Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

  • 23/09/20 | La culture reprend du service à la Cité du Vin !

    Lire

    Après plusieurs mois d'absence en raison de l'épidémie du Covid-19, la programmation culturelle de la Cité du Vin a repris depuis Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, après une rencontre avec Gilles de Larouzière, Président délégué de l'association des Climats du vignoble de Bourgogne, la Cité du Vin propose le 29 septembre, une soirée dédiée à l'innovation. Elle présentera quatre start-ups et leurs projets innovants au service du monde du vin. Possibilité de suivre l événement en ligne.

  • 23/09/20 | Première pierre pour un campus formation SNCF à Bègles

    Lire

    La ville de Bègles a posé ce mardi la première pierre d'un campus SNCF réseau, près de l'ancienne gare de triage de Hourcade. Il s'agit là de l'un des trois sites français dédiés aux formations sur le ferroviaire pour éduquer les stagiaires aux futurs métiers du secteur, aux côtés de Saint-Priest et Nanterre. L'équipement béglais de 20 000 mètres carrés a un coût évalué à 46 millions d'euros. L'idée de ces trois nouveaux pôles de formation : mettre fin aux 25 centres de formation vieillissants éparpillés un peu partout en France.

  • 22/09/20 | Sacha Houlié claque la porte du bureau exécutif de LaRem

    Lire

    Le député de la 2e circonscription de la Vienne, Sacha Houlié, a annoncé ce lundi 21 septembre qu’il quittait ses responsabilités au sein du bureau exécutif de La République en Marche, en rupture avec les décisions et stratégies prises par la direction du Parti. Il suit le mouvement de son ami des bancs de la fac, Pierre Person, le numéro 2 de LaRem. Sacha Houlié reste cependant militant de LaRem et ne quitte pas le groupe parlementaire.

  • 22/09/20 | Un marché de producteurs médocains à Ludon

    Lire

    Le jeudi 24 septembre, de 18h30 à 19h30, l’AMAP des Baillots médocains organisera son premier marché des producteurs sous les arbres situés entre l’église et l’école primaire de Ludon. Ce marché des producteurs, permettra aux ludonais, et voisins, de déguster et acheter des légumes eysinais de saison, des huîtres du Cap Ferret, des confitures solidaires de Parempuyre, de la bière de Labarde, du fromage de chèvre de l’Entre-deux-mers, des produits d’entretiens bio 100 % girondins… tout en respectant les prescriptions préfectorales imposées par la situation sanitaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Région: Priorité sur l'agriculture et l'aménagement du territoire

07/04/2017 | Ce sont deux jours de plénière qui attendent les élus régionaux les 9 et 10 avril. Programme chargé.

Alain Rousset, Président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine

Les élus régionaux Les Républicains et CPNT vont être déçus. Leur requête auprès du Président de la région, en date du 23 mars dernier, de faire voter l'hémicycle en faveur d'une action judiciaire contre Ségolène Royal et Jean-François Macaire, les deux anciens Présidents de Poitou-Charentes, et contre l’ancien directeur des finances de l'ex Région, Daniel Parizot, ne figure pas à l'ordre du jour de la prochaine séance plénière du Conseil régional qui se tient ces 10 et 11 avril. Cela promet sans doute quelques échanges vifs entre les bancs de l'assemblée et la tribune de l’exécutif... Quant aux dossiers soumis aux votes des élus, il sera beaucoup question d'agriculture et d'aménagement du territoire. Deux politiques désormais affirmées comme « priorités régionales» par le Président Rousset.

Si la requête portée par les élus LR et CPNT, n'apparaît pas à l'ordre du jour de la prochaine plénière c'est d'abord parce que « en matière d'action judiciaire, l'Assemblée plénière m'a délégué la compétence », précise Alain Rousset. Quant à la requête en elle-même d'agir contre les anciens responsables politiques et administratifs, Alain Rousset répond qu' « on a fait le job ». Il détaille : « D'abord, c'est moi qui est levé le couvercle sur la situation de Poitou-Charentes, on a procédé à des audits, il y a eu le rapport de la Cour régionale des Comptes, et on a saisi le Président de la Cour régional des Comptes qui est le seul à pouvoir saisir le Parquet financier et la Cour de discipline budgétaire. Sur la partie pénale, l'UDI a déposé une plainte, et une enquête est en cours à Poitiers. Les Républicains se sont fait dépassé par l'UDI et ils veulent remonter au filet. » Bref, selon lui, cette demande, et la menace de se substituer au Conseil régional si celui-ci ne porte pas plainte, est « une démarche purement politique ». Si le président a encore 2 mois pour répondre sur le fond à la requête, il dit également prendre en compte une autre considération : « Je le mesure auprès des acteurs de Poitou-Charentes, tout le monde a envie que l'on passe à autre chose ». A tout le moins, ce ne sera pas pour lundi.

"Permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs"Sur les délibérations qui seront quant à elles bien présentées au vote des conseillers régionaux, Alain Rousset pointe deux dossiers de l'action régionale : l'agriculture, « qui doit être la priorité de la Région », selon son Président et l'aménagement du territoire. « Concernant l'agriculture, nous sommes la première région agricole, nous avons pris de l'avance avec les Signe de Qualité et d'Origine, mais, l'agriculture et les agriculteurs souffrent. » Une souffrance qu'il met sur le dos du modèle agricole actuel basé sur la compensation. Un modèle dont la logique se fonde sur l'aide à l'hectare. « Il y a beaucoup de crédits de l'Etat et de l'Europe, mais pour autant on ne s'en sort pas. Il faut rompre avec ce modèle et passer à une agriculture d'innovation, et constituer une vraie chaîne de valeur, de l'exploitation jusqu'à l'assiette, tout en mettant les agriculteurs au cœur de cette stratégie ». Une politique qui se veut donc bâtie dans la co-construction avec les organisations professionnelle agricole, avec un accompagnement de la région pour la sortie des intrants et perturbateurs endocriniens. « Notre objectif est de développer l'agroécologie et permettre une agriculture qui soit durable et plus rentable pour les agriculteurs ». Et de citer en exemple le centre de Chizé, visité au début du mois de mars. En ce sens un partenariat avec les chambres d'agriculture sera mis au vote, afin de développer leur appui technicien auprès des agriculteurs autour de deux dispositifs : la certification AREA (Agriculture respectueuse de l'environnement et le PCAE (Plan de Compétitivit et d'Adaptation des Exploitation Agricoles).

"Le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles"Sur l'aménagement du territoire, « si le sujet peut faire débat au sein de l'Assemblée, notre position est très tranchée », affirme Alain Rousset. La stratégie de la Région qui sera présenté ce lundi aux élus, est « d'aider tout le monde, via la politique contractuelle, mais d'aider plus fortement soit sur le plan de l'ingénierie, soit sur les taux de subvention, les territoires qui en ont le plus besoin pour leur développement. C'est le choix d'une vraie discrimination en faveur des zones les plus fragiles. » A ce jour 75 contrats existent au sein des 3 ex régions, le projet de la Nouvelle-Aquitaine propose de réduire leur nombre à 51. Après une phase de co-construction de 6 à8 mois, c'est en décembre que ces contrats seront approuvés. Aménagement du territoire encore, sera également voté une délibération visant à valider les modalités de l'élaboration Schéma Régional d'Aménagement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) par la conertation. Un document à valeur prescriptive dans le sens où il pourra s'imposer aux documents d'urbanisme tels que les SCOT ou PLU « y compris en matière de transition énergétique ou de foncier face à la problématique majeure de l'étalement urbain.», souligne le Président de la Région.

Avec au total 34 dossiers à l'ordre du jour, les élus auront aussi à connaître à travers notamment des démarches d'harmonisation de politiques de délibérations touchant au tourisme, au soutien à la recherche, à la transition enregétique, à la jeunesse ou encore au transport, avec par exemple la poursuite de l'harmonisation des tarfis régionaux, plus particulièrement à destination des moins de 28 ans, sans achat de carte de réduction préalable.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5476
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !