aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Région: Priorité sur l'agriculture et l'aménagement du territoire

07/04/2017 | Ce sont deux jours de plénière qui attendent les élus régionaux les 9 et 10 avril. Programme chargé.

Alain Rousset, Président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine

Les élus régionaux Les Républicains et CPNT vont être déçus. Leur requête auprès du Président de la région, en date du 23 mars dernier, de faire voter l'hémicycle en faveur d'une action judiciaire contre Ségolène Royal et Jean-François Macaire, les deux anciens Présidents de Poitou-Charentes, et contre l’ancien directeur des finances de l'ex Région, Daniel Parizot, ne figure pas à l'ordre du jour de la prochaine séance plénière du Conseil régional qui se tient ces 10 et 11 avril. Cela promet sans doute quelques échanges vifs entre les bancs de l'assemblée et la tribune de l’exécutif... Quant aux dossiers soumis aux votes des élus, il sera beaucoup question d'agriculture et d'aménagement du territoire. Deux politiques désormais affirmées comme « priorités régionales» par le Président Rousset.

Si la requête portée par les élus LR et CPNT, n'apparaît pas à l'ordre du jour de la prochaine plénière c'est d'abord parce que « en matière d'action judiciaire, l'Assemblée plénière m'a délégué la compétence », précise Alain Rousset. Quant à la requête en elle-même d'agir contre les anciens responsables politiques et administratifs, Alain Rousset répond qu' « on a fait le job ». Il détaille : « D'abord, c'est moi qui est levé le couvercle sur la situation de Poitou-Charentes, on a procédé à des audits, il y a eu le rapport de la Cour régionale des Comptes, et on a saisi le Président de la Cour régional des Comptes qui est le seul à pouvoir saisir le Parquet financier et la Cour de discipline budgétaire. Sur la partie pénale, l'UDI a déposé une plainte, et une enquête est en cours à Poitiers. Les Républicains se sont fait dépassé par l'UDI et ils veulent remonter au filet. » Bref, selon lui, cette demande, et la menace de se substituer au Conseil régional si celui-ci ne porte pas plainte, est « une démarche purement politique ». Si le président a encore 2 mois pour répondre sur le fond à la requête, il dit également prendre en compte une autre considération : « Je le mesure auprès des acteurs de Poitou-Charentes, tout le monde a envie que l'on passe à autre chose ». A tout le moins, ce ne sera pas pour lundi.

"Permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs"Sur les délibérations qui seront quant à elles bien présentées au vote des conseillers régionaux, Alain Rousset pointe deux dossiers de l'action régionale : l'agriculture, « qui doit être la priorité de la Région », selon son Président et l'aménagement du territoire. « Concernant l'agriculture, nous sommes la première région agricole, nous avons pris de l'avance avec les Signe de Qualité et d'Origine, mais, l'agriculture et les agriculteurs souffrent. » Une souffrance qu'il met sur le dos du modèle agricole actuel basé sur la compensation. Un modèle dont la logique se fonde sur l'aide à l'hectare. « Il y a beaucoup de crédits de l'Etat et de l'Europe, mais pour autant on ne s'en sort pas. Il faut rompre avec ce modèle et passer à une agriculture d'innovation, et constituer une vraie chaîne de valeur, de l'exploitation jusqu'à l'assiette, tout en mettant les agriculteurs au cœur de cette stratégie ». Une politique qui se veut donc bâtie dans la co-construction avec les organisations professionnelle agricole, avec un accompagnement de la région pour la sortie des intrants et perturbateurs endocriniens. « Notre objectif est de développer l'agroécologie et permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs ». Et de citer en exemple le centre de Chizé, visité au début du mois de mars. En ce sens un partenariat avec les chambres d'agriculture sera mis au vote, afin de développer leur appui technicien auprès des agriculteurs autour de deux dispositifs : la certification AREA (Agriculture respectueuse de l'environnement et le PCAE (Plan de Compétitivit et d'Adaptation des Exploitation Agricoles).

"Le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles"Sur l'aménagement du territoire, « si le sujet peut faire débat au sein de l'Assemblée, notre position est très tranchée », affirme Alain Rousset. La stratégie de la Région qui sera présenté ce lundi aux élus, est « d'aider tout le monde, via la politique contractuelle, mais d'aider plus fortement soit sur le plan de l'ingénierie, soit sur les taux de subvention, les territoires qui en ont le plus besoin pour leur développement. C'est le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles. » A ce jour 75 contrats existent au sein des 3 ex régions, le projet de la Nouvelle-Aquitaine propose de réduire leur nombre à 51. Après une phase de co-construction de 6 à8 mois, c'est en décembre que ces contrats seront approuvés. Aménagement du territoire encore, sera également voté une délibération visant à valider les modalités de l'élaboration Schéma Régional d'Aménagement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) par la conertation. Un document à valeur prescriptive dans le sens où il pourra s'imposer aux documents d'urbanisme tels que les SCOT ou PLU « y compris en matière de transition énergétique ou de foncier face à la problématique majeure de l'étalement urbain.», souligne le Président de la Région.

Avec au total 34 dossiers à l'ordre du jour, les élus auront aussi à connaître à travers notamment des démarches d'harmonisation de politiques de délibérations touchant au tourisme, au soutien à la recherche, à la transition enregétique, à la jeunesse ou encore au transport, avec par exemple la poursuite de l'harmonisation des tarfis régionaux, plus particulièrement à destination des moins de 28 ans, sans achat de carte de réduction préalable.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2599
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !