aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Alain Juppé lance un appel aux dons pour les primaires

17/03/2016 | La campagne n'est même pas officiellement lancée que le maire de Bordeaux a déjà récolté deux millions d'euros de financement pour sa future campagne.

Alain Juppé s'est lancé dans les primaires

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a encore récemment franchi une étape supplémentaire dans la course à la présidentielle 2017, en lançant un appel aux dons pour sa future campagne des primaires Les Républicains. Via les réseaux sociaux et sur son site internet, ses appels ont déjà porté leurs fruits, puisque deux millions d'euros ont pour l'instant été récoltés. Plus révélateur, c'est sur cette campagne plus que sur le parti en lui-même, encore piloté par Nicolas Sarkozy, qu'il compte pour se lancer...

De 1 à 7500 euros par an. C'est ce que l'on peut donner à Alain Juppé pour sa future campagne des primaires Les Républicains via un appel aux dons qui court jusqu'en septembre. Et le maire de Bordeaux, dont les médias nationaux ne cachent plus les ambitions, a déjà de quoi être optimiste, puisque c'est près de deux millions d'euros qui ont déjà été récoltés sur les trois millions espérés d'ici septembre ! Plus savoureux, le message subliminal qui se cache derrière cette campagne : dans un post sur Facebook, on peut lire "Aucune subvention de l'État ni d'aucun parti politique". Autrement dit, le parti Les Républicains ne financera les campagnes d'aucun candidat, et encore moins celle d'Alain Juppé, quand on sait par qui est piloté le mouvement...

Un futur micro-parti ?Ces appels aux dons, qui ne sont pas une exception dans les campagnes politiques, sont également un moyen de tâter un peu le terrain de l'opinion par un autre biais que celui des sondages qui sont par ailleurs toujours favorables à l'actuel président de Bordeaux Métropole. Dans un sondage Harris Interactive datant de janvier dernier, il était crédité de 45% d'intentions de vote par les sympathisants de la droite et du centre, contre 21% pour son rival Nicolas Sarkozy, 12% pour Bruno Le Maire, 6% pour François Fillon et 3% pour l'ancienne candidate à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko Morizet. 

Alain Juppé irait-il donc seul sur la route des présidentielles ? Ces fonds récoltés pourraient servir à créer un micro-parti, qui servirait le temps de la campagne, qui démarrera en septembre prochain. Il poursuit en tout cas son tour de France en vue de la prochaine campagne, notamment dans les Alpes Maritimes où il était ce mardi, département largement acquis à la cause de l'ancien Président de la République. Les comités de soutien au futur candidat, eux, se multiplient : on en compterait près de 1000 dans toute la France, dont le dernier a été inauguré officiellement à Coutances, en Normandie.

Campagne littéraireEn attendant, un début de stratégie s'est déjà dessiné via la publication de deux livres (l'un sur l'éducation et l'autre la sécurité) et un futur troisième ouvrage sur l'économie doit sortir prochainement, ainsi qu'un autre plus personnel intitulé "Ce que je crois" qui paraîtra avant la primaire. Sans compter la sortie de trois autres ouvrages plus modestes (culture environnement et propositions chiffrées). Chacun y va de son propre programme déguisé : François Fillon avec "Faire" (qui s'est vendu, selon l'intéressé, à près de 50 000 exemplaires), Nicolas Sarkozy avec "La France pour la vie (132 529 exemplaires selon un panel Gfk)... Et s'il est encore trop tôt pour affirmer que les sondages ont raison, ils se suivent et se ressemblent. D'après le dernier diffusé par l'agence Elabe, Alain Juppé aurait 41% d'intentions de vote au premier tour de novembre, contre... 23% pour Nicolas Sarkozy. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
11828
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !