Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Aquitaine : points chauds et réactions - Mise à jour...

10/06/2012 | Parmi les points chauds les plus observés en Aquitaine figuraient les circonscriptions tenues dans les Pyrénées-Atlantiques par Jean Grenet à Bayonne et François Bayrou à Pau. Premières réactions...

Election Présidentielle 2012

Parmi les points chauds les plus observés en Aquitaine figuraient les circonscriptions tenues dans les Pyrénées-Atlantiques par Jean Grenet à Bayonne et François Bayrou. En Gironde les regards se portaient notamment vers la seconde circonscription où la ministre Michèle Delaunay flanquée de Vincent Feltesse tenait à affirmer son emprise là ou Alain Juppé avait laissé sa place à Nicolas Florian.

Pyrénées-Atlantiques

Sur la 5ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, le second tour se jouera entre Colette Capdevielle, candidate PS, qui engrange au premier tour 37.7% des voix et Jean Grenet,le député sortant pour l'UMP. qui rassemble 30,36% des suffrages. Celui-ci reconnaît: "je fais 20% de moins qu'en 2007... Il y a vraisemblablement le sentiment que le pays veut une alternance."
Pari gagné pour la candidate socialiste qui "se bat depuis des semaines pour arriver devant le candidat sortant." "Nous ne sommes pas gagnants mais pouvons garder confiance".
Quant à Frnçois Bayrou, député sortant dans la 2ème circonscription il obtient 23.63% des voix, il devra faire face à une triangulaire face à Nathalie Chabanne du parti socialiste (34,90%) et Eric Saubatte, le candidat UMP (21,72%).
Selon le leader du MODEM :
« Les résultats de ce premier tour sont difficiles et annoncent un second tour particulièrement ardu. Le PS est très haut, moi second, et l’UMP fait un bon score. C’est très clair, une grosse partie de mon électorat n’a pas compris ma décision  de voter François Hollande. Ils ont clairement été meurtris et blessés par le choix de ce soutien. Il est vrai que c’est exigeant et difficile de faire le choix de tendre la main vers la réconciliation. Mais ce n’est pas parce que c’est difficile qu’il faut renoncer à ce qu’on croit être juste.
Le second tour sera une rude bataille dans laquelle il ne faudra rien lâcher au regard des enjeux qu’elle porte. L’enjeu c’est de porter une voix libre, un vote libre en des temps rudes pour la France et de ne pas avoir à l’Assemblée seulement des députés inféodés à un camp ou à un autre. Il faut imaginer une autre démocratie qui ne soit pas un affrontement systématique. Il appartient à chaque électeur de décider en conscience, non pas en se référant au passé mais en pensant à l’avenir. Je veux leur dire la confiance que je leur fais et l’amitié que je leur porte. »

Gironde

Michèle Delaunay, députée sortante et Ministre déléguée à la Dépendance et aux Personne agées, en ballotage dans la seconde circonscription avec 43,50%, face à Nicolas Florian (34.28%) affiche sa satisfaction : « J’arrive avec Vincent Feltesse très nettement en tête avec 44% des voix. C’est extrêmement encourageant. L’essentiel est que la gauche soit nettement en tête et que sur la circonscription (2ème circonscription, ndlr) nous devancions très largement Nicolas Florian, et ce malgré les très nombreux appels d’Alain Juppé.

Pour Alain Juppé, Maire UMP de Bordeaux, « dans ce premier tour, on note un fort taux d’abstention qui était malheureusement prévisible. Cela signifie, que pour le second tour une forte mobilisation est possible auprès de nos électeurs. Mais il n’y aura pas d’alliance avec le FN en aucune circonstance. »

Fabien Robert, Modem, adjoint Maire de Bordeaux réaffirme son soutien au candidat UMP pour la 2ème circonscription girondine en réaffirmant que selon lui, « Nicolas Florian est le candidat qui défend les positions centristes » et qu’à l’opposé, « Michèle Delaunay et son suppléant sont en incohérence sur les questions de fond ». Quant à la position de François Bayrou, l’adjoint au Maire de Bordeaux ironise sur les « remerciements socialistes » pour avoir maintenu leur candidat dans la deuxième circonscription des Pyrénées Atlantiques tout en estimant que l’absence de son leader à l’assemblée nationale serait « un non-sens ».

Alain Rousset, réélu dès le premier tour sur la 4ème circonscription girondine, couple sa victoire à une analyse de la situation nationale. Selon lui, «il est important d’insister sur le fait que les français, au niveau national comme en Aquitaine, ont manifesté le souhait du changement. Le 2nd tour doit conforter cette situation de changement. Faisons en sorte que cette dynamique du premier tour se renouvelle au second tour. »

Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde (PS) :
« Le premier tour des élections législatives confirme le choix des Français qui ont élu François Hollande, Président de la République, le 6 mai dernier. Partout, en France, la gauche conforte ses positions et le Parti Socialiste en particulier, avec un grand nombre de députés élus ou réélus dès de premier tour.
La Gironde apporte très fortement sa pierre à la majorité de gauche à l’Assemblée Nationale, celle dont le Chef d’État, le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, et le Gouvernement ont besoin pour conduire les politiques de la Nation et les réformes que nous espérons.
Ainsi, et malgré la présence de dix à douze candidats en lice sur chacune des circonscriptions de Gironde, les résultats des candidats socialistes et de gauche parlent d’eux-mêmes. Je félicite très chaleureusement Alain Rousset, réélu avec 56 % des voix dans la 7ème et Noël Mamère dans la 3ème, candidat d’Europe Écologie les verts, réélu avec plus de 52 %.
La gauche, le parti socialiste, avec un résultat historique en Gironde, peuvent faire le grand chelem ! J’appelle toutes les électrices et tous les électeurs à donner au changement tout son sens, toute sa portée ! »

Lot-et-Garonne

Lucette Lousteau, première fédérale du PS de Lot-et-Garonne et candidate sur la 1ère circonscription Agen- (47) :
« Je suis très heureuse d’être à ce second tour, c’est une grande satisfaction pour nous de constater que l’électorat de gauche s’est mobilisé pour ce premier tour des législatives. La crainte que l’électorat socialiste soit moins fort ne s’est aujourd’hui pas révélée exacte et nous en sommes ravis. Ce résultat me rend confiante pour le second tour de dimanche prochain. Les résultats du PS sont très bons et nous voyons bien que la confiance que les électeurs ont accordé à François Hollande lors de la présidentielle est ici renouvelée. Pour l’heure, l’objectif est au rassemblement pour le second tour. La confiance qui nous est faite nous honore et nous oblige à faire notre devoir vis-à-vis du président de la République François Hollande. »

Etienne Bousquet-Cassagne, secrétaire départemental du FN et candidat sur la 2ème circonscription de Marmande (47) :
« Nous avons ce soir la confirmation de ce qui s’est passé lors du premier tour des élections présidentielles. Bien-sûr, nous sommes très déçus de ne pas être au second tour, absence qui est évidemment liée à l’abstention, beaucoup de gens qui avaient voté Marine Le Pen au premier tour ne sont pas allés voter aujourd’hui. Près de 15% dans chaque circonscription, c’est un bon score, c’est plus du triple de nos scores en 2007. Un député FN à l’Assemblée, ça ce serait une véritable opposition. Le PS va devoir gouverner avec le front de Gauche mais aussi avec les Verts qui ont une politique complètement folle. Les candidats FN seront évidemment très convoités pour le second tout mais nous ne répondrons pas présents. »

Jean Dionis du Séjour député sortant NC UMP sur la 1ère circonscription Agen-Nérac :
« C’est une bonne première mi-temps, on est en tête avec 27,6%. Je voudrais d’abord remercier les électeurs. C’est toujours compliqué quand on vient du camp qui a perdu la présidentielle. Bloc à bloc, on est plutôt bien partis, on reste très mobilisés pour le second tour. Il faut un député de terrain qui aime les terres d’Agen et de Nérac. Je fais de l’agriculture ma priorité. Choisir un député, c’est choisir quelqu’un qui aime particulièrement son terroir. Pour ce qui concerne notre stratégie pour le second tour, il faut avant tout réveiller ceux et celles qui ne sont pas allés voter aujourd’hui, il faut que les électeurs du FN ne se trompent pas. L’heure est au rassemblement. »

Landes

Alain Vidalies, député sortant et Ministre délégué en charge des relations avec le Parlement, est dans la première circonscription landaise en situation de ballotage (45,57%) face à Alain Dudon, le candidat UMP (27.56%) : « Je suis très content du score du PS sur l’ensemble du département, et particulièrement sur Mont-de-Marsan où le Parti Socialistes atteint les 47%, ce qui est un signe fort. »

Dordogne

Bernard Cazeau, président PS du Conseil général de la Dordogne :
« Ce scrutin est historique. Deux de nos députés sont réélus dès le premier tour, sur la troisième et la quatrième. Sur la première circonscription, il n’a pas manqué grand chose. Cette élection s’inscrit dans la dynamique de la présidentielle où François Hollande avait obtenu 59 % des voix. La gauche progresse en Dordogne. Les Périgourdins ont voté utile. Leur vote est légaliste. L’autre grande satisfaction de la soirée concerne le Bergeracois, où la candidate écologiste soutenue par le PS est au deuxième tour, malgré les nombreuses dissidences. Nous en sommes très heureux et nous souhaitons transformer l’essai dès dimanche prochain. »

Marie-Claude Abbes, candidate UMP sur la troisième circonscription
« Bien sûr, ce soir, pour moi, il y a déception. Je regrette qu’il n’y ait pas de deuxième tour. Mme Langlade est réélue dès le premier tour. C’est le jeu de la démocratie. J’aurais aimé un deuxième tour et notamment pour poser des questions et débattre avec la députée sortante. Je me suis investie en politique depuis un an seulement, je n’ai pas un sentiment d’échec. C’était la première fois que je me présentais à des élections, j’ai recueilli près d’un quart des suffrages. Cette première candidature m’a passionné et m’a conforté dans l’idée de poursuivre mon engagement à l’UMP et sur cette circonscription. Je me positionne dès à présente comme le chef de file de l’opposition sur le Nontronnais et je serais très attentive au travail qu’effectuera Mme Langlade. Pour moi, ce n’est qu’un début, des rendez vous avec les électeurs, il y en aura d’autres. »

Colette Langlade, députée PS réélue sur la troisième circonscription.
« Mes premières pensées vont ce soir à Michel Debet, à qui j’ai succédé en mars 2008. Et j’en suis émue. Cette réélection dès le premier tour est à la fois une réelle surprise et une vraie satisfaction. Je m’attendais à un second tour. Désormais, je vais continuer mon travail pour faire avancer les dossiers de ce territoire. Il se fera non plus dans l’opposition mais dans le cadre de la majorité présidentielle, ce qui offre des conditions plus agréables. »

Violette Folgado, candidate Front de gauche, sur la première circonscription
« Le score du Front de gauche sur ma circonscription et en Dordogne s’inscrit dans la dynamique de la présidentielle. Je suis à 9,05 %. Armand Zaccaron obtient un beau résultat sur le Bergeracois. Les scores sont moins importants que lors de la présidentielle mais nous enregistrons une nette progression par rapport aux législatives de 2007.
Ma deuxième satisfaction est le recul de la droite classique sur l’ensemble du département. Par contre, nous déplorons le score du FN à 10, 50 % qui se structure et qui fait de plus en plus partie du paysage politique. Concernant le deuxième tour, ma position est claire, celui d’un désistement républicain comme pour le scrutin présidentiel. Les députés élus ne devront pas oublier les exigences fortes qu’attendent nos concitoyens. Les gens attendent un vrai changement. Ils devront ne pas les décevoir. »

 

 


Par

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
550
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !