Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Région: Priorité sur l'agriculture et l'aménagement du territoire

07/04/2017 | Ce sont deux jours de plénière qui attendent les élus régionaux les 9 et 10 avril. Programme chargé.

Alain Rousset, Président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine

Les élus régionaux Les Républicains et CPNT vont être déçus. Leur requête auprès du Président de la région, en date du 23 mars dernier, de faire voter l'hémicycle en faveur d'une action judiciaire contre Ségolène Royal et Jean-François Macaire, les deux anciens Présidents de Poitou-Charentes, et contre l’ancien directeur des finances de l'ex Région, Daniel Parizot, ne figure pas à l'ordre du jour de la prochaine séance plénière du Conseil régional qui se tient ces 10 et 11 avril. Cela promet sans doute quelques échanges vifs entre les bancs de l'assemblée et la tribune de l’exécutif... Quant aux dossiers soumis aux votes des élus, il sera beaucoup question d'agriculture et d'aménagement du territoire. Deux politiques désormais affirmées comme « priorités régionales» par le Président Rousset.

Si la requête portée par les élus LR et CPNT, n'apparaît pas à l'ordre du jour de la prochaine plénière c'est d'abord parce que « en matière d'action judiciaire, l'Assemblée plénière m'a délégué la compétence », précise Alain Rousset. Quant à la requête en elle-même d'agir contre les anciens responsables politiques et administratifs, Alain Rousset répond qu' « on a fait le job ». Il détaille : « D'abord, c'est moi qui est levé le couvercle sur la situation de Poitou-Charentes, on a procédé à des audits, il y a eu le rapport de la Cour régionale des Comptes, et on a saisi le Président de la Cour régional des Comptes qui est le seul à pouvoir saisir le Parquet financier et la Cour de discipline budgétaire. Sur la partie pénale, l'UDI a déposé une plainte, et une enquête est en cours à Poitiers. Les Républicains se sont fait dépassé par l'UDI et ils veulent remonter au filet. » Bref, selon lui, cette demande, et la menace de se substituer au Conseil régional si celui-ci ne porte pas plainte, est « une démarche purement politique ». Si le président a encore 2 mois pour répondre sur le fond à la requête, il dit également prendre en compte une autre considération : « Je le mesure auprès des acteurs de Poitou-Charentes, tout le monde a envie que l'on passe à autre chose ». A tout le moins, ce ne sera pas pour lundi.

"Permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs"Sur les délibérations qui seront quant à elles bien présentées au vote des conseillers régionaux, Alain Rousset pointe deux dossiers de l'action régionale : l'agriculture, « qui doit être la priorité de la Région », selon son Président et l'aménagement du territoire. « Concernant l'agriculture, nous sommes la première région agricole, nous avons pris de l'avance avec les Signe de Qualité et d'Origine, mais, l'agriculture et les agriculteurs souffrent. » Une souffrance qu'il met sur le dos du modèle agricole actuel basé sur la compensation. Un modèle dont la logique se fonde sur l'aide à l'hectare. « Il y a beaucoup de crédits de l'Etat et de l'Europe, mais pour autant on ne s'en sort pas. Il faut rompre avec ce modèle et passer à une agriculture d'innovation, et constituer une vraie chaîne de valeur, de l'exploitation jusqu'à l'assiette, tout en mettant les agriculteurs au cœur de cette stratégie ». Une politique qui se veut donc bâtie dans la co-construction avec les organisations professionnelle agricole, avec un accompagnement de la région pour la sortie des intrants et perturbateurs endocriniens. « Notre objectif est de développer l'agroécologie et permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs ». Et de citer en exemple le centre de Chizé, visité au début du mois de mars. En ce sens un partenariat avec les chambres d'agriculture sera mis au vote, afin de développer leur appui technicien auprès des agriculteurs autour de deux dispositifs : la certification AREA (Agriculture respectueuse de l'environnement et le PCAE (Plan de Compétitivit et d'Adaptation des Exploitation Agricoles).

"Le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles"Sur l'aménagement du territoire, « si le sujet peut faire débat au sein de l'Assemblée, notre position est très tranchée », affirme Alain Rousset. La stratégie de la Région qui sera présenté ce lundi aux élus, est « d'aider tout le monde, via la politique contractuelle, mais d'aider plus fortement soit sur le plan de l'ingénierie, soit sur les taux de subvention, les territoires qui en ont le plus besoin pour leur développement. C'est le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles. » A ce jour 75 contrats existent au sein des 3 ex régions, le projet de la Nouvelle-Aquitaine propose de réduire leur nombre à 51. Après une phase de co-construction de 6 à8 mois, c'est en décembre que ces contrats seront approuvés. Aménagement du territoire encore, sera également voté une délibération visant à valider les modalités de l'élaboration Schéma Régional d'Aménagement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) par la conertation. Un document à valeur prescriptive dans le sens où il pourra s'imposer aux documents d'urbanisme tels que les SCOT ou PLU « y compris en matière de transition énergétique ou de foncier face à la problématique majeure de l'étalement urbain.», souligne le Président de la Région.

Avec au total 34 dossiers à l'ordre du jour, les élus auront aussi à connaître à travers notamment des démarches d'harmonisation de politiques de délibérations touchant au tourisme, au soutien à la recherche, à la transition enregétique, à la jeunesse ou encore au transport, avec par exemple la poursuite de l'harmonisation des tarfis régionaux, plus particulièrement à destination des moins de 28 ans, sans achat de carte de réduction préalable.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4618
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !