Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

16/10/2020 | Le Vice-président écologiste du Conseil Régional a tenu une conférence de presse à Poitiers ce vendredi pour annoncer sa candidature.

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy

Il faudra compter sur les écologistes pour les élections régionales de mars prochain. Fort des victoires écologistes au dernières élections européennes et municipales, Nicolas Thierry est entré en campagne, ce vendredi matin à Poitiers, accompagné de sa colistière Maryse Combres, de la Maire de Poitiers Léonore Moncond’huy et de la figure écologiste qu'est Noël Mamère. « Il est temps d’agir », pour Nicolas Thierry, qui définit le mandat régional 2021-2026 comme la dernière fenêtre politique pour l’action climatique.

Les écologistes ont choisi de lancer leur campagne hors de Bordeaux. « Un geste fort, pour une région qui doit se décentraliser », d’après la Maire de Poitiers Léonore Moncond’huy, qui accueille chez elle ses anciens partenaires de l’hémicycle régional. C’est l’actuel vice-président du Conseil régional, en charge de l’environnement et de la biodiversité, Nicolas Thierry, qui mènera la liste Europe Écologie les Verts pour les élections régionales, aux côtés de Maryse Combres. « J’ai les épaules et l’expérience pour diriger la Région », précise-t-il. Selon lui, la société est mûre pour un changement de l’exercice du pouvoir au niveau régional. « Un écologiste président de Région ne sera pas seul, il est temps d’en finir avec ce statut monarchique », ajoute Nicolas Thierry.

 

« Changer de modèle » - Maryse Combres

En septembre 2019, le groupe écologiste du Conseil régional avait déjà prévenu la majorité : « il nous faut des actes ». S’il a été entendu avec la feuille de route NéoTerra et un budget 2020 retravaillé en ce sens, cela ne semble pas suffire pour les candidats écologistes. « Nous partageons une partie des engagements de NéoTerra, reprend Nicolas Thierry. Les politiques mises en place pour atteindre ces objectifs ne sont pas à la hauteur. Il faut faire des choix, assumer ». Le candidat cite un exemple : la construction de bassines dans la Sèvre Niortaise. « On ne peut pas prôner l’écologie et installer des bassines qui serviront pour une agriculture industrielle », commente-t-il.

Pour Maryse Combres, il est nécessaire de changer de modèle. « La défense de la justice sociale et environnementale est possible et c’est ce que nous portons, souligne-t-elle. La destruction de notre environnement et de nos territoires est due à une économie passéiste. Il est temps de proposer un protectionnisme vert et vertueux ». Selon Maryse Combres, ce « Green New Deal » régional ne sera possible qu’avec une équipe régionale renouvelée.

Le programme et la liste dévoilés en novembre

Nicolas Thierry le martèle : sa candidature n’est pas contre le président sortant, mais pour l’écologie et la justice sociale. « Tout va se jouer dans la prochaine décennie. Entre le premier mandat d’Alain Rousset et aujourd’hui, le monde a beaucoup changé, le temps du renouvellement est arrivé ». Le candidat écologiste se dit ouvert à des alliances de premier ou second tour, porteur d’une volonté de rassemblement, mais prévient : « notre programme sera notre seule boussole ». Ce programme justement sera dévoilé, en même temps que la liste écologiste : à la fin du mois de novembre.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
5120
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !