Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Rapport de la cour des comptes : comment les collectivités locales aquitaines vont-elles pouvoir réduire leurs dépenses ?

16/10/2013 | Lundi 14 octobre, la cour des comptes a rendu son premier rapport sur les finances des collectivités locales

La Chambre des comptes Aquitaine-Poitou-Charentes

Pour la première fois, la Cour des comptes vient de rendre un rapport sur les finances des collectivités locales. Il apparaît que la dette cumulée des collectivités représente "seulement 9,5% seulement de l’endettement public". Mais, "à périmètre constant", les dépenses ont bien augmenté de 1,38 point de PIB, soit près de 30 milliards d’euros en trente ans. Dans le contexte budgétaire actuel, il devient urgent de lutter contre cette "dérive". Mais, comment ? C'était tout l'enjeu d'un débat organisé mardi 15 octobre par la Chambre des comptes Aquitaine-Poitou-Charentes.

"Les collectivités locales ont des marges de manoeuvre pour réduire leurs dépenses", a rappelé Franc-Gilbert Banquey, président de la Chambre régionale des comptes d'Aquitaine-Poitou-Charentes, en préambule de ce débat sur les finances locales dans les locaux de la Chambre. Dans son rapport, la Cour des comptes pointe du doigt la dérive des dépenses de personnel qui pèsent 54,8 milliards d’euros. Leurs dépenses de fonctionnement sont celles qui ont le plus progressé au sein des administrations publiques : 3,1 % en plus de l'inflation chaque année en moyenne depuis 1983. Pour freiner la hausse, elle suggère de mieux surveiller l’évolution des effectifs, les primes... "Il faut renforcer la gouvernance des finances, mutualiser les services, des politiques d'achat plus efficientes", a précisé Franc-Gilbert Banquey. Le président de la Chambre régionale des comptes d'Aquitaine-Poitou-Charentes note que, par rapport à il y a deux ou trois ans, les mentalités ont évolué. "Aujourd'hui, les collectivités sont prêtes à participer à l'effort de redressement des comptes publics". Ainsi, dans sa mairie à Gujan-Mestras, le maire UMP, Marie-Hélène des Esgaulx a stoppé la politique de recrutement et a essayé de développer ses ressources propres en faisant venir des parcs d'attraction et un casino.

Mieux diagnostiquer et mutualiser les services, les clés pour réduire les dépenses de fonctionnement des collectivités L’État table sur une augmentation des dépenses locales limitée à 0,5 % sur la période 2015-2017, conformément aux engagements européens pris récemment, mais n’a aucun moyen de l’imposer aux maires, présidents de conseils généraux ou régionaux, comme l'a rappelé Alain Pariente, maître de conférences à l'Université de Bordeaux. La Cour des comptes propose donc la création d’un "dispositif de gouvernance" permettant à l’État et aux collectivités de prendre des "engagements fermes et réciproques" en matière de fiscalité et de dépenses. L’idée risque de heurter les collectivités, très attachées à la "libre administration" que leur accorde la Constitution. D'autant, "qu'il y a des transferts de compétences "masqués" comme la réforme des rythmes scolaires", a dénoncé Marie-Hélène des Esgaulx. Elle a aussi pointé le coût de l'absentéisme élevé du personnel dans les collectivités locales. De son côté, Alain Anziani, sénateur PS et adjoint aux finances à la Ville de Mérignac, a fait remarquer qu'un "grand arbitre" remettrait en cause la décentralisation. En outre, il a souligné que le partenariat public-privé n'était pas une "solution" dans cette période de restriction budgétaire et ne se justifiait pas pour des projets en dessous de 10 millions d'euros. "Il faut donc optimiser les achats, mutualiser", a-t-il poursuivi, indiquant au passage que d'importantes économies peuvent être réalisées sur la gestion du patrimoine, de bâtiments. A cet effet, le cabinet bordelais C5P, conseil en partenariats public-privé, a mis en avant la nécessité que les collectivités locales se posent systématiquement la question des coûts induits, mais aussi de l'évolution du coût (entre le lancement du projet et la fin des travaux), en citant plusieurs "mauvais exemples", qui ne sont pas des cas si isolés. Autre piste, la mutualisation des services, qui est vivement encouragée par l'Etat. "10 % de la dotation d'intercommunalité seront répartis, à compter de 2015, en fonction d'un coefficient intercommunal de mutualisation", a mis en avant Maître Eric Vidal, du cabinet Fidal. Pour aider les collectivités à renforcer leur capacité de diagnostic, la fiabilité de leurs comptes, plus que jamais indispensables comme l'a rappelé Alexandra Audouard du cabinet Mazars, la sénatrice Marie-Hélène Des Esgaulx a suggéré la mise en place d'une certification annuelle de la Chambre régionale des comptes, plutôt que des contrôles ponctuels. Preuve, que les collectivités locales ont pris conscience de la nécessité de mieux maîtriser leurs dépenses. Même si cela impose des choix douloureux comme l'abandon ou le report de projets, jugés non prioritaires et susceptibles d'accroître l'endettement.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
1023
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !