aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Fonds Européens : la région prend la main

03/07/2015 | Le président de la région Aquitaine a réuni ce vendredi les partenaires aquitains à l'occasion du deuxième comité régional de programmation des fonds européens

En tout, plus d'un milliard de fonds européens gérés par la région Aquitaine

C'est ce vendredi que le Conseil régional d'Aquitaine et les partenaires régionaux se sont réunis pour statuer le second comité régional de programmation des fonds européens. En tout, 70 projets ont été retenus et devraient bénéficier de près de 25 millions d'euros de financement européen. Répartis entre le programme opérationnel (FEDER, FSE, IEJ) et le programme de développement rural (FEADER), l'ensemble des projets sont définis autour d'axes principaux comme la formation, l'apprentissage, la recherche dans le domaine médical et l'installation des jeunes agriculteurs. Ce programme d'aide court jusqu'en 2020.

L’Union européenne a décidé de renouveler l’octroi de fonds européens à la région Aquitaine pour la période 2014-2020, dans le but de développer une véritable « politique régionale européenne ». Principale différence notable : sur le précédent plan, l’État répartissait les aides entre les différents comités techniques infra-régionaux, qui décidaient de la politique mise en place. Pour le plan 2014-2020, ce sera désormais la région à elle seule, autour d’une équipe spécialisée d’environ 80 personnes, qui pilotera la répartition de ces fonds validés par la Commission européenne. Pour cela, les aides sont divisées autour de cinq fonds : le fonds européen pour le développement régional (FEDER), le fonds social européen (FSE), l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ), le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et le fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) en lien avec la PAC. 

En tout, c’est 70 nouveaux projets qui ont été retenus, qui devraient bénéficier de 24,6 millions d’euros de financement européen, répartis entre le programme opérationnel et le programme de développement rural. Ainsi, sur la période 2014, 2020, ces fonds dotés de 1,065 milliards d’euros sont octroyés à la région Aquitaine, et certaines actions, notamment sur l’emploi, sont également partagées avec l’État. Enjeu primordial pour la région : atteindre un objectif précis d’ici 2018 pour un octroi de 60 millions d’euros supplémentaires, la « réserve de performance ». 

Des idées prioritairesNeuf thèmes prioritaires ont été définis par la région pour répartir ces différentes aides. En premier lieu, l’innovation et la compétitivité des entreprises, notamment la création d’activités, l’innovation ou la croissance des PME, à hauteur de 157 millions d’euros et l’agriculture durable via l’appui aux différentes exploitations (de loin le budget le plus important : 545 millions d’euros). Viennent ensuite la transition énergétique (122 millions), l’insertion professionnelle et la formation (91 millions), le développement du très haut débit et le numérique (57 millions), le développement « urbain des quartiers en difficulté » (19 millions), le développement rural (50M), la pêche et l’aquaculture (11,7M) et la coopération territoriale européenne qui se voit renforcées et dans laquelle l’Aquitaine intervient autour de quatre axes : la recherche, la protection de l’environnement, le développement des territoires et l’inclusion sociale. 

Des orientations politiquesAutour des projets retenus ce vendredi 3 juillet, là aussi, 3 orientations principales : la formation/apprentissage/retour à l’emploi pour les jeunes en décrochage, le numérique et la recherche et l’installation des jeunes agriculteurs et des Coopératives régionales. Comme le précise Bernard Lange, directeur général adjoint du pôle des affaires européennes et internationales de la région Aquitaine, « Aujourd’hui, nous avons statué sur un important volet autour de la recherche et de l’innovation et les aides aux entreprises. Nous avons par exemple un dossier autour de l’amélioration de la génétique bovine ». « Il s’agit en fait du deuxième comité de programmation, puisque 58 dossiers sont déjà passés auparavant par les comités techniques infrarégionaux », poursuit Alain Rousset. En effet, au cours des six premiers mois de la mise en œuvre du programme, plus de 55 millions d’euros de subventions européennes ont déjà été attribués par le Conseil régional en faveur de 86 projets (environ 120 millions d’euros de dépenses prévues au total sur ces projets). 

Des applications concrètesConcrètement, on retrouve certaines volontés politiques dans les neuf axes prioritaires comme une volonté d’accroître la qualité du système d’orientation et de formation régional, faute à un taux de contrat signé en baisse constante depuis 2010 et des contrats qui n’aboutissent pas toujours à une embauche (30 % des contrats d’apprentissage sont rompus). Côté transformation des services par le numérique, on trouve un projet de mobilité facilitée en environnement 3D proposé par Keolis dans le futur quartier Euratlantique (coût total : 630 800 euros dont 157 700 financés par l’UE). Au niveau de l’innovation, la société Adam (que nous avions rencontrée il y a quelques mois) se lance dans un projet pour faire évoluer et grandir l’entreprise : le FEDER intervient à hauteur de 585 000 euros. Et si la première chance vers l’emploi échoue, il y a toujours l’École de la deuxième chance de Bordeaux Métropole, qui prévoit d’accueillir une centaine de jeunes par an entre 18 et 25 ans en situation précaire, qui devrait coûter près de 2 millions d’euros. 

Une dynamique qui vise essentiellement à abonder les principaux axes définis par la politique régionale, et une aide européenne qui semble bienvenue à l’heure de la baisse drastique des dotations de l’État. A titre de comparaison, pour le plan 2007-2013, c’est 754 millions d’euros de fonds européens qui avaient participé au financement de 23 660 projets régionaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !