aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Raz-de-marée pour François Bayrou à Pau

30/03/2014 | C’est plus qu’une victoire. C’est un plébiscite. Avec près de 63% des suffrages, le Modem François Bayrou conquiert la ville détenue depuis 43 ans par le PS, avec un score sans appel

François Bayrou conquiert Pau au PS, avec un score incontestable

Pari gagné. François Bayrou avait décidé de faire campagne en dehors des formations politiques, et de ne pas constituer une liste qui se situerait dans la logique traditionnelle du « camp contre camp", mais « dans laquelle les grandes sensibilités de la ville se reconnaitraient ». Ce qui englobait, entre autres candidats, des adjoints au maire socialistes dissidents, et des militants locaux de l’UMP ayant choisi la fusion afin de ravir la ville à la gauche. Cette vision du débat public, ajoutée à sa notoriété,a fait sens auprès des électeurs. Même si elle n’explique pas tout.

Une chose est sûre. Le candidat Modem ne boude pas son plaisir. « Le soutien extraordinaire, massif, de 62,95 % des électeurs a une signification extraordinaire, très émouvante, qui nous honore et nous engage » a-t-il confié lors de la soirée de victoire organisée au parc des expositions.  Avant de rappeler que sa liste l’a emporté, sans coup férir, dans les 55 bureaux de vote répartis en ville.  Autrement dit qu’elle a bénéficié d’un soutien qui réunit « toutes les opinions, toutes les classes sociales et toutes les origines ».

L'exemple paloisSelon François  Bayrou, un tel score ne peut s’expliquer que parce que la capitale du Béarn « a des attentes très importantes ». Mais aussi parce qu’elle a très mal vécu les dernières années de gestion municipale, et qu’elle exprime « un immense besoin d’écoute ». Cette pierre jetée dans le jardin de Martine Lignières-Cassou, la députée-maire socialiste sortante, n’a échappé à personne.

Pau va-t-elle être la ville où le patron du Modem va mettre en pratique ce qu’il prône sur le plan national ? Le nouveau maire, dont l’élection devrait avoir lieu dans les jours qui viennent, ne présente pas les choses sous cet angle.  La « crise de déception de la politique » ressentie par les citoyens a plongé notre pays dans « un enlisement très profond » explique-t-il. Et c’est désormais du terrain que doivent émerger les réponses. Les élus de base ont donc, selon lui, un rôle essentiel à jouer pour renouer les liens, et rétablir une confiance perdue. Même si les enjeux dépassent largement le seul périmètre de leur cité. »

Quant à savoir si ce candidat n’ayant eu de cesse de répéter qu’il serait « un maire à 100% » a totalement perdu de vue l'Elysée. « Personne ne peut dire aujourd’hui ce qu’il en est de l’élection présidentielle » dit-il. « Actuellement, nous vivons l’épuisement d’un système qui, depuis des années, ne réussit pas à relever les défis auxquels notre pays est confronté. La seule réponse qu’on peut lui apporter est celle qui viendra du bas. » Et l’action qui sera menée sur Pau pourra avoir valeur d’exemple. Bref, l'affaire est toujours à suivre.

"La démocratie n'est pas la guerre"Chez son concurrent de gauche, l’espoir s’était amenuisé au fil des sondages qui donnaient François Bayrou gagnant. Aujourd’hui, le drapeau noir flotte clairement sur la marmite. Ce qui n’empêche pas le fair-play.  Après avoir remercié les électeurs qui lui ont fait confiance, et salué la qualité de son équipe, le député socialiste David Habib a adressé un message de félicitation à la tête de liste Modem. Puis il a déclaré qu’il lui souhaitait « beaucoup de bonheur et de chance dans ses fonctions ». Car « la démocratie n’est pas la guerre », et que c’est aussi de bonheur et de chance dont ont besoin les Palois. Chacun prendra la formule comme il l’entend. 

« Aux Palois, je dis : soyez exigeants » a ajouté le candidat malheureux. Car si Pau ne manque pas d’atouts, on y rencontre également la désespérance sociale de beaucoup de familles. "Des réponses doivent leur être apportées."

Le fruit des divisionsL’intéressé n’est pas du genre à s’épancher. Mais hier soir, David Habib – qui a quitté la ville de Mourenx et un bassin de Lacq où il était très bien implanté – devait sans doute également mesurer l’ampleur de l’échec subi à Pau. Un combat dans lequel il aura beaucoup perdu, et qui pourrait avoir d’autres conséquences dans un Béarn où des villes importantes (Oloron et Orthez) ont été perdues par la gauche.

La désapprobation manifestée par l’électorat vis-à-vis de la politique menée par le gouvernement a bien sur joué dans sa défaite. Mais le séisme trouve également son origine au sein du PS local. Partagé dans un premier temps sur le soutien à apporter à un candidat venu d’ailleurs, sans doute craint,  et auquel les coups n’ont pas été épargnés au sein de son propre camp, celui-ci récolte en fait les fruits de ses divisions. Tout comme il subit , par ricochet, les conséquences d’un éloignement ressenti par la population avec la députée-maire sortante. L’absence d’union au premier tour, ainsi que le refus des Verts de participer à un rassemblement à gauche au second, n'ont rien arrangé au climat ambiant.

Comme aurait pu le dire Molière : "Mais qu'allait-il donc faire dans cette galère ?"

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
387
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !