Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/11/18 | Gilets jaunes : l'après 17 novembre en région

    Lire

    Le mouvement des gilets jaunes a continué dimanche, avec des opérations péages gratuits en Charente-Maritime, deux gardes à vues et la RN10 perturbée en Charente et le péage de Virsac toujours occupé en Gironde. Ce dernier a fait l'objet de dégradations "sur plus de 800 mètres" note la préfecture, notamment des glissières de sécurité arrachées et une chaussée "très abimée". Evacués par les forces de l'ordre ce lundi matin, les manifestants ont rapidement libéré les lieux. Ce lundi, le pont d'Aquitaine était toujours fermé (évacué à 11h)et un barrage filtrant installé sur le pont François Mitterrand, perturbant le trafic.

  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Conseil régional d'Aquitaine: des ambitions budgétaires ressérées pour 2014

22/10/2013 | Sans visibilité claire sur ses ressources à venir, le Conseil régional n'a guère d'autre choix que de "se recentrer sur son coeur de compétences": le développement économique

Débat sur les orientations budgétaires 2014 au Conseil régional d'Aquitaine

Comme le veut la coutume institutionnelle, la séance plénière d'octobre du Conseil régional, tenue ce lundi 21, s'est en grande partie consacrée au débat sur les orientations budgétaires de la Région pour 2014. Un préalable obligatoire au vote du budget prévu en décembre. L'occasion pour l'exécutif régional d'avertir des difficultés à venir pour le prochain exercice. En cause notamment, des ressources en baisse à commencer par les dotations de l'Etat, au nom de la participation des Régions au redressement des comptes publics. Un retrait de l'Etat estimé, mais non confirmé, à environ 10M€, auquel s'ajoute le risque de repli du produit de la CVAE, et la stagnation de la fiscalité automobile.

Le constat d'Alain Rousset est sans appel: «les recettes de fonctionnement vont diminuer de dizaine de millions d'euros jusqu'en 2015. Sur la CVAE (ancienne taxe professionnelle, ndlr), les régions reçoivent la part la plus faible, et depuis l'arrêt de la prime à la casse, la baisse sur les cartes grises est sensible, moins 11% environ». Conséquence sur le budget 2014 à venir: «Sur certaines actions nous allons devoir étaler les investissements, voire renoncer à certaines grandes opérations, en attendant un retour à bonne fortune», prévient le Président du Conseil régional. Un retrait de l'Etat, «regretté» par un Alain Rousset moins vindicatif à l'égard du gouvernement actuel qu'il n'avait pu l'être dans les mêmes circonstances sous le gouvernement précédent. Un constat que n'aura pu s'empêcher de noter le banc de l'opposition UMP.
Avec cette baisse des moyens financiers, la Région choisit de «se recentrer sur son cœur de compétences», posant comme priorité «l'emploi, et donc les entreprises». Convaincu que la compétitivité passe et passera par la modernisation des outils industriels, Alain Rousset annonce d'ores et déjà qu'en 2014 le Conseil Régional va ré-abonder les crédits TPE et PME contribuant à cette modernisation des outils. Dans le même sens, «la formation professionnelle va être renforcée par 1500 parcours supplémentaires».
Il y aura également «une poursuite des efforts sur la recherche et le monde universitaire», ainsi que «sur le logement des jeunes». Maintien aussi des efforts en direction des lycées «tant sur l'investissement que sur leur fonctionnement». Enfin, un effort supplémentaire sera fait sur l'économie sociale et solidaire, et sur le numérique en soutenant plusieurs initiatives dans ce domaine, «dont une douzaine de projets autour du télétravail, en Dordogne et Lot-et-Garonne notamment», précise le Président.

Les recettes 2014: "la grande inconnue"En outre, Alain Rousset, «propose que le Conseil régional continue de participer au financement de la LGV», précisant qu'il a eu «des assurances de la part du Gouvernement que le côté Bordeaux-Toulouse se fera concomitamment avec la poursuite de la ligne de Bordeaux jusqu'à Dax», avant 2030 donc. Et dans le même temps, «un programme d'intérêt général poursuivrait les études jusqu'à Hendaye». Des assurances gouvernementales qui l'amènent à considérer que, pour lui, «le dossier est sauvé».
Pour autant, dans un contexte d'absence de visibilité des ressources, il souligne que la collectivité régionale devra être prudente sur l'emprunt, même s'il s'empresse de rappeller que l'Aquitaine reste «la région la moins endettée avec un encours de la dette de 146€ par habitant, un des plus faibles de France».
Des orientations budgétaires accueillies sans heurts par les élus de l'opposition. L'UMP, par la voix de Michel Diefenbacher, a salué le choix de l'exécutif «d'abandonner certaines politiques, et de réorienter les politiques d'intervention» comme un écho à ce que le groupe «dit depuis des années». Mais il interroge tout de même sur les critères, et la méthodologie des choix de ces réorientations.
Sur les bancs de Forces Aquitaine, la priorité sur l'emploi et la compétitivité est approuvée par Geneviève Darrieussecq, qui reconnaît quant à elle «la difficulté d'établir un Budget dans le contexte actuel de grande inconnue sur les ressources». «L'Etat, ne nous donne pas de cap», ajoute-t-elle. Elle souligne également «le renouveau de la politique contractuelle notamment en direction notamment du croissant de déprise aquitain» annoncé par les Orientations Budgétaires 2014. Une intention dans laquelle elle reconnaît à son tour, une suggestion plusieurs fois renouvelée par son groupe lors de vote de budgets précédents.

"Un bon signe" pour Bordeaux-DaxMais cette séance plénière a également été marqué par le vote d'une Décision Modificative du Budget 2013 prévoyant 53M€ de dépenses nouvelles dont 31,1 M€ seront versés à RFF au 31 décembre 2013 pour la LGV Tours-Bordeaux. Un versement en avance de l'échéance, initialement prévue pour 2014, qui se veut du même coup, «un bon signe» à l'intention du gouvernement. D'ailleurs dans cet esprit de bonne volonté, Alain Rousset a appelé «à la reprise des versements des collectivités» pour la LGV Bordeaux-Tours, au regard des ces précédentes annonces concernant la LGV «Bordeaux-Dax».

Concernant toujours les infrastructures de transports, deux motions concernant l'A65 ont été déposées l'une par le Groupe Ecologie les Verts, l'autre par le groupe Aquitaine Ecologie et Front de gauche. Elles ont toutes deux été rejetées par l'Assemblée régionale. Au nombre des considérations justifiant le vote négatif de ces motions, est notamment ressortie, «la déchéance hautement improbable et juridiquement très compliquée» de la société A'lienor, en raison de l'existence de différentes options envisageables pour la société autoroutière avant une éventuelle déchéance. Parmi elles sa recapitalisation par ses actionnaires, un compte de réserve de 83 M€ (cela dit déjà en partie déjà bien entamé) ou encore la renégociation de sa dette en 2017. Il a également été rappelé que le choix de l'A65 s'était justifié par l'impossibilité de sécuriser la Nationale entre Langon et Pau sans y laisser des sommes considérables sur un temps de réalisation de 50 ans au regard des capacités de financement de l'époque des collectivités.


Sur l'A65 lire aussi l'édito de Joël Aubert : L'A65 cette autoroute Langon-Pau qui ne décolle pas

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1000
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !