenir sur le territoire et créer du réseau entre Paris et la région », estime-t-elle.  Déjà sur les rails, l’idée d’en faire un centre d’affaires est toujours là. Reste à mettre en place un dispositif de conférences, de réunions d’affaires et de rencontres entre anciens élèves d’écoles néo-aquitaines et chefs d’entreprises. Christelle Pieuchot imagine une sorte de conciergerie « qui servirait d’intermédiaire entre les différents acteurs du territoire : chefs d’entreprises, collectivités et EPCI. Il reste à travailler sur le comment ».  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5402
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Emmanuel Macron lors de son allocution ce 28 octobre à 20 heures. Politique | 28/10/2020

Covid-19 : Emmanuel Macron décrète un second confinement

Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Politique | 27/10/2020

Covid-19 : « Bordeaux est épargnée, pour le moment »

une aide alimentaire aux étudiants Politique | 27/10/2020

Crise sanitaire : la Région dresse le bilan du dispositif d'urgence destiné aux étudiants

Illustration médecine Politique | 27/10/2020

Comment la Charente-Maritime compte lutter contre la désertification médicale

Léonore Moncond’huy a été élue maire de Poitiers le 28 juin 2020 avec 42,83% des suffrages exprimés. Après un peu plus de 100 jours, elle dresse un premier état des lieux. Politique | 19/10/2020

Grand entretien : Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers "Il faut que l'on reprenne notre destin en main"

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy Politique | 16/10/2020

Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

Macron 16 mars 2020 Politique | 15/10/2020

Covid 19: Urgence sanitaire, Macron remonte en première ligne

Alain rousset, Lydia Héraud et Bernard Farges, président du CIVB Politique | 14/10/2020

La Région débloque 5 millions d’euros pour soutenir la relance de la filière viticole

Delphine Labails, maire de Périgueux Politique | 13/10/2020

Delphine Labails, maire de Périgueux "Nous avons des choses à construire avec Bordeaux, Limoges et Poitiers"

Yves d'Amécourt, conseiller régional  Nouvelle-Aquitaine Politique | 11/10/2020

Tribune libre - Yves d'Amécourt: Nouvelle-Aquitaine : s'appuyer sur les villes moyennes pour aménager le territoire

A Limoges, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a visité deux laboratoires de l Institut de Recherche sur les Céramiques. Politique | 09/10/2020

A Limoges, Frédérique Vidal veut « conserver la chaîne de valeurs »

Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara Politique | 09/10/2020

Frédérique Vidal à Pau : Entre compassion et annonces pour le monde universitaire

La séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 5octobre 2020 a vu l'adoption du Plan rebond Nouvelle-Aquitaine Politique | 06/10/2020

Conseil Régional : la campagne démarre à pas feutrés...

Jean-Luc Gleyze avant la séance plénière du 05 octobre Politique | 05/10/2020

Gironde : les dossiers de la plénière du Département du 05 octobre

Alain Rousset a visité le 2 octobre le site de maintenance du technicentre de Saintes Politique | 05/10/2020

Ferrocampus : une étape franchie vers la concrétisation